Biophilie : quand les matériaux naturels vous rendent plus heureux

C’est un phénomène normal, et on s’y intéresse de plus en plus.

URBANIA et le Collectif pour une forêt durable s’unissent pour vous rapprocher toujours un peu plus de la nature.

La prophète Björk avait mis le mots sur les lèvres du monde entier en 2011 avec son album-concept Biophilia, mais ce n’est que des années plus tard que le reste de la planète s’approprie la tendance.

L’importance de la biophilie, c’est ici et maintenant qu’on en parle. Ce qui est plutôt drôle, car la biophilie est en fait une qualité humaine ancestrale, probablement aussi vieille que l’humanité elle-même. Il s’agit de notre désir inné d’entrer en connexion avec la nature et le vivant. C’est la raison pour laquelle on a besoin de passer une fin de semaine dans un chalet de temps en temps. C’est pourquoi les spas ajoutent des chants de baleines et des petits bruits de forêt pour achever de nous détendre. C’est pourquoi les fonds d’écran de nos ordinateurs représentent par défaut des paysages de nature, nous rappelant au passage que nous ne sommes pas encore complètement devenus des robots…

Un paysage un peu trop familier pour les 00’s kids.

En 2019, donc, la biophilie,  c’est cool. Surtout dans le domaine du design et de l’architecture, depuis qu’on a compris à quel point les environnements de vie qui rappellent la nature sont bénéfiques pour la santé, diminuent le stress et augmentent la créativité.

Par exemple, en Colombie-Britannique, on a étudié les niveaux de stress de personnes soumises à des tests de mathématiques certains dans une salle avec des meubles en bois, et d’autres dans une salle avec de meubles en plastique. Leur conclusion : le monde réagit mieux au stress des maths sur un bureau en bois. Ce n’est qu’une étude parmi d’autres, car on commence sérieusement à se poser la question : dans nos sociétés où on s’enferme de plus en plus loin de la nature, comment faire revenir le précieux contact biophilique dans nos intérieurs citadins?

On n’aime jamais trop les arbres

C’est dans cette dynamique que de plus en plus de projets d’architecture biophilique voient le jour… On a tendance à penser que les Scandinaves sont -comme d’habitude- en avance sur la tendance, mais ce serait sans compter sur ce bon vieux cliché de la cabane en bois canadienne.

Le campus de Vancouver de l’université de Colombie-Britannique (UBC)

Pour de nombreux bâtiments du UBC, on a misé sur le bois, la lumière naturelle et les bioénergies. De grandes baies vitrées laissent aux étudiants le plaisir d’admirer les boisés environnants, et on a surnommé le nouveau pavillon de vie étudiante le Nest (ou «Nid»). Bref, là-bas, on assume à 100% ses pulsions de retour à la nature, et on n’hésite pas à se gâter les yeux avec de magnifiques structures biophiliques :

Les cabanes dans les arbres de Microsoft

Le géant informatique Microsoft a lui-même écouté l’appel de la nature, en construisant non pas des salles de réunion, mais bien des cabanes de réunion dans les arbres! L’idée est venue en consultant les employé.es au moment de rénover leurs édifices : la plupart avait le goût de travailler plus souvent dehors. 

Résultat ? Le blog de Microsoft rapporte que les nouvelles cabanes font baisser le niveau de stress et augmenter la créativité parmi leurs équipes. En plus, elles font partie des bénéfices qui attirent les nouveaux talents à venir travailler dans leurs installations de Richmond, Washington. C’est vrai que ça donne envie. Une réunion horriblement plate, ça doit vraiment mieux passer accompagnée du chant des oiseaux, dans une cabane comme on en aurait rêvé toute notre enfance. 

L’école Dollard-des-Ormeaux de Shanon

Comme l’école est située proche de la base militaire de Valcartier, de nombreux élèves y vivent avec le stress qu’un de leur parent soit déployé dans un autre pays au péril de sa vie. C’est pourquoi on a décidé de miser sur une construction et un mobilier qui mettent beaucoup le bois en valeur, afin de faire de cette école un beau petit cocon biophilique chaleureux où les enfants se sentent plus en paix. 

Bref, avec ce qu’on sait maintenant, la tendance au design biophilique ne fait que commencer. Le bois est là pour rester, et notre pression artérielle ne s’en portera que mieux.

*******

Découvrez comment le bois (et surtout le bois du Québec) cache toute une forêt de possibilités en cliquant ici.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Dans le même esprit