6 films à ne pas manquer au festival CINEMANIA

Rendez-vous du 7 au 17 novembre pour la 25e édition de l'événement.

URBANIA et le Festival CINEMANIA s’unissent pour rendre hommage au cinéma francophone moderne.

Ami.es cinéphiles, préparez-vous à en prendre plein les yeux. Le Festival CINEMANIA vient de commencer, et pour les fanatiques comme moi de cinéma francophone, c’est Noël avant l’heure. Comme chaque année, il offre une tonne de films aux bandes-annonces addictives qui donnent envie de s’enfermer dans un ciné (avec pop-corn à volonté). Pour célébrer cet événement incontournable de l’automne montréalais, voici mes quelques suggestions de films à voir absolument. 

Les misérables 

Les Misérables. On ne parle pas du chef d’oeuvre de Victor Hugo mais du premier long-métrage de Ladj Ly. Le point commun entre les deux oeuvres? Montfermeil, là où la misère sociale fait toujours rage. Un film coup de poing sur les violences policières en banlieue parisienne, récipiendaire du Prix du jury au dernier Festival de Cannes, et dans la course à l’Oscar 2020 du Meilleur Film International. Une ascension bien méritée pour ce brûlot social qui sonne l’alerte et met en garde, comme le prédit cette réplique du film : «Vous n’éviterez pas la colère et les cris». Presque 25 ans après la sortie de La Haine, le film de Ladj Ly prouve qu’il y a encore du chemin à parcourir en matière de justice sociale.

Alice et le maire 

 

La philosophie et la réalité politique sont-elles compatibles? C’est la question sur laquelle Nicolas Pariser veut nous faire plancher pendant 1h43 avec son film Alice et le Maire. Un film plus profond qu’on le croit. Le pitch ? Après avoir consacré 30 ans à la politique, le maire de Lyon, Paul Théraneau (incarné à merveille par Fabrice Luchini, mon idole), traverse une crise existentielle : il est en panne d’énergie et de nouvelles idées. Pour y pallier, il engage une jeune et brillante philosophe, Alice Heimann (interprétée par Anaïs Demoustier). Paul et Alice ont des personnalités et convictions diamétralement opposées : le maire emploie des stratégies désuètes, tandis qu’Alice croit que chaque leader a besoin d’idées abstraites qui peuvent se transformer en slogans politiques. Leurs dialogues et séances de remue-méninges sont remplis d’humour et imprégnés d’une grande passion. À voir et revoir.

Tu mérites un amour

 

Hafsia Herzi signe son tout premier film d’autrice en tant que scénariste, réalisatrice et actrice. Le film raconte 3 jours dans la vie de Lila, qui tente de se remettre d’une rupture d’une façon pour le moins originale.

Papicha

 

Un film de beauté et de résilience, inspiré d’une histoire vraie. Pendant la guerre civile d’Algérie, alors que des intégristes restreignent la liberté des femmes, la jeune Nedjma résiste comme elle peut avec ses amies, en poursuivant de façon clandestine son entreprise de confection de robes. Le film est réalisé par Mounia Meddour qui cosigne aussi le scénario.

La dernière vie de Simon

Simon, 8 ans, a un pouvoir spécial: il peut prendre l’apparence de chaque personne qu’il a touchée. Ce pouvoir aidera-t-il le jeune orphelin à trouver une famille? Il s’agit d’un premier film pour le réalisateur et coscénariste Léo Karmann.

Rebelles

Parce qu’il n’y a jamais assez de comédies, on termine avec ce film hilarant, où trois ouvrières découvrant un paquet d’argent sur le cadavre de leur patron, décident de garder le magot et de se débarrasser du corps en cachette. Ça tourne au vinaigre quand des gangsters se pointent pour prendre l’argent.

On récapitule, au programme de ce qui vous attend : 51 longs métrages, parmi lesquels de nombreuses avant-premières nord-américaines, canadiennes ou québécoises sous-titrées en anglais, 17 pays représentés, et 23 invités (réalisateurs, acteurs et producteurs) viendront à la rencontre des festivaliers de cette 25e édition déjà culte de CINEMANIA. Prenez vos places!

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up