Cinq choses auxquelles penser avant de s’acheter une maison

Spoiler alert : ça prend plus qu’une mise de fonds.

Quatre95 et la Banque Nationale s’associent pour démystifier l’achat de maison.

Vos aptitudes de jedi en finances personnelles vous ont permis d’amasser la somme suffisante pour débourser une mise de fonds et vous vous préparez à attaquer le marché de l’immobilier montréalais de plein front? Voici quelques conseils et attitudes à développer avant de vous lancer dans les visites libres.

Avoir de la patience

L’achat d’une propriété et trouver sa tendre moitié sur Tinder sont deux processus relativement semblables, quand on y pense.

Acheter, ça demande une patience de moine. Patience, patience, patience. MAIS un moine vraiment vite su’l piton.

On connaît tous l’histoire de quelqu’un qui est tombé sur la perle rare à la première visite. Mais la plupart des autres histoires ressemblent davantage à une série de fins de semaine passées à visiter des taudis qui étaient vraiment cute en photos, et à stresser parce que l’agent ne rappelle pas assez vite après une offre… qui peut être rejetée à cause d’une surenchère.

Mais faut pas se décourager!

Ça se peut que ça vous prenne quelques mois de plus que vous pensiez et que vous deviez renouveler votre bail parce qu’après un an vous n’avez toujours pas trouvé.

Acheter, ça demande une patience de moine. Patience, patience, patience.

MAIS un moine vraiment vite su’l piton. Parce qu’il n’y a rien qui part plus vite que le condo de vos rêves dans le quartier où tout le monde qui a votre budget veut habiter.

Apprendre un nouveau lexique

Prêt hypothécaire ouvert ou fermé. Conseillers hypothécaires. Taux fixe et taux variable. Terme hypothécaire. Amortissement. Notaire. Si c’est du chinois pour vous, prenez le temps de vous renseigner. C’est difficile de négocier quand on ne comprend pas le vocabulaire.

Devenir une personne manuelle sur le speed dial

Devenir propriétaire, c’est ne plus avoir de comptes à rendre à personne et abattre tous les murs qu’on veut dans son condo pour se créer une aire ouverte digne d’un loft à Brooklyn (tout en ayant préalablement vérifié s’il s’agissait de murs porteurs et si le syndicat de copropriété est d’accord, bien entendu).

Mettez à jour votre calepin de gens qui ont des outils et qui savent s’en servir. Ça coûte combien un plombier trouvé sur internet un samedi matin? Vos prochaines vacances.

MAIS c’est aussi être responsable de tout ce qui pète chez soi. Impossible de déménager quelques jours chez sa copine pendant que le proprio s’occupe de faire sécher les murs gonflés à l’eau de laveuse: l’proprio, c’est vous! Et ça part vraiment mal une relation de voisinage quand votre lave-vaisselle coule chez le voisin d’en bas un dimanche après-midi.

Mettez à jour votre calepin de gens qui ont des outils et qui savent s’en servir. Ça coûte combien un plombier trouvé sur internet un samedi matin? Vos prochaines vacances.

Penser à un coussin financier

Ne videz pas votre cochon dans votre mise de fonds. Et gardez-vous quelques économies plutôt que de vous acheter une maison juste quelques milliers de dollars plus chère que ce que vous aviez prévu. Parce qu’après avoir remis le chèque en fiducie au notaire, les dépenses sont loin d’être terminées.

Il y a lui d’abord (le notaire) qui coûte cher. Ensuite, il y a le déménagement (que vous allez vouloir effectuer avec d’autres personnes que vos colocs et vos amis), les travaux mineurs, les meubles (parce que vous haïssez tout ce qu’il y a chez vous tout à coup), la taxe de bienvenue (celle-là, CELLE-LÀ), les assurances, les premiers paiements d’hypothèque…

Quand vous êtes propriétaire, chaque lettre que vous ouvrez la première année – et les suivantes – contient une facture qui vous coûtera autour de 1000$. Y a un consensus. Tenez-vous-le pour dit.

Ressentir un coup de cœur

Trente minutes: c’est habituellement le temps que vous avez pour visiter une maison à Montréal. Trente minutes pour savoir si vous aimez assez une propriété pour y investir toutes vos heures travaillées depuis que vous vendez de la crème glacée. Trente minutes pour animer des heures de discussions de couple, des brainstorms familiaux, calculer dix fois votre budget…

Trente minutes avec d’autres personnes dans le condo qui le veulent autant que vous. Et malgré tout, il faut être certain de sa shot.

Anxiogène, vous dites? C’est pour ça que ça prend un coup de cœur.

Le coup de cœur qui vous fera oublier l’anxiété d’avoir dépensé des milliers de dollars lorsque vous sortirez de chez le notaire avec les clés de VOTRE maison. Le feeling est indescriptible. Jamais vous n’aurez autant envie de fêter à 10h du matin.

Tout change quand on est proprio. […] Il y a un retour sur investissement sur chaque cossin qu’on améliore ou qu’on rafistole.

Tout change quand on est proprio. Payer son loyer devient un investissement pour rembourser son hypothèque. Il y a un retour sur investissement sur chaque cossin qu’on améliore ou qu’on rafistole. Même faire le ménage prend une autre twist.

Ouvrir la porte après une dure journée et rentrer dans SA maison, ça vaut vraiment tout l’or du monde.

Parce qu’être maître chez soi c’est bien. Être bien chez soi, c’est encore mieux.

*****

Si vous vous sentez prêt à vous lancer et que vous vous demandez où acheter à Montréal, voici les coups de cœur de trois jeunes propriétaires.

Et tout va mieux avec une préautorisation hypothécaire en mains lorsque vous magasinez une propriété.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Se faire passer pour un homme pour être prise au sérieux

Témoignage d'une restauratrice tannée des monsieurs condescendants.

Dans le même esprit