Comme un millions de gens

C’est drôle parfois comment le passé nous rattrape. Des petits anachronismes de la vie nous rappelle qu’on est plein de contradictions.

Claude Dubois, celui qui chantait la misère des quartiers ouvriers, du prolétariat anonyme qui fait son bout de chemin, se fait accuser par certains de prioriser sa personne aux 1 019 557 québécois qui ont attendu en file à ce jour pour obtenir le vaccin H1N1.

Si j’étais le ministre de la santé, je sauterais sur le grand potentiel de relation publique de l’histoire afin de faire un lip dub sur «Comme un million de gens». En boucle dans les files d’attente, ca divertirait le petit peuple pendant qu’ils se font dépasser par la porte arrière.

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up