Denis Coderre : le parti de l’ambition

Le nom d’un parti politique en dit long sur ses intentions.

En baptisant son futur parti “Équipe Denis Coderre“, Denis Coderre, aspirant maire de Montréal issu du giron du Parti Libéral, n’a pas choisi Montréal comme inspiration ni les Montréalais comme préoccupation…

Aux côtés de Projet Montréal, Vision Montréal, Renouveau Montréal ou Union Montréal, il semble désormais y avoir un futur nouveau parti municipal qui souhaite vraisemblablement selon les rumeurs peut-être éventuellement participer possiblement à la prochaine course à la mairie.

Si je mets des gants blancs pour annoncer la non-nouvelle du non-lancement de la non-déclarée campagne du pas-encore-candidat Coderre, c’est que ça fait plus de six mois que ledit Denis nous fait mariner en essayant de nous faire croire qu’il ne sait pas encore ce qu’il sait déjà. Remarquez qu’en attendant de se lancer officiellement dans la course à la succession de Gérald Tremblay, le bonhomme peut préparer sa campagne de relations publiques tout conservant son confortable salaire de 160 200 $ de député fédéral. Bel exemple d’éthique et d’honneur…

Ce que l’observation attentive des médias et de la politique canadienne nous a appris sur Coderre, c’est que Coderre se préoccupe avant tout de Coderre. Le tweeteux Coderre sert l’élu Coderre qui sert le candidat Coderre qui sert l’ambition de Coderre qui rêve de voir Coderre à la tête de…. Équipe Coderre.

Puisque plus personne ne veut de lui à Ottawa, Coderre se présente à Montréal. Seul.

Seul mais avec l’appui aveugle des médias qui n’ont jamais aussi bien porté leur nom de masse. Il n’y a en effet pas un jour où nos vieux médias ne se gargarisent des facéties de bonhomme Coderre qui, avouons-le, passe drôlement bien à la télé.

Et ce que veut le peuple, c’est ce qui passe à la télé. Pas un avenir, mais un présent ! Pas des projets, mais des clips ! Pas de vision, mais des images ! Pas d’idées renouvelées, mais des idées toutes faites !

À propos d’idées, pouvez-vous m’en donner une seule que Denis Coderre aurait avancée pour Montréal ? À part son idée de se présenter en sauveur ?

Plus vide que ça, tu t’appelles Justin Trudeau.

Et puisqu’il semble que le sympathique ami de tous se mêlera des affaires de ma ville dans pas plus tard que dès que ses conseillers en image lui diront de lancer sa patente, j’ai quelques questions à lui poser.

Que pense-t-il de la commission Charbonneau? Et de la mafia italienne? Et de Frank Zampino? Et de la famille Tomassi? Et du scandale des commandites? Et des cônes oranges? Et des bris d’aqueduc? Et des augmentations aberrantes de taxes? Et du trafic exponentiel en ville? Et du transport en commun? Et du manque de logements sociaux? Et de la destruction du patrimoine architectural? Et de la protection du Mont-Royal? Et des dérives autoritaires de la police municipales? Et des vélos en ville? Et des quartiers verts? Et de l’étalement urbain? Et du règlement P-6?

Lui d’habitude si prompt à lancer un tweet sur le CH ou un autre sur son amour des réseaux sociaux reste étrangement silencieux sur les sujets importants concernant Montréal et les Montréalais.

Vous trouvez que je me répète? Vous avez raison. Mais on dirait que tout le monde n’a pas compris…

Pour suivre mes tweet anti-Coderre, c’est par ici: @pascalhenrard

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up