Confessions d’un déneigeur de la Ville de Montréal

Entrevue utile sur un métier qui l’est tout autant.

Ils sont ceux et celles qui nous permettent de fonctionner relativement normalement même si y’a 50 centimètres de neige au sol. Ils nous permettent de nous déplacer malgré un climat aussi imprévisible que rigoureux. Grâce à eux, les villes nordiques continuent d’opérer malgré l’hiver qui nous tombe dessus et les masses de neige qui s’accumulent partout sur notre réseau routier. Je parle bien sur des déneigeurs.

Parce que c’est un métier méconnu (et ô combien pas assez apprécié à sa juste valeur) on en a rencontré un qui travaille pour la Ville de Montréal depuis plusieurs années (mais qui désire garder l’anonymat).

Entrevue utile sur un métier qui l’est tout autant.

Te fais-tu insulter souvent?

Ben oui on se fait insulter souvent! Les gens sont tellement stressés! On bloque le chemin, on leur fait manquer la lumière… on est jamais à la bonne place! C’est souvent ces mêmes personnes qui se plaignent qu’on se pogne le cul!

Vous la mettez où, la neige?

La neige est transportée à Francon dans une ancienne mine à ciel ouvert [ndlr: aujourd’hui appelée carrière St-Michel, dans le quartier St-Michel]. Sinon, directement dans une « chute a neige. » Ça, c’est des gros collecteurs reliés aux égouts. C’est impressionnant de voir la grosseur et la force du débit d’eau… tu veux pas tomber dedans j’te le garantis.

À la maison, c’est-tu toi ou ta blonde qui pelletez la galerie?

Chez nous, c’est moi qui pellète! J’en fais une affaire personnelle! C’est mon dossier. Un genre de toc. Une déformation professionnelle, finalement.

As-tu déjà découvert quelque chose de vraiment weird?

Pas dans la neige, non. Mais j’ai déjà reçu des œufs du deuxième étage d’un citoyen en tabarnak. Ou sinon j’ai même déjà vu des towing échapper des autos de leur plateforme. Ça, ça fait du dommage.

Qui sont les plus dangereux pour vous, les voitures ou les piétons?

De nos jours, les piétons sont souvent fixés à leur écran de téléphone… ça en devient ridicule! Les écouteurs ne nous aident pas non plus. Quand on arrive, ils sont surpris… un peu comme la face d’un chevreuil ébloui par les phares d’une voiture.

Te souviens-tu de la pire tempête que t’as dû ramasser?

Au printemps 2007, on avait reçu 47 cm en 12 heures. Je me souviens que les gros appareils ne passaient plus dans les rues. Il fallait tasser la neige avec des chenillettes. Les dépôts à neige étaient pleins et la ville avait utilisé les terrains vacants des shops Angus pour se débarrasser du surplus. C’était fou, la hauteur des bancs de neige était débile!

L’été, tu fais quoi?

La plupart des contracteurs l’hiver sont des paysagistes au chômage. Pour la Ville, l’été, on fait de l’asphalte, on nettoie les rues, on travaille sur les aqueducs, dans les parcs… bref, c’est beaucoup plus varié que l’hiver!

Toi, la neige, t’aimes ça ou ça te gosse?

Je déteste la neige! En blague on dit souvent qu’on est jaloux des employés municipaux qui travaillent au chaud en Floride. Me semble qu’on serait bien à nettoyer les plages de sable ou ramasser les branches de palmiers qui traînent!

À date, est-ce qu’on a un hiver ben intense niveau neige, selon toi?

Oui c’est un gros hiver! Les sites de dépôt à neige sont a 90 % plein. Fin janvier on a déjà atteint les moyennes annuelles d’un hiver normal!

C’est quoi le pire cauchemar d’un déneigeur?

C’est sûr que personne ne veut écraser un piéton ou avoir un accident! J’ai déjà vu une auto-niveleuse arracher un couvercle de puisard qui a été projeté dans les airs à deux pieds de la tête d’un citoyen!

Pourquoi les conducteurs de petites chenillettes de trottoir ont toujours l’air de vouloir nous tuer?

Les chenillettes sont les appareils les plus dangereux! Les véhicules-moteurs ne sont pas faits pour rouler sur les trottoirs. Quand ça fait 10-12 heures que tu conduis, t’es comme dans une bulle. Tu ne vois que du blanc partout et un citoyen peut sortir à tout moment d’une maison ou d’un commerce… c’est quand même assez dangereux et faut être vigilant.

À part bouger nos autos quand c’est le temps, qu’est-ce qu’on peut faire pour vous aider?

Dégagez la route quand on travaille! Prenez une autre rue! Changez de bord de trottoir! Et stationnez-vous le plus droit possible! Sinon, enlevez vos foutues roches décoratives du chemin et fermez vos portes de clôture. C’est pas mal ça. En vous remerciant d’avance.

C’est-tu un métier de gars ou y’a ben des filles? Parce qu’un déneigeur, c’est un humain, mais une déneigeuse, c’est une machine… non?

Y’a quelques femmes qui opèrent les machines! Ça fait du bien d’en avoir dans un milieu aussi masculin. Ça calme les esprits…!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

À 21 ans, j’ai décidé de me lancer en affaires avec ma mère.

Après avoir ouvert deux succursales Cafellini avec sa mère, Jordan Mayls nous parle de son expérience.

Dans le même esprit