Le chanvre, un aliment magique ?

“De toutes les plantes comestibles de la planète (et il y en a plus de 3 millions), aucune ne peut rivaliser le pouvoir nutritif des graines de cannabis, avec leur équilibre parfait d’acides aminés, d’huiles et d’acides gras.”

Avec une ardeur qu’on ne retrouve habituellement que chez les conspirationnistes, certains groupes procannabis se font un devoir de répandre la bonne nouvelle : le plant de cannabis, de par ses multiples utilisations possibles, est un cadeau de Dieu pour sauver l’humanité.

Rien de moins.

Et la seule chose érigée en rempart contre le peuple et un paradis à base de cannabis, c’est le gouvernement (évidemment).

C’est vrai que ça ne sert pas juste à se geler. Il s’agit d’une plante polyvalente qui peut être mangée, transformée en matières textiles, utilisée à des fins médicinales, dans la construction… les usages sont multiples.

Mais la plante la plus nutritive du monde? Vraiment?

On a demandé à Marion Hamel, nutritionniste, ce qu’elle en pensait.

“C’est une fausse déclaration, parce que plusieurs plantes contiennent tout ce qui est énuméré; plusieurs autres graines, notamment. La graine de lin, par exemple, contient aussi à la fois des protéines, des acides gras essentiels et des fibres.”

Vive les graines

Dans le fond, les graines de cannabis, c’est vrai que c’est bon pour la santé, mais de la même façon que les graines de lin, de chia ou de tournesol. Chacune semble avoir son branding : on associe les graines de chia aux beaux smoothies qu’on peut voir sur Instagram, et les graines de tournesol aux coquilles que crachent par terre les amateurs de baseball dans les gradins des stades de région.

C’est pas tout pareil, hein. Mais l’important, c’est de varier.

Des graines de chanvre, c’est loin d’être présent dans la diète de la plupart des Québécois. Selon une recherche maison, ça semble en effet attirer deux publics-type : les granos qui sont d’emblée curieux par rapport à tous les produits naturels et alternatifs, et les bodybuilders qui se demandent sur des forums comment masquer l’épouvantable goût (selon eux) de la protéine de chanvre.

Parmi les suggestions sur ce forum (traduction maison) :

  • “Mélange-le avec une tonne de chocolat”
  • “Flush-le dans la toilette”
  • “Remplace-le par un autre produit”

C’est sûr qu’on parle ici de poudre de protéine, mais… c’est peu tentant.

Dis-nous Marion, est-ce que ça goûte si mauvais le chanvre? Comment on mange ça? “En graines, ça peut être saupoudré sur du yogourt le matin avec un petit mélange de noix, dans des salades, des potages… Ça goûte un peu la noisette, je trouve ça plutôt bon. Ça rehausse les plats et ça peut donner un petit punch craquant! »

Gruau aux mûres et graines de chanvre.

On peut aussi consommer le chanvre sous forme d’huile, ou encore de produits transformés, par exemple les pâtes au chanvre testées par un brave employé d’URBANIA. On vous laisse découvrir son verdict dans le magazine qui vient tout juste de sortir!

Et les muffins au pot?

Malheureusement, les sites de chanvre preaching ne nous parlent JAMAIS des vertus nutritives du cannabis tel qu’on pourrait en mettre dans des muffins au pot, par exemple. Et Marion Hamel n’en sait pas plus : on n’apprend effectivement pas les valeurs nutritives des produits illégaux à l’Université de Montréal…

“De toute façon, je ne pense pas vraiment que les gens mangent ça pour la valeur nutritive!”

Bon point, Marion, bon point.

Pourtant, la cuisine au cannabis est prise au sérieux par plusieurs. Blasés des vulgaires muffins au pot de votre cégep? Essayez le crumble salé et roses des sables au beurre de cannabis!

Vous ne saurez pas exactement ce qu’il y a dedans, mais une fois que vous viendrez de le manger, on gage que ce ne sera pas là votre principal souci…

[shopify embed_type=”product” shop=”urbania.myshopify.com” product_handle=”lint-grale-urbania-en-pdf” show=”all”]

Fait intéressant pour terminer : la production commerciale de chanvre est permise au Canada en vertu du Règlement sur le chanvre industriel; les variétés cultivées sont toutefois différentes de celles dont on se sert pour faire de la marijuana, car elles ont une faible teneur en THC. 

Aux États-Unis, les lois entourant la culture du chanvre sont plus restrictives, ce qui fait en sorte que la vaste majorité des produits contenant du chanvre qui circulent sur le marché américain sont des importations – le Canada est d’ailleurs l’un de ses bons fournisseurs.

Une envie soudaine de cuisiner quelques recettes à base de pot? Ça tombe bien, car c’est justement ce qu’a fait le chef Martin Juneau pour le magazine Spécial cannabis : Les recettes battées de Martin Juneau

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

« Restez à la maison » ça veut dire quoi pour ceux qui n’en ont pas ?

«La plupart des gens se disent : qu’on meure aujourd’hui ou demain, qui va s’en soucier?», lance Ray qui fait du bénévolat depuis […]

Dans le même esprit