Comment demander votre congé sans solde sans vous blesser

Un peu plus de vacances n'a jamais fait de mal à personne.

Deux semaines de congé par année, c’est pas assez?

On vous comprend. Parfois, pour casser la routine, on a besoin de plus que 14 jours à la course en Europe. Ou plutôt, on a besoin de 14 jours à la course en Europe, puis d’une semaine de repos pour s’en remettre. Parce que les vacances, c’est épuisant!

Au Québec, un tabou hante les vétérans du 9 à 5 : comment dire à sa boss qu’on aimerait prolonger ses vacances à ses frais?

Au Québec, un tabou hante les vétérans du 9 à 5 : comment dire à sa boss qu’on aimerait prolonger ses vacances à ses frais? Parce que dans les Normes du travail québécoises, rien n’est prévu pour les employés lorsqu’il est question de loisir.

Ça dépend donc des modalités inscrites dans votre convention collective, dans votre contrat de travail ou dans les politiques de l’entreprise. La première chose à faire est donc de check it out, histoire d’être au courant des spécificités de votre situation (s’il y en a).

Autrement, votre employeur a le gros bout de bâton. Il a le choix de vous dire oui, ou non. Quoiqu’avec le taux de chômage actuel, votre employeur aura peut-être le goût de vous faire plaisir pour être certain de vous garder.

Personne ne veut être le ti-coune qui ne veut pas travailler aux yeux de ses collègues et de sa boss.

Mais comment naviguer la mer houleuse du congé sans solde? Personne ne veut être le ti-coune qui ne veut pas travailler aux yeux de ses collègues et de sa boss. Mais personne ne veut mourir en regrettant d’avoir choké ses rêves pour ses 40 heures semaines non plus.

On vous a donc concocté un petit guide pour mettre les chances de votre côté lors de la demande. Et on ne parle pas de mariage ici, quoique ça ressemble presque à une relation de couple, tout ça…

1. Prenez-vous d’avance et tenez compte des préoccupations de l’entreprise

Vous savez déjà quand et où vous souhaitez aller à la pêche (parce que le poisson mord particulièrement bien à cette date-là de l’année)? Et ça tombe bien, parce que quand le poisson mord, votre cycle de travail, lui, arrive à un point mort?

En prenant en compte les besoins de l’entreprise lors de votre demande, vous mettez toutes les chances de votre bord, et votre boss risque d’apprécier l’attention. Si vous êtes d’avance, aussi, la planif’ sera plus facile pour tout le monde!

2. Partagez la raison de votre congé (ou pas)

Votre boss est amateur de pêche aussi? No way! Pourquoi ne pas le glisser dans la discussion? « Tu sais Josianne, ça mord bien dans ce temps-là, le poisson, héhé ». Josianne comprendra peut-être mieux.

Par contre, si Josianne est une humanoïde ne connaissant pas le concept de passe-temps, il vaut peut-être mieux demeurer discret. Ou dire des choses que les humanoïdes comprennent, du genre… « Un peu de temps de détente après tel projet devrait m’aider à me ressourcer avant tel gros dossier ». Peut-être même que ça va vous laisser le temps d’avancer des lectures en lien avec votre profession (not)?

Vous seul savez s’il faut jouer la carte de la transparence ou s’il vaut mieux mettre un peu de cheese sur votre bagel.

3. Assurez-vous d’être tight dans vos projets

Travaillez-vous dans le commerce? Si vos cibles sont atteintes pour l’année financière en cours, peut-être que votre boss sera plus ouvert à vous laisser partir. Après tout, si vous êtes efficace, elle souhaitera probablement vous garder à ses côtés encore longtemps.

Ça s’applique aux autres domaines aussi. Si vous avez clenché quelques gros dossiers avec brio dernièrement, vous méritez peut-être des vacances, et avec un peu de chance, votre patronne pense pareil.

4. Keep it chill avec la boss

On ne vous dit pas d’en faire la marraine de votre bébé, ou d’apprendre une poignée de main personnalisée avec elle (quoique ce serait assez cool).

Mais des relations de travail cordiales, en général, ça met de l’huile dans l’engrenage. En journalisme, on dit que pour avoir des scoops de la part d’un député, il faut savoir comment vont ses enfants. Alors comment vont les enfants de votre boss?

5. Respirez

Quand l’idée d’avoir une vie en dehors du travail ne fait pas partie de la culture de votre entreprise, ça peut être stressant de demander un congé sans solde.

Peut-être aussi que vous aimez vraiment votre travail, et que vous avez peur de faire mauvaise impression. Ou que vous êtes le petit nouveau à la job, et que vous ne voulez pas « pousser le bouchon ».

Dans le doute, glissez-en un mot à vos collègues afin de voir ce qu’ils en pensent. Tâtez le terrain. Mais surtout, chill out : ça va ben aller. Ou pas. Mais vous avez le droit de tenter votre chance!

Bon congé!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up