Dis-moi de quoi a l’air ta crotte, je te dirai qui tu es

On ne parle pas assez de caca.

URBANIA et SENOKOT® s’associent pour prendre soin de votre transit intestinal

Certes, j’écris souvent du caca dans mes articles, et il m’arrive même de faire des blagues à saveur scatologique (quoique « saveur » n’est peut-être pas le terme le plus approprié), mais je parle rarement de mes selles au sens propre (encore une fois, « propre » n’est peut-être pas le meilleur mot). Mais j’ai une excuse : il semble que ça soit un phénomène assez répandu. Selon une étude menée au Canada par la compagnie de produits laxatifs SENOKOT®, même si 92 % des gens s’entendent pour dire qu’un bon « numéro 2 » est important, 30 % se disent trop gênés pour parler de leur régularité. En fait, c’est un sujet tellement tabou que 45 % des répondants disent qu’ils préfèrent faire des courses ou des tâches ménagères plutôt que de parler de leur popo – et que 22 % préfèrent aller chez le dentiste! On va rendre le sujet moins tabou aujourd’hui en présentant TOUS les types de caca, et les personnalités qui y sont associées. Après tout, si on ne parle pas beaucoup de notre caca, notre caca, lui, en dit beaucoup à notre sujet.

On va rendre le sujet moins tabou aujourd’hui en présentant TOUS les types de caca, et les personnalités qui y sont associées.

Après tout, si on ne parle pas beaucoup de notre caca, notre caca, lui, en dit beaucoup à notre sujet.

Type 1 – Les petites noisettes, ou le nerveux

Les cacas de type 1 se présentent en petites boulettes dures s’apparentant à des noisettes. Si vous avez déjà fait la rencontre de ces petites boulettes, vous savez qu’elles sont malheureusement difficiles à évacuer, parfois même un peu douloureuses.

C’est aussi une forme de selles qui ressemble à celles des lapins, connus pour leur tempérament nerveux. C’est le genre de petit cadeau que tu laisses nerveusement quand tu crains l’arrivée d’un prédateur ou, pire encore, une rencontre avec ton boss.

Plus sérieusement, ce type de selles est associé à de la constipation. Si vous devez régulièrement faire face à ces petites boules, un laxatif peut être approprié.

 

Type 2 – La saucisse à bosses, ou le mystérieux

Ce caca possède une forme plus traditionnelle, mais il cache un sombre secret : il est dur comme le fer.

Vite comme ça, on pourrait croire que tout va bien, mais quand on s’y attarde, ce caca cache beaucoup de difficulté, de mottons qui passent mal, et menace de s’écrouler à tout moment.

Si on rencontre ce caca trop souvent, ça vaut la peine de consulter son médecin.

Type 3 – La saucisse à craques, ou le comique

Si je vous demandais de me dessiner un caca, c’est probablement un étron de ce type que vous me dessineriez (après m’avoir souligné que c’est vraiment bizarre que j’aborde des étrangers en leur demandant de me dessiner des cacas).

C’est un caca qu’on classe parmi les cacas idéaux, ceux qui passent le mieux et qui sont le signe d’un appareil digestif en santé.

Ce sont aussi les cacas qui ont tendance à être plus gros ou incongrus. C’est ce type de caca que votre ami comique mais un peu dégueu vous envoie en photo sur Snapchat, tout fier de lui et de son beau travail.

C’est correct, faut prendre la vie avec le sourire. Après tout, avoir des cacas en santé, c’est une bonne chose.

 

Type 4 – Le serpent, ou l’artiste

Ce type de caca est le roi de tous les cacas. C’est, selon les médecins, le caca idéal, celui qui passe le plus facilement tout en gardant une belle consistance. C’est quasiment poétique, l’univers de la défécation.

C’est justement le caca des poètes et des artistes, de ceux qui aiment le beau et le raffiné. Ce caca est lisse et doux, il s’écoule élégamment. C’est le signe d’un appareil digestif qui maîtrise son art.

On l’exposerait dans un musée, si ce n’était pas de l’odeur.

Type 5 – Les raviolis, ou le « a vu des jours meilleurs »

C’est le caca des gens dont les années glorieuses sont derrière eux.

Ce caca passe encore bien. Vous n’aurez pas de difficulté à le laisser partir quand vous irez à la salle de bain.

Mais on voit qu’il s’est un peu laissé aller. Il n’y a pas si longtemps, il avait une forme parfaite et élancée, mais là, il vient en petite mottes à peine terminées.

Ça fonctionne encore, mais c’est un caca qui commence à redescendre la montagne. C’est la selle des gens qui ont été les plus populaires de leur école secondaire, pour finalement n’être que nostalgiques de ces années-là.

Avec un peu de travail, c’est possible de se créer un nouveau bon vieux temps. Ne lâchez pas.

 

Type 6 – Le gruau, ou le paresseux

Ce caca se présente sous la forme d’une purée de morceaux duveteux et détrempés.

Rendu là, on peut à peine appeler ça une crotte.

C’est le caca des gens qui ne font pas leur lit parce qu’ils vont se recoucher dedans anyway, de ceux qui mangent leurs céréales en prenant des poignées direct’ dans la boîte parce que ça leur tente pas de nettoyer un bol.

Oui, ils gagnent du temps, mais ils ne connaîtront jamais le plaisir de se coucher dans un lit propre et fait.

C’est aussi un caca qui est signe de diarrhée. Ça va plus vite, mais c’est pas tellement le fun.

 

Type 7 – La flaque, ou le « party animal »

On a tous connu, à un moment tragique de notre vie, ce caca liquide et brûlant qui passe comme un jet d’eau nauséabond.

Et personne ne connaît mieux ce malheureux excrément que celui qui est toujours « lendemain de veille » parce qu’il vit la vie de rock star avec un peu trop d’intensité.

Oui, c’est le fun, boire de l’alcool et être sur le party. Mais est-ce que ça en vaut vraiment le coût, qui est de passer le lendemain à guetter les toilettes les plus proches au cas où un caca liquide s’inviterait par surprise?

Probablement que non.

Aussi, si vous faites ce genre de caca à répétition, mieux vaut consulter.

En matière de diarrhée comme en matière d’alcool, mieux vaut y aller avec modération.

*****

Pour un soulagement en douceur de la constipation occasionnelle ou des troubles digestifs, vous pouvez toujours faire appel aux laxatifs de la marque de confiance SENOKOT®, qui sont fait à base de séné naturel.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up