Comment se forger un trône de fer comme dans « Game of Thrones »

Mais surtout, combien ça coûte ?

Le 28 mars était retrouvée à New York la dernière des six répliques du trône de fer dispersées à travers le monde par la chaîne HBO. Un coup d’éclat publicitaire qui a bien fait d’exciter les plus ardents fans de Game of Thrones. Des centaines de visiteurs sont d’ailleurs allés poser avec la réplique localisée en Colombie-Britannique.

Mais mettons que vous voulez avoir votre propre trône de fer forgé d’épées, combien ça pourrait coûter?

Pour la modique somme de 452 860 dollars, selon Les Forges de Montréal, ça serait possible d’obtenir son propre siège en acier. Mais oubliez ça si c’est pour regarder la dernière saison de Game of Thrones qui s’en vient, car il faudrait patienter deux ans pour sa fabrication.

Un trône si convoité

«Le souffle du plus grand dragon forge le trône de fer. Les épées des vaincus, un millier d’entre elles, fondues comme des bougies», raconte la légende. Mais faute d’avoir accès à un dragon, c’est toujours possible d’engager des professionnels pour faire le travail.

Il faudra, dans un premier temps, forger les épées qui formeront le trône.

Ivan Savchev estime d’ailleurs que c’est davantage le temps de fabrication que le prix de l’acier doux, à 2$ le kilo, qui grugera le porte-feuille du consommateur.

Si la légende dit que ce sont 1000 épées qui composent le trône de fer, Ivan Savchev, forgeron aux Forges de Montréal, croit qu’un peu plus de 200 feraient le travail pour obtenir un siège de prestance respectable. «À la vitesse maximum», dit-il, quatre forgerons payés 25$ l’heure seraient nécessaires à la confection d’environ une épée par jour. «Avec l’assemblage, c’est un projet de deux ans.»

L’histoire dit qu’il aurait fallu cinquante-neuf jours pour marteler le fauteuil d’Aegon I Targaryen. Mais ils avaient un dragon.

Ivan Savchev estime d’ailleurs que c’est davantage le temps de fabrication que le prix de l’acier doux, à 2$ le kilo, qui grugera le porte-feuille du consommateur.

Alors que le poids d’une épée fonctionnelle s’élève à un peu plus d’un kilo, celles sur le trône tourneraient plutôt autour des deux kilos, selon Ivan Savchev, pour un effet monumental. Ce qui fait un total de 860$ en matière première pour 215 épées.

Ensuite, il faut compter les frais d’atelier de 75$ par jour, qui incluent l’équipement et l’électricité nécessaires pour forger le métal.

Avec la main-d’œuvre, qui s’élève à 416 000$, la facture totale reviendrait à 452 860$.

La faute à Trump

Les tarifs américains sur l’acier et l’aluminium, imités par le Canada, ont fait grimper les coûts de production au Canada. Par exemple, les boîtes de conserve coûtent plus cher à produire depuis le 1er juin 2018. La mesure protectionniste a fait bondir leur prix de 1,5 cent à 3 cents pièce. C’est clair que Cersei Lannister se serait pas laissée faire sans rien dire.

«A king should never sit easy», se plaisait à rappeler Aegon I, installé dans son trône si tranchant qu’il aurait causé la mort de plusieurs personnes. Peut-être que ça aurait été un peu plus abordable de se procurer un siège sur mesure avant l’imposition de tarifs sur l’acier canadien par Donald Trump, mais qu’importe.

Ce qu’on sait, c’est que le dragon de glace n’aurait fait qu’une bouchée d’un mur à la frontière.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

L’angoisse du dimanche soir : quand penser au lundi matin vous fait grincer des dents

La semaine de travail qui s'en vient est flambant neuve, mais vraiment stressante.

Dans le même esprit