Guide de survie du marginal qui retourne dans sa famille à Noël

À toi qui te sens comme une marde à chaque party du temps des Fêtes, v’là quelques conseils pour survivre à cette période pas toujours si festive.

N’importe qui ayant un tempérament anxieux va t’le dire, la période des Fêtes, c’est un osti de cauchemar. À moins d’avoir le genre de famille où tout l’monde a pris le même chemin (ew), un party de Noël, c’est de prendre des gens qui ont tous des vies différentes, des univers différents, et de les crisser ensemble dans la même pièce en priant le p’tit Jésus pour que ce soit festif et pas trop malaisant. C’est rushant!

À toi qui te sens comme une marde à chaque party du temps des Fêtes, v’là quelques conseils pour survivre à cette période pas toujours si festive.

Laisse ton égo chez vous

C’est correct d’être à la croisée des chemins, de ne pas être dans la phase la plus glorieuse de ta vie. C’est correct d’être perdu. C’est correct de ne pas arriver en ayant 17 bonnes nouvelles à annoncer à tout le monde. C’est correct de ne pas avoir une longue liste d’accomplissements de la dernière année et être prêt à la réciter frénétiquement à n’importe qui qui ose te demander comment tu vas.

Tu veux juste passer inaperçu? Mon p’tit loup, les chances que ça arrive sont ben minces. Les gens veulent de tes nouvelles, ils sont curieux, ils ne te voient pas souvent et leurs questions proviennent rarement de mauvaises intentions.

Tu veux juste passer inaperçu? Mon p’tit loup, les chances que ça arrive sont ben minces. Les gens veulent de tes nouvelles, ils sont curieux, ils ne te voient pas souvent et leurs questions proviennent rarement de mauvaises intentions. Sois donc honnête. Tu peux le dire, si t’es déçu de ton année. Tu peux le dire, si t’as des doutes. Qui sait, si tu baisses tes gardes et oses montrer un peu de vulnérabilité, peut-être que tu vas te retrouver à avoir de belles conversations pleines d’empathie avec un mononcle ou une matante qui va te surprendre agréablement.

Tout le monde rushe dans la vie

Regarde autour de toi. Tu as probablement une tante qui boit trop. Tu as probablement un oncle qui a la même job depuis 45 ans parce qu’il a trop la chienne de prendre des risques. Une cousine qui vit une séparation. Un cousin qui a « mal vieilli ». Peut-être qu’il y en a 2-3 là-dedans qui sont sur les antidépresseurs. Peut-être même que celui qui semble le plus glorieux est en réalité le plus décâlissé d’la gang.

Tout l’monde rushe un peu, dans la vie. Essaye de voir les membres de ta famille avec amour et compassion. Peut-être que leurs démons à eux ne sont pas tatoués sur leur front, mais eux aussi, ils sont vulnérables, mon loup. Nous le sommes tous.

Choisis tes combats

Des membres de ta famille ont parfois un discours un peu intolérant, un peu mal renseigné envers certains trucs? Oui, c’est frustrant, mais si tu ne te sens pas d’attaque, c’est correct de juste tourner ta switch à off pour un soir. C’est correct de choisir tes combats et de décider que pour cet évènement, tu te calmes les principes au lieu de débattre pendant mille ans. C’est juste pour un moment. Ton rôle, ce soir, ce n’est pas de changer l’monde pis c’est correct.

Ton rôle, ce soir, ce n’est pas de changer l’monde pis c’est correct.

Essaie de prendre les choses moins personnel. Les membres de ta famille veulent souvent ce qu’il y a de mieux pour toi, c’est juste qu’ils ne comprennent pas toujours que leur définition du « mieux » n’est pas nécessairement la même que la tienne.

T’es un artiste? Well… Fuck

Tu travailles dans le milieu artistique? C’est vrai que c’est un milieu ingrat qui s’torche de toi. Tu en parles souvent autour d’une bière avec tes collègues du milieu, non? Alors tu peux bien l’avouer devant ta famille aussi, que c’est une business de marde. Ne te sens pas obligé de la défendre, elle ne le mérite pas.

Ne transforme pas tes insécurités en mépris envers eux. Ils ont le droit de faire du 9 à 5 dans un bureau. C’est pas un péché.

Ta tante qui est beaucoup trop enthousiaste et qui te donnerait un prix Nobel parce qu’elle a vu ton coude dans une pub de l’Aubainerie… Oui, ça te gosse et c’est dur sur ton orgueil parce tu sais que tu vaux mieux que ce genre de contrat mais laisse-là donc tripper. Elle, ça l’impressionne pour vrai. Prend-le. Soit fière avec elle pis donne-lui donc un gros bec!

Également, souviens-toi, il est correct ton mode de vie, MAIS le leur aussi. Ne transforme pas tes insécurités en mépris envers eux. Ils ont le droit de faire du 9 à 5 dans un bureau. C’est pas un péché.

You got it

Finalement, soit tellement en paix avec tes choix que tu ne te sens pas obligé de te justifier, ni à eux, ni à toi-même. Ne te sens pas obligé de leur dire tout ce que tu fais dans l’ombre pour avancer dans la vie. C’est déjà assez difficile de te convaincre toi-même que tes choix de vie sont legits, que TU es legit, t’as pas à convaincre la terre entière aussi. Tu as le droit d’avoir tes propres ambitions et d’utiliser tes propres moyens pour parvenir à celles-ci.

Bonne chance, mon p’tit loup marginal, et bon temps des fêtes à toi!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Chers jeunes, crissez donc le feu

Hommage à celles et ceux qui croient encore.

Dans le même esprit