Charles Deguire : Inspecteur Gadget 2.0

Chez Kinova, on fabrique des robots qui améliorent les capacités humaines et on les exporte dans 35 pays! Grâce à Charles Deguire et sa bande, des personnes avec limitations physiques peuvent utiliser un bras robotisé pour prendre un verre d’eau, ouvrir des portes et se desservir, par exemple. Quant aux chirurgiens, grâce à Kinova, ils peuvent faire des interventions avec une précision inégalée. Bref, y’en a pour tout le monde. 

Cet article est tiré du magazine Spécial Extraordinaire 2018, disponible sur notre boutique en ligne.

Président et cofondateur de Kinova / 35 ans / doté d’un bon sens du punch

Quand on me demande ce que je fais dans la vie, je réponds… que je fais des robots! Ce qui crée souvent plus de questions… En fait, nos robots sont des bras manipulateurs contrôlés par des humains. Les versions plus simples permettent de prendre un verre d’eau, et les plus sophistiquées permettent de faire des chirurgies. La robotique peut transformer n’importe quel domaine; on a choisi de commencer par donner un coup de pouce aux personnes en fauteuil motorisé [NDLR : en développant un bras robotisé qu’ils peuvent y apposer] et aux chirurgiens. On aurait pu faire des robots-balayeuses pour votre salon ou des robots qui dansent, mais bon, on avait d’autres priorités,faut croire.

Ma mission, c’est… de donner à l’humain des outils robotiques pour faire plus et mieux. La version courte de notre mission c’est : TotalGlobal World Domination. La version corporative, c’est : faire avancer la cause humaine en permettant à tous d’accomplir l’extraordinaire.

Mon plus grand défi, jusqu’à maintenant, aura été… d’accepter qu’il n’y a que 24 heures dans une journée et que, malheureusement, je ne suis pas un robot.

L’accomplissement dont je suis le plus fier, c’est… d’être encore aussi excité par mon quotidien qu’à nos débuts, il y a 12 ans.On a commencé avec notre premier robot, nommé JACO en l’honneur de mon grand-oncleJacques Forest (inventeur exceptionnel et source de notre inspiration). Depuis nos débuts, des gens s’alimentent, font de la peinture, s’occupent de leurs proches et poursuivent leurs études un peu plus facilement grâce au bras JACO.

Pour l’année à venir, je veux… changer la vie de beaucoup plus d’humains en développant des robots plus abordables et d’autres pour différentes interventions chirurgicales. [NDLR : La robotique est un atout de taille en médecine. Tel que mentionné sur le site de l’entreprise : « En plus de pratiquer des incisions précises, la robotique donne aux chirurgiens une maîtrise accrue de leur environnement. Qu’il s’agisse de s’assurer qu’un patient ne perde pas trop de sang, de réduire la douleur qu’il ressent durant sa convalescence ou de minimiser son séjour à l’hôpital, les chirurgies assistées par robot établissent les conditions voulues pour que les gens se sentent à l’aise. »]

Pour y arriver, j’ai besoin… de faire grandir la famille kinovienne. En ce moment, on compte 220 employés et on a l’intention de doubler ce nombre dans les prochaines années. D’ailleurs,l’expansion de notre usine de Boisbriand nous permettra de faire davantage de bras robotiques made in Québec.

J’aime croire que… nous allons conquérir le monde.

Dans le meilleur des mondes… nous allons aussi conquérir ce monde.

Les clients de Kinova… méritent tous un prix Nobel. Même toi, Alain.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Frédéric Leblond : le détecteur de cancer

Le cerveau qui traque le cancer du cerveau.

Dans le même esprit