Belgique : une pluie de lolcats contre les terroristes et la terreur

En direct de Bruxelles, dimanche soir, Twitter et Facebook se sont vus inondés de lolcats sous le hashtag #BrusselsLockdown! Derrière ces petits minous se cachaient des milliers de Belges bien décidés à lutter à leur manière contre le terrorisme (et la morosité de ces derniers jours)!

Depuis samedi matin, Bruxelles vit (ou tente de continuer à vivre) avec un niveau de menace terroriste de 4, le niveau maximal. La capitale n’a pas la joie au cœur et pourtant encore une fois, les Belges ont démontré que l’humour reste le meilleur des remèdes…

Hier soir, ils ont envahi la toile de lolcats à gogo pour contrer les terroristes et (surtout) pour relâcher un peu la pression de ces derniers jours.

Dimanche 22 novembre, l’ambiance est lourde à Bruxelles. Les joyeux promeneurs ont laissé place aux militaires et aux camions blindés. Déjà deux jours que la ville vit sous la menace terroriste maximale plongeant ses habitants dans une drôle d’ambiance pas si drôle que ça. Soudain, vers 19 h, les réseaux sociaux s’agitent, des opérations de police d’envergure sont en court.

Chacun essaye de comprendre ce qui se passe comme il peut, Twitter et Facebook fusent d’infos sous le hashtag #BrusselsLockdown. Les médias tentent d’informer les citoyens sur ce qui est en train de se dérouler à quelques mètres de chez eux.

Quelques instants plus tard, la police fédérale publie un message sur les réseaux sociaux demandant aux internautes et aux médias de ne divulguer aucune information sur les opérations en court. En effet, on suppose que les autorités qui étaient alors en pleines perquisitions aient eu peur que les terroristes se servent des infos circulant sur les réseaux sociaux pour déjouer leurs plans d’action.

Les citoyens et la presse relayent le message des forces de l’ordre en masse et obéissent à l’injonction de la police. En quelques minutes plus aucune nouvelle information ne circule sur la toile. L’angoisse monte petit à petit dans les foyers. On sent bien qu’il se passe quelque chose, mais on ne sait pas quoi.

C’est dans ce climat de pression intense que les Belges se sont serré les coudes! On leur a demandé le silence radio? Ils ont fait mieux encore en faisant pleuvoir des milliers et des milliers de chats sous le hashtag #BrusselsLockdown. Des lolcats à gogo pour brouiller les pistes des éventuels terroristes. Puis, pour rigoler un peu, parce que, c’est vrai, ce soir-là on n’était pas jojo.

Hier soir, #BrusselsLockdown était le deuxième sujet le plus populaire sur la planète Twitter. Avec une immense majorité d’images de chats. Mission réussie!

Vers 23 h, les autorités ont remercié les citoyens et les médias pour leur discrétion.

On ne saura jamais si les chats ont réellement aidé à la résistance antiterroriste néanmoins, les Belges ont fait preuve de solidarité en faisant honneur à leur devise nationale “l’union fait la force”. Miaou. Quelques exemples des minous qui ont envahi la toile hier :

La Police fédérale publiait vers midi ce lundi ce petit message de remerciements à tous les gentils petits chatons! ;)

Au cours des opérations de ce dimanche, seize personnes ont été interpellées. 22 perquisitions ont été menées dans différents endroits du pays. Les autorités sont toujours à la recherche de Salah Abdeslam, soupçonné d’avoir pris part aux attentats de Paris.

La réalité des citoyens n’est toujours pas bien rose au pays du Manneken-Pis. Ce lundi, l’alerte a été maintenue au niveau 4 (le niveau maximum) à Bruxelles, où les écoles et universités sont restées fermées. Les métros ne circulent pas et les rassemblements de foules sont toujours fortement déconseillés…

À l’heure où nous terminons cet article, nous apprenons justement que le niveau 4 est maintenu jusque lundi prochain, néanmoins les écoles et les métros devraient rouvrir mercredi.

Wesh-Wesh, accroche-toi Bruxelles !

Pour lire un texte de la même auteure: La ville de la semaine: Beyrouth.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up