Wanksy - Road Artist

Des pénis pour faire bouger les choses

Il y a Banksy, que tout le monde connaît et puis maintenant, il y a Wanksy. L’artiste britannique anonyme, reconnu pour ses graffitis à caractère sexuels a récemment fait parler de lui pour avoir dessiné autour des nids de poule des pénis de toutes sortes. L’action a pour but de dénoncer l’état des routes et le danger que cela représente pour les cyclistes. La municipalité, scandalisée par des images aussi obscènes, répare maintenant les trous marqués du sceau sexuel beaucoup plus rapidement.

//

Another success story

Posted by Wanksy – Road Artist on Friday, April 10, 2015

Ce qui nous a inspiré… Peut-être que ça pourrait fonctionner pour autre chose que des nids-de-poule? Sur quoi (ou qui) devrait-on dessiner des pénis pour que le problème soit pris au sérieux?

1. Sam Hamad

Une auréole phallique devrait certainement flotter au-dessus du crâne de notre ministre de la Solidarité sociale qui porte si mal son nom, puisque le but premier de son existence semble être celui de déchirer le filet social de toutes les manières possibles. Les coupes en santé, en services sociaux et en éducation déstabiliseront la société québécoise. Et il pousse jusqu’à affirmer sans gêne : « Je pense que nous avons une responsabilité pour la génération future.» Si par nous, il entend les moins nantis, c’est vrai, parce que ce sont eux qui paieront la note. Eux et toute la fameuse génération qu’il faut sauver. Celle qui devra vivre avec des emplois précaires, un système de santé privatisée, une retraite à un âge impossible sans pension, des services sociaux déficients. Même le FMI a déconseillé d’appliquer les politiques d’austérité, qu’il juge inefficaces. Tant qu’à y être, j’apposerais un néon autour du parti au complet. Un gros néon qui flash ben fort.

2. Stephen Harper

On a beau dire ce qu’on voudra sur le gouvernement conservateur, on ne peut qu’être fasciné par sa façon de jouer dans l’ombre et de prendre des décisions sous notre nez, sans qu’on s’en aperçoive vraiment ou qu’on s’en formalise. C’est le cas notamment des coupes dans les soins de santé pour les immigrants en attente de statut ou du projet de loi C-51 qui augmente de manière significative les pouvoirs de la GRC en termes d’espionnage et d’arrestation. Elle permet les arrestations arbitraires et les emprisonnements préventifs sous le couvert de lutte contre le terrorisme. Et il y en a une tonne d’autres : les liens douteux avec l’extrême droite religieuse, la remise en question détournée, mais constante de l’avortement, les réductions d’impôts aux plus riches, la négation de l’empreinte humaine sur l’environnement, le contrôle de l’information… La liste est tellement longue qu’il nous faudrait une bombonne à graffiti géante pour marquer suffisamment le parti et que ce soit visible de l’espace.

3. L’obsolescence programmée

On produit une quantité de déchet astronomique. Ma grand-mère me disait tout le temps que rien ne cassait jamais chez elle. Et c’était vrai! J’ai hérité de sa machine à pop corn qui date des années 50 et qui fonctionne toujours. Mon Iphone n’a même pas trois ans et brisera bientôt. Pourquoi? Parce qu’il est programmé pour mourir. Je serai alors, comme les millions d’utilisateurs d’Apple, obligée d’en acheter un autre dans trois ans. L’obsolescence programmée est interdite en France par le biais de la loi Hamon pour empêcher que les consommateurs paient trop cher pour des produits sans possibilité de réparation, mais aussi par soucis pour l’environnement. La terre ne peut pas absorber à l’infini les milliards de téléphones intelligents, tablettes, téléviseurs, ordinateurs qui sont condamnés à mort, afin d’augmenter les marges de profit de compagnies déjà milliardaires. Voilà Apple, tu es maintenant marquée du sceau phallique.

4. Les services de police de Montréal et la SQ

Je ne dis pas que ce sont tous des pourris. Je ne m’amuse pas à écrire ACAB sur les murs de la ville. Mais si je me posais beaucoup de questions en 2012, celles-ci ont ressurgi plus puissantes que jamais depuis les récents affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants. J’y suis allée souvent et j’ai été frappée par la physique et verbale dont étaient victimes les manifestants qui, soit dit en passant, ne sont pas armés, eux. On ne peut pas comparer la violence des policiers armés et celle de jeunes manifestants qui, dans une très mince proportion, brisent parfois des vitrines. Il y a violence et vandalisme et ce sont deux choses complètement différentes. La formation policière comporte visiblement des lacunes au niveau humain. Il leur faudrait des cours d’humanité, ou du bénévolat obligatoire. Le pouvoir qu’ils possèdent est trop grand pour que nous ne posions pas de question sur leurs méthodes de travail. En attendant, on pourrait commencer par peinturer un phallus de trois étages de haut sur le siège de la SQ.

Et vous, sur quoi laisseriez-vous aller votre fibre phallico-artistico-constestataire?

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up