La CAQ souhaite que les jeunes arrêtent d’avoir du fun

Aussi : Catherine Dorion et Sol Zanetti se font juger sur leur linge et on se fait fourrer sur l'essence.

Hey, c’était la dernière semaine de la session parlementaire (déjà). Ça a été très court, mais inquiétez-vous pas, y’a eu le temps de se passer,  beaucoup, beaucoup de choses.

Checkez ben ça.

Le gouvernement augmente l’âge légal pour la consommation de cannabis… et d’alcool?!?

Ça n’a jamais été aussi difficile de fumer du pot que depuis qu’il est légal.

Déjà que les règles fédérales sont restrictives, et que les règles imposées par le gouvernement québécois le sont encore plus, le nouveau gouvernement de la CAQ en rajoute en faisant passer l’âge légal de 18 à 21 ans.

C’est que deux tendances s’affrontent : les experts du domaine de la santé ont tendance à croire qu’on devrait augmenter l’âge minimal pour la consommation du pot, parce que ça pourrait causer de la schizophrénie pis des affaires pas nice de même.

Donnez-leur encore 3 ans et ils vont interdire les jupes courtes et la danse rock n’ roll entre jeunes gens non-mariés.

Les autres experts ont tendance à dire qu’on devrait laisser ça à 18 ans, parce que les jeunes vont fumer pareil, mais qu’ils vont juste aller voir le crime organisé. Après tout, c’est mieux des jeunes schizophrènes que des jeunes schizophrènes qui connaissent des Hells.

Mais, le ministre délégué Lionel Carmant trouve que c’est encore pas assez. Il a déclaré qu’on aurait dû augmenter l’âge minimal à 25 ans, et que tant qu’à y être, on devrait pouvoir consommer de l’alcool à 21 ans plutôt qu’à 18.

Donnez-leur encore 3 ans et ils vont interdire les jupes courtes et la danse rock n’ roll entre jeunes gens non-mariés.

Se chicaner pour des guenilles

On a eu droit à une très courte session parlementaire cet automne (elle se terminait cette semaine, après tout), mais heureusement, on a quand même trouvé le temps de parler des vrais enjeux.

Comme le linge que portent les députés.

Oui, parce que Ô, scandale!, Catherine Dorion a osé porter des Doc Martens à l’Assemblée nationale, et tous nos bons commentateurs s’entendent pour dire que c’est vraiment un manque de respect envers l’Assemblée nationale.

Voici des choses que je considère comme un manque de respect:

-Que les députés puissent être payés jusqu’à 146 000$ (et ça, ça ne compte pas les primes pour les ministres), alors qu’un(e) préposé(e) aux bénéficiaires gagne environ 15$ de l’heure.

-Que les gouvernements successifs aient négligé les CHSLD et les écoles publiques, en sachant qu’anyway, eux, ils vont pouvoir se payer bien mieux au privé.

-Que les politiciens soient au courant que l’humanité est littéralement menacée d’extinction, mais qu’ils ne fassent rien parce qu’ils ont des liens avec les compagnies pétrolières (prenons par exemple l’ex-premier ministre Lucien Bouchard qui est devenu président du Conseil d’administration de l’Association pétrolière et gazière du Québec, un exemple parmi tant d’autres) pis qu’anyway, ils vont être morts avant que ça parte vraiment en couille.

-Que les accusations de harcèlement ou carrément d’agressions sexuelles se multiplient à l’Assemblée nationale, sans qu’on n’y fasse grand-chose.

Ce que je ne considère PAS comme un manque de respect:

-Des espadrilles blanches.

Les Québécois paient leur essence trop chère

Gros scandale jeudi à l’Assemblée nationale: la Régie de l’énergie, qui s’occupe de fixer le prix de l’essence, se serait fourrée dans son calcul, parce qu’ils comptent à partir du prix du baril brut puisé en Algérie, alors que les raffineries québécoises s’approvisionnent en partie de pétrole des sables bitumineux albertains.

Ça, ça ferait que les Québécois paieraient de 15 à 20 cents de trop le litre. Évidemment, tous les commentateurs de droite réclament qu’on rembourse vite la population, et le premier ministre s’est dit «très choqué» par la situation.

Mais est-ce que c’est vraiment sur l’essence qu’on devrait les faire économises? Ne pourrait-on pas leur faire économiser de l’argent sur les soins de santé, en augmentant le filet social, en augmentant les salaires?

Je comprends que beaucoup de gens soient serrés dans leur budget. Mais est-ce que c’est vraiment sur l’essence qu’on devrait les faire économiser? Ne pourrait-on pas leur faire économiser de l’argent sur les soins de santé, en augmentant le filet social, en augmentant les salaires?

Parce qu’apparemment, l’essence est encore pas si chère que ça, parce que je suis passé par le stationnement du Wal-Mart cette semaine, et y’avait du VUS et du Pick-up au pied carré, comme si on était dans une rencontre de gens à micro-pénis qui tentaient furieusement de compenser.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Que peut-on porter à l’Assemblée nationale ?

Le règlement est flou.

Dans le même esprit