Simona de Pascalis et Jean-Michel Dufaux

La « dure vie » de globe-trotter

Entretien avec Jean-Michel Dufaux

À la barre de la nouvelle émission de voyage, Azimut, à Évasion, Jean-Michel Dufaux est toujours en vadrouille aux quatre coins du monde à la recherche des dernières destinations tendance, et accessoirement, d’un bon Latte.

L’animateur globe-trotter a confié ses meilleures trouvailles à URBANIA. Embarquement immédiat.

Combien de voyages fais-tu en moyenne par année?
Je suis en voyage facilement un tiers de l’année. Ces 12 derniers mois, je suis allé à Malaga deux semaines, j’ai passé cinq semaines, puis six autres semaines en Asie, j’ai fait le Mexique à deux reprises, je suis allé à New York, à Austin, en Allemagne, à Lyon… Quand tu voyages beaucoup comme ça, tu as l’impression de vivre plus vite. On vit tellement les choses intensément qu’on ne voit pas le temps passé, on court après le temps tout le temps.

C’est quoi le plus dur à gérer quand on voyage beaucoup comme ça, le décalage horaire?
Le décalage est toujours dur, mais le plus dur, c’est de maintenir une hygiène de vie au niveau de l’alimentation, de l’entraînement physique. C’est dur de tenir des bonnes résolutions quand tu es tout le temps en voyage!

Qu’est-ce que tu emmènes toujours avec toi dans ta valise?
Mon appareil photo! J’aime voyager avec un appareil. Il y a des gens qui trouvent ça gênant — c’est sûr que c’est lourd, en plus, moi, je pars avec plusieurs objectifs —, mais c’est un réel plaisir de pouvoir découvrir une ville à travers l’objectif de mon appareil.

Combien de bobettes mets-tu dans ta valise quand tu pars en voyage?
(Rires) J’ai toujours tendance à emporter plus de vêtements qu’il en faut, malheureusement! C’est mon côté “princesse”. Là-dessus, il faut que je m’améliore!

Quelle est la destination tendance pour cet été?
Avec les nouveaux vols directs que Icelandair offre à partir de Montréal, l’Islande est vraiment la destination tendance pour cet été. Il y a aussi la Colombie qui est un pays sous-évalué et qui a beaucoup à offrir. Et puis bon, il y a aussi Cuba. Tout le monde veut y aller avant qu’il soit trop tard, maintenant que les Américains ont rétabli leurs relations avec le pays. Les gens veulent se dépêcher d’y aller avant que ça change trop.

Quels sont les endroits que tu as le plus aimés sur la planète?
J’ai eu un vrai coup de cœur pour la Thaïlande. C’est un pays qui est user friendly. Je compare la Thaïlande à un ordinateur Mac, c’est un pays qui est facile à visiter. En Asie, j’aime aussi beaucoup le Vietnam. En Europe, j’aime l’Italie et l’Espagne, pour la nourriture, le vin et l’art de vivre.

En Amérique, j’aime beaucoup l’Arizona, la région de Phœnix et Scottsdale, pour le climat, le ciel bleu et la proximité avec la nature. J’ai eu un coup de cœur aussi pour le Mexique qui a tellement plus à offrir que Cancún ou Playa del Carmen. Tu as des villes coloniales magnifiques dans le Yucatán comme Valladolid, Mérida et Izamal.

Thaïlande

Italie

Viet Nam

Mexique

Y a-t-il des endroits que tu n’as pas aimés et où tu ne remettras plus jamais les pieds?
Il y a des endroits où la magie n’a pas opéré pour moi, mais c’était plus lié à un contexte, donc ça ne veut pas dire que je n’y retournerais pas. La Nouvelle-Orléans, par exemple, la magie n’a pas opéré quand j’y suis allé, donc j’aimerais ça y retourner pour me faire une deuxième opinion. Pareil pour la Jamaïque. Je me suis presque fait agresser près de Négril, donc ça a teinté mon feeling. Et j’aimerais y retourner, parce que ce truc-là m’a laissé un goût amer.

Plus généralement, tu évites les endroits trop touristiques?
Ouais, parce que ça me rend malheureux. En tout cas, je les évite en haute saison. En Italie, Florence est une ville incroyable au niveau de l’architecture, de l’histoire. Mais Florence en été, tu as l’impression d’être dans une ville construite pour les touristes. T’as l’impression d’être dans un parc d’attractions. Tu as trop de touristes partout. Donc Florence comme Venise, mieux vaut y aller hors saison. Il fera moins beau, mais vous aurez la ville pour vous!

Tu reviens tout juste de Las Vegas. Une ville qui te rend heureux?
J’ai une relation d’amour-haine avec Vegas! Le strip, tu l’as vu en une journée, et tu as compris. Mais ce que je trouve intéressant, c’est le coin de downtown, qui est au nord, à 15 minutes du strip, et qui est à l’origine le vieux Vegas. T’as l’impression d’être dans un quartier hipster d’Austin, t’as des cafés, des petits restaurants ethniques, avec une autre énergie. Et puis, ce que j’aime à Vegas, c’est la proximité avec la nature, comme le Red Rock Canyon qui est seulement à 30 minutes en voiture.

Te considères-tu comme un aventurier?
Plus jeune, j’étais aventurier. À 22 ans, j’ai fait des voyages avec un sac à dos en Europe, à dormir dans des gares entre deux trains. Maintenant, je suis moins aventurier. J’aime l’architecture et le design, donc j’aime aller dans de beaux hôtels. Quand tu as goûté à ça, c’est dur de revenir en arrière! Mais sur un même séjour, c’est bien de mélanger les deux, passer une nuit dans un bel hôtel et dormir dans des endroits plus simples.

Quel est l’endroit le plus insolite où tu as dormi?
Je me souviens avoir dormi dans un hôtel à Manille aux Philippines, où toutes les vitres des fenêtres étaient des aquariums.

Tu es un grand consommateur de café. Dans quelle ville as-tu bu le meilleur café?
À Chiang Mai (en Thaïlande) dans un endroit qui s’appelle Ristr8to, qui se trouve dans un quartier un peu branché de la ville, près de l’université. Le café est fou. Le gars fait sa propre torréfaction, et la façon dont il prépare le lait est incroyable. Mais il y a plein de cafés incroyables dans le monde aujourd’hui. C’est un phénomène qui ne concerne pas seulement les pays occidentaux. On trouve les meilleurs cafés au Vietnam et en Thaïlande. Ils sont aussi top, sinon meilleurs que les cafés d’Europe ou d’Amérique du Nord.

Animé par Jean-Michel Dufaux et Véronique Daudelin, le mag télé 100% voyage, Azimut, est diffusé tous les mercredis à 19h (en rappel le samedi 11h, et le dimanche 18h) à Évasion.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Angèle donne une leçon sur le consentement dans son nouveau vidéoclip

L'artiste nous invite à «l'Académie anti-sexisme».