Cœur de pirate prise en otage par Jean-Claude Van Damme

Entrevue avec l'auteure-compositrice-interprète au sujet de son passage à l'émission « On n'est pas couché ».

J’ai très mal dormi. Il fait 45 degrés Celsius, mon chat m’a gossée toute la nuit pour que je le flatte et j’ai le rhume. J’étais donc déjà de mauvaise humeur quand j’ai empoigné mon téléphone à 7 h. Je l’étais encore plus à 7 h 22, quand j’ai terminé de regarder l’extrait de l’émission française On n’est pas couché que tous mes amis Facebook vaguement militants avaient partagé.

Vous savez, l’entrevue accordée par Jean-Claude Van Damme à Laurent Ruquier, samedi dernier? Celle dans laquelle le comédien belge a demandé à Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes : « Si toutes les femmes travaillent, qu’est-ce qu’ils font à la maison les enfants? » Et ça, c’était juste avant de se lancer dans une tirade peu informée au sujet du mariage gai… À côté de Cœur de pirate, elle aussi invitée à l’émission.

Si moi je suis frustrée, j’ai peine à imaginer comment l’auteure-compositrice-interprète se sentait ce jour-là. Je l’ai appelée pour m’enquérir de son état…

Béatrice, as-tu réagi quand tu as entendu Jean-Claude Van Damme dire : « Les femmes se marient, les hommes se marient, les chiens se marient. Tout le monde se marie. Et tout le monde divorce! »?

J’ai été blessée. Je pense être passée par toute la gamme des expressions exaspérées, durant cette entrevue! C’était tellement weird. Le pire, c’est que j’avais hâte de le rencontrer. C’est quand même une figure importante du cinéma, j’étais curieuse. Mais bon, il a finalement l’air d’un monsieur d’une autre époque…

Tu n’as pas eu envie de te fâcher, de parler fort?

En théorie, selon le format de l’émission, ce sont les journalistes qui ponctuent l’entrevue avec l’invitée politique, qui était ce soir-là Marlène Schiappa, une femme que j’admire beaucoup. Ce n’était pas mon rôle d’intervenir, pas plus que celui de Jean-Claude Van Damme! J’ai quand même saisi quelques occasions pour exprimer mon désaccord. Et quand tout le monde riait, on pouvait voir que je m’amusais pas du tout. J’étais juste choquée! Malheureusement, je ne pouvais pas me lever et quitter le plateau, sinon j’aurais été matière à mèmes pendant des mois!

Tu étais prise en otage! Prise en otage par Van Damme…

Haha! Un peu…

Sur le web, plusieurs personnes reprochent justement à Laurent Ruquier et aux spectateurs dans la salle d’avoir approuvé les blagues de JCVD avec leurs rires…

C’est un plateau bruyant et on a de petits micros, je crois que ce n’est pas tout le monde qui a entendu sa phrase sur les chiens… Par ailleurs, les gens riaient, mais ils riaient jaune. Il y avait vraiment un malaise sur le plateau. Moi, je pense que Laurent Ruquier a fait son travail : son rôle d’animateur, c’est de découvrir ce que l’invité a à dire, et non pas de l’envoyer promener…

Ça demande beaucoup de courage pour dire « Je ne trouve pas ça drôle » comme l’a fait la secrétaire d’État. Je l’ai trouvée très forte.

Absolument! Et elle a dit des choses très importantes, lors de l’entrevue. Il y avait une discussion importante à avoir sur l’égalité en France, parce qu’il reste beaucoup de chemin à faire, notamment en ce qui a trait au congé parental. Malheureusement, la politicienne s’est fait interrompre…

Que dirais-tu à JCVD, si tu en avais la chance?

Je ne crois malheureusement pas que c’est possible de changer la mentalité de gens comme lui. Et je suis fatiguée de devoir expliquer, comme toutes les femmes… On se ramasse toujours à éduquer, à tenter de faire comprendre pourquoi telle ou telle chose ne se dit pas. Ce que je peux affirmer, par contre, c’est que c’est important que le papa de Romy soit là pour elle au même titre que moi. On est des co-parents et on veille tous les deux à l’émancipation de notre fille. C’est ridicule de dire que c’est le devoir des femmes de rester à la maison… Je ne sais pas si Jean-Claude Van Damme était sérieux ou non quand il disait ça, mais dans tous les cas, c’est un discours très problématique.

En ce qui me concerne, ce qui me réjouit, c’est qu’au moins, on le reconnaît maintenant massivement. Et que lorsque, plongé dans la tempête, Van Damme répond qu’il n’est plus possible de s’amuser à la télévision, on n’a pas à se gêner pour lui répondre : « Bullshit, mon JC. Bullshit »

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Ce que les influenceurs ne veulent pas que vous sachiez

Un secret du métier raconté par un ancien blogueur.

Dans le même esprit