Elie Chap

Être geek en chiffres

Je me demande vraiment c’est quoi “être geek”. Le mot est lancé partout depuis très longtemps déjà et, visiblement, ça pogne. Les publicitaires s’arrachent l’idée et The Big Bang Theory amorce sa 35e saison en ondes (ou pas, mais c’est tellement long et redondant).

Bref, c’est un peu comme le yogourt grec. Il n’y a plus de yogourt “normal” tout comme il n’y a plus de culture populaire qui n’est pas “geek”. Tout ce bordel rend l’exercice d’encapsuler le geek en chiffres difficile, mais y faut ce qu’il faut.

Je me sacrifie pour la cause, comme Darth Vader quand il sauve Luke Skywalker dans le Retour du Jedi.

Voici donc quelques chiffres à savoir pour le geek qui sommeille en vous, ou celui chez le voisin, oubedon pour votre après-midi de procrastination sur Bored Panda ou Think Geek avec votre carte de crédit pas trop loin.

Être geek en chiffres :

87 : pourcentage des gens qui préfèrent l’utilisation du mot “geek” au mot “nerd” en anglais. L’histoire ne dit pas si le film Revenge of the Nerds a de l’impact dans cette préférence, mais ça ne doit sûrement pas nuire quand on revisite leur look de l’époque. Dans la même veine, 66% des milléniaux considèrent que c’est un compliment de se faire traiter de geeks.

1 : Selon Tolkien, il n’y a qu’un seul anneau pour les gouverner tous. On ne l’invente pas et qui sommes-nous pour contester la quête d’une gang de p’tits pas fiables avec les pieds poilus?

127.0.0.1 : Semble-t-il qu’il n’y a pas de meilleur endroit que le réconfortant 127.0.0.1

0 : Le «casting cost» du Black Lotus, la plus dispendieuse des cartes du jeu Magic the Gathering. En bonne condition, un Lotus Beta ou Alpha vous coûtera au moins 15 000$ – donc si vous pensez encore que Magic est un jeu d’enfant, détrompez-vous, y’a des gros bidous qui se négocient dans cette communauté depuis 1993.

20 : Le nombre de faces qu’un des dés les plus utilisés à Advanced Dungeons & Dragons compte. Dévoilé en 1974, AD&D utilise énormément le hasard et le pouvoir des dés pour faire progresser ses histoires, incluant les attaques et les traits des personnages. “Rouler un 20” à AD&D est un événement qui émoustille les plus timides des geeks.

1989 : la meilleure infopub de l’histoire est particulièrement geek et, en plus, c’est un film présenté en salle à l’époque. The Wizard, c’est notre enfance idéale éternellement conservée sur VHS. Une grosse promotion pour Nintendo, Mario Bros 3 et le Power Glove, The Wizard est un film presque parfait dans ses imperfections, glorieusement nostalgique et fantastiquement démodée. Appeler une “hotline” pour se faire aider à un jeu de NES, c’est de la science-fiction pour les jeunes d’aujourd’hui armés d’un iPhone et de Google. Pour nous, c’était un peu comme le bonheur, sauf quand on bloquait sur les tableaux trop difficiles du premier Teenage Mutant Ninja Turtles à la NES.

12 : le nombre d’acteurs différents qui ont joué le célèbre rôle du Dr. Who depuis 1963. Non, Sean Connery n’en est pas et oui tu devrais au moins visionner un épisode de cette drôle de bibitte télévisuelle.

70 : la plus longue partie de Monopoly répertoriée a duré 70 heures. On ose à peine imaginer le nombre de chicanes de famille durant cette partie. Si on se base sur notre calcul, “Visite sur la promenade + un hôtel = rupture amoureuse”, ces 70 heures de Monopoly ont aisément brisé trois couples, une quinzaine de verres et au moins une table de cuisine.

300 000 000 : le coût estimé est de 300M de dollars pour une transformation complète en Batman dans la vraie vie. Guy Laliberté a encore quelques millions à gagner avant d’ajouter ça à sa bucket list, mais ça ferait un solide justicier pour combattre les féroces pit-bulls d’Hochelaga-Maisonneuve.

81,5 : En juin 2016, 81 500 000 de visionnement ont été comptabilisés sur Twitch pour League of Legends seulement. On fracasse le cap des 150M d’heures en ajoutant les autres jeux du top-5, c’est-à-dire DOTA 2, CS :GO, Heartstone et Overwatch. Si vous vous demandez pourquoi les diffuseurs ont des rêves mouillés sur les eSports, ces chiffres sont la raison : c’est plus populaire que le Super Bowl en termes de visionnement. Donc, Katy Perry devrait offrir un concert osé pour les prochains mondiaux de LOL.

Pour lire une autre chronique de Stéphane Morneau : “Le jet set en chiffres”.

_________________

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Brûlée et vive

Les carnets d'Anick Lemay.

Dans le même esprit