Comment démissionner sans que votre boss ait envie de vous sacrer dehors

Même si votre plus grand fantasme est de quitter votre job en envoyant promener tout le monde, mieux vaut suivre ces quelques conseils.

On voudrait tous démissionner comme ce gars qui s’est créé sa propre soundtrack pour annoncer qu’il démissionne en chest.

Par contre, c’est pas l’idéal si on veut que notre boss nous écrive une belle lettre de recommandation par la suite. Voici donc des réponses aux questions qu’on se pose le plus souvent quand vient le temps de démissionner, et qu’on veut le faire comme du monde.

On a tous déjà rêvé de foutre le camp en plein milieu d’une réunion… Mais est-ce que c’est une bonne idée?

Oui, si vous voulez avoir une excellente anecdote à raconter, mais des futures références exécrables. Tenez compte du fait que ça risque de prendre un certain temps à votre boss pour trouver un nouvel employé… parce que, contrairement à ce que vous pensez peut-être, vous êtes pas irremplaçable.

Peut-être aussi que, dans 15 ans, quand vous allez avoir une entrevue avec un PDG pour votre job de rêve, ben peut-être que ce PDG-là, ça sera le p’tit stagiaire qui a vécu l’enfer en reprenant vos dossiers après votre démission spectacle. Et pouf! Votre job de rêve vient de s’envoler plus vite qu’un 20 piasses dans le compte d’une Kardashian.

Est-ce qu’on est obligés de donner deux semaines d’avis?

Selon la Loi sur les normes du travail, y a rien qui nous oblige à donner un avis de démission de deux semaines, sauf si c’est mentionné dans le contrat d’embauche. En fait, le Code civil du Québec demande juste «qu’un délai raisonnable soit donné à l’employeur». 

C’est quoi un délai raisonnable? Pour moi, c’est trois minutes à la caisse à l’épicerie, 20 minutes quand j’appelle mon fournisseur cellulaire pis zéro fucking minute pour rentrer dans un resto déjeuner. Mais pour une démission, le délai raisonnable fait pas mal consensus: c’est deux semaines.

Est-ce que je peux annoncer ma démission par courriel?

Disons que c’est préférable d’aller voir votre patron directement et de lui annoncer de vive voix. Évidemment, évitez les formulations du genre «ça fait huit ans que j’vois pas mes enfants à cause de tes horaires de cul pis tu m’as jamais offert d’augmentation, vieux pourri», ce serait mal vu. Optez plutôt pour: «Je souhaite avoir plus d’opportunités d’évolution professionnelle que ce que l’entreprise peut m’offrir à l’heure actuelle»… ou une autre bullshit du genre.

Aussi, c’est super important que votre patron soit le premier à apprendre votre démission. Ça, ça veut dire que vous devez éviter d’en parler aux plus potineux du bureau.

Est-ce qu’il faut absolument rédiger une lettre formelle?

C’est pas une obligation, mais c’est un must pour éviter la confusion. Indiquez la date officielle de votre départ en plus de quelques formules de politesse. Pour les plus paresseux, voici un exemple clé en main tiré de Jobboom… qui est probablement le site qui a le plus intérêt à ce que vous vous cherchiez une nouvelle job.

Est-ce qu’un gardien de sécurité va m’accompagner à la porte?

Ça dépend où vous travaillez. Si vous avez des cartes magnétiques et des codes d’accès à remettre, ça se peut que oui, vous serez escortés vers la sortie. Si ça arrive, c’est probablement juste la procédure interne. Ça veut pas dire que votre boss vous prend pour un dangereux terroriste qui veut voler les précieuses informations du Wendy’s où vous travaillez pour les revendre aux Russes.

À quoi penser avant d’éteindre son ordi de job pour la dernière fois?

Déconnectez votre boîte courriel, supprimez vos mots de passe enregistrés et effacez votre historique. Pas que je pense que vous utilisez trop de Kleenex à la job, c’est juste pour éviter que votre Facebook se reconnecte automatiquement et que votre remplaçant voit des conversations crunchy entre vous et votre chum.

Si nécessaire, rédigez un message automatique d’absence sur votre courriel et sur boîte vocale disant que vous n’êtes plus en fonction. Donnez les coordonnées de la personne qui va être responsable de reprendre vos dossiers, pis vous êtes prêts à sacrer votre camp!

Sinon, le plus important, c’est de mettre tous vos dossiers en ordre. Finissez ce que vous avez en cours et laissez des notes pour les projets à plus long terme. Encore une fois, vous savez jamais qui vous allez mettre dans la marde si vous partez sans faire de suivi. Ça se peut que ce soit encore le stagiaire-futur-PDG de votre job de rêve!

Finalement, si vous êtes pas satisfaits de mes conseils, vous pouvez oublier tout ce que vous venez de lire et démissionner avec une carte de souhaits, laisser aller votre créativité de designer ou transformer votre démission en titre de film.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Ce doux confort de rester à la maison le vendredi soir

Parce que de prendre soin de soi, relaxer et surtout DORMIR, ça n’a pas de prix. L’important est de faire ce que vous voulez.

Dans le même esprit