Culture physique ou numérique : qu’est-ce qui est le plus écolo ?

On cherche la meilleure façon de se divertir sans tout détruire.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais souvent j’essaie de soulager ma culpabilité écolo en me disant qu’au moins, dans mes temps libres, je ne consomme pas beaucoup de ressources. 

Bon, ok, c’est sûr qu’il faut couper des arbres pour faire des livres, et oui, peut-être que mon Playstation consomme un peu d’électricité, mais au moins, dans mes temps libres, je ne vais pas faire des shows de boucane avec mon auto dans des parkings d’épicerie, non?

Et puis là, je me tourne vers ma bibliothèque, qui est pleine de livres, de boîtiers de CD, de jeux vidéo et de films, et je me dis que ça fait beaucoup de papier et de plastique. 

Si je passais au numérique, est-ce que ça serait moins polluant? C’est ce que j’ai essayé de déterminer. 

Livres: liseuses ou papier?

Premier constat: comparer les livres papier aux livres électroniques, c’est compliqué. Ça a l’air que c’est plus simple de comparer des pommes et des oranges que des feuilles de papier de bouquins et des métaux lourds de liseuses.

La variable déterminante, comme c’est le cas pour plusieurs types de médias, c’est le nombre d’utilisations. Si vous achetez un Kindle, mais qu’au bout de deux livres vous vous rendez compte que vous n’aimez pas ça, c’est un gâchis. Ce sont des métaux lourds qui ont été sortis de la terre pour rien. 

Par contre, si vous y dévorez des dizaines de livres, c’est autant de pages qui ne sont pas imprimées, de tonnes de papier qui n’ont pas à être transportées. Bref, c’est un gain.

Selon une étude, ça serait à partir de 60 livres lus que la liseuse numérique deviendrait plus écolo que le livre papier.

Selon une autre étude, un livre papier générerait 7,46 kg de CO2, contre 168 kg pour une liseuse électronique. Vous comprendrez donc que le mieux, ça reste un livre papier qui passe entre plusieurs mains (bibliothèque, prêts personnels, livres usagés). Ça, c’est le meilleur des deux mondes. 

Jeux vidéo: physique ou numérique?

Il y a encore quelques années, tout le monde achetait ses jeux dans un petit boîtier en plastique, qu’on échangeait quelques mois plus tard contre une poignée de change au EB games. 

Et aujourd’hui, les boutiques de jeux vidéo peinent à rester ouvertes, parce que tout le monde s’est converti aux jeux en format numérique. Plus besoin de sortir, on les télécharge à la maison. C’est plus vert, non? 

Ça dépend de la taille du jeu. Plus le jeu est gros, plus il prendra du temps à télécharger. Pendant ce temps, votre console consomme de l’électricité. Au Québec, toutefois, c’est pas si mal, parce que notre électricité est relativement propre. 

Toutefois, il faut aussi prendre en compte que les serveurs à l’autre bout de votre connexion consomment eux aussi beaucoup d’électricité, et souvent, de l’électricité produite avec du charbon. 

Une étude de 2014 considérait aussi qu’une des sources les plus importantes de pollution dans l’achat d’une copie physique d’un jeu était… le déplacement en auto pour aller acheter le jeu. 

Bref, si vous voulez vraiment être écolo, allez en vélo acheter votre jeu, puis partagez-le avec vos amis. Sinon, achetez numérique. 

Films: Netflix ou DVD (ou Blu-Ray, ou Blu-Ray 4K, ou Blu-Ray 3D… en tout cas, vous comprenez)

S’il y a une industrie qui a fait la vie dure aux copies physiques de films, c’est bien celle du cinéma. Avant, c’était commun de s’acheter une copie de notre film favori, au cas où on voudrait le réécouter, sans compter les clubs vidéo qui en achetaient des tonnes de copies. 

Une étude de 2014 estimait que si tous les films en DVD achetés en 2011 avaient plutôt été écoutés en streaming, on aurait sauvé DEUX MILLIARDS de kilos de gaz à effet de serre. Et ça, c’était il y a huit ans, alors que les appareils électroniques étaient beaucoup plus énergivores qu’ils ne le sont aujourd’hui. 

Enfin une réponse claire! Oui, c’est mieux Netflix. 

Sauf pour ce qui est de payer des taxes, on s’entend.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

L’angoisse du dimanche soir : quand penser au lundi matin vous fait grincer des dents

La semaine de travail qui s'en vient est flambant neuve, mais vraiment stressante.

Dans le même esprit