Analyse « objective » des talents artistiques de George W. Bush

Hey Mural, ça vous tente de l'inviter qu'on rigole un peu ?

On savait déjà que George W. Bush avait un gout prononcé pour les bretzels, on apprend maintenant qu’il aime beaucoup la peinture. Et on dirait qu’il est aussi doué pour manger des bretzels que pour peindre.

L’ancien président républicain George W. Bush est de retour sur le devant de la scène grâce, ou plutôt à cause, de ses peintures. On avait déjà pu avoir un avant-goût de ses ««««««oeuvres d’art»»»»» en 2013, grâce à «Guccifer», un hacker roumanien qui s’était introduit dans les courriels de l’ancien président.

George Bush à la rencontre de l’artiste en lui.

Avec la sortie de son livre «Portraits of Courage» et son exposition à la librairie présidentielle de Dallas, l’ancien homme politique assume maintenant l’artiste en lui.

Dans ce livre, Bush rend hommage à 66 vétérans de l’armée américaine qu’il a connus, en réalisant leurs portraits à la peinture à l’huile.

Rendre hommage avec ça…? C’est comme si tu voulais rendre hommage à Dédé Fortin pis que tu demandais à Kamaro de chanter. La démarche est cool, mais le résultat final serait fucking wrong.

Mais bon, on a décidé d’encourager Georgie, car comme il le dit lui-même: «ça permet de rester actif et de ne pas être sur le sofa en train de manger des chips toute la journée». On notera que maintenant Georgie est passé aux chips, car selon son docteur «ça passe mieux que les bretzels».

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, l’art de Georgie attise la curiosité. Son livre est parmi les meilleures ventes d’Amazon et tous les profits iront à des organismes venant en aide aux vétérans. Sa collection de peinture quant à elle ne sera pas vendue, mais gardée par le musée jusqu’à la mort de George.

C’est un beau geste. C’est aussi que y’a fuck-all personne qui va acheter ça, pis Georgie a l’air de s’en douter. Sérieux, je ne donnerais même pas un 10 cennes du Canadian Tire pour ça.

Au début Georgie dessinait surtout des chiens. Après, il a dessiné les grands dirigeants de ce monde. C’est peut-être pour ça que Poutine a la tête de quelqu’un qui va bientôt mordre. Ah non, après réflexion, il a toujours cette tête.

Le vétéran James Williamson pose devant une peinture de lui, réalisée par George W. Bush. Mais comme nous, il n’a pas l’air de trop savoir lequel c’est, celui en haut à gauche ou celui en bas au milieu?

Cette peinture de Marlon Brondo est totalement ratée, puis en plus Marlon Brando n’a jamais été président. Il doit confondre avec Berlusconi, c’est dommage car l’italien aurait été bien en peinture.

Pour s’assurer que les visiteurs comprennent bien à qui ils ont à faire, le musée a disposé des photos originales à côté de chaque peinture. Comme ça, pas de malaise on sait qui il a voulu peindre.

C’est assez évident que c’est sur celle-ci qu’il a passé le plus de temps. George Bush trippe sur sa face depuis qu’il est artiste.

En tout cas, c’est bien Georgie, occupe-toi pendant ta retraite, explore, sois libre et foufou.

On terminera quand même par une belle note, entre deux oeuvres d’art, Georgie a apporté son soutien à la liberté de la presse aux États-Unis. Faisant suite aux déclarations de Trump qui les qualifiait «d’ennemis du peuple», il a assuré que la presse était «indispensable à la démocratie». Et ça, à l’inverse de ses peintures, c’est cool.

Pour lire un autre texte de Fabien Kerneis: «60 millions de graphistes : le retour de Paint chez les designers».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Yorick et Pierrick, les plus grands ménestrels du Moyen Âge

(ou comment j’ai percé à une autre époque).

Dans le même esprit