6 choses qu’on a aimées cette semaine

Et si ça avait passé sous ton radar ?

Qu’est-ce qui vous a allumé cette semaine? C’est la question qu’on pose chaque semaine à notre équipe et à nos collaborateurs. Une nouveauté ou pas, un truc niché ou pas, gratuit ou pas, podcast, article, entrevue, spectacle, on est ouverts. Seule contrainte : on veut qu’ils aient furieusement envie de le partager aux lecteurs d’URBANIA.

Voici une curation des meilleures suggestions.

IDLES

Le groupe punk/rock anglais (qualifié de « l’un des plus excitants de 2018 » par les Inrocks) était de passage à Montréal, le 21 mars dernier. Mes ecchymoses, mon bras endolori et mes mollets barrés m’indiquent aujourd’hui qu’il s’agissait d’un show réussi. Avertissement : l’énergie et la rage du groupe peuvent vous faire perdre le contrôle de votre propre corps. Un band à découvrir, dans un mosh pit ou votre salon.

-Rose-Aimée (Rédactrice en chef du magazine URBANIA et punk/rousse)

MALALA YOUSAFZAI CHEZ LETTERMAN

Le nouvel épisode de My next guest needs no introduction sur Netflix, la nouvelle série d’entrevues animée par David Letterman. 50 minutes de grandes entrevues avec, à ce jour, Barack Obama, Georges Clooney et la dernière en liste, Malala Yousafzai. C’est drôle, c’est intéressant et ça nous fait nous ennuyer du meilleur animateur de talk-show de l’histoire de la télé américaine. Des lip-syncs battle, c’est le fun, mais une entrevue entre Letterman et une récipiendaire du Prix Nobel de la Paix, icône politique et symbole féministe, c’est encore mieux.

— Antoine Desjardins (Collaborateur et auteur sur les traces de Letterman)

CHANA JOFFE-WALT EN ENTREVUE

L’entrevue avec la journaliste Chana Joffe-Walt, sur le making of de son reportage Five Women diffusé à This American Life il y a quelques semaines.

Le reportage est malade — un incontournable pour pousser la réflexion sur #MeToo plus plus loin. Et l’entrevue est à ne pas manquer pour ceux qui s’intéressent aux coulisses de reportages ambitieux.

  • — Corinne (Rédactrice en chef, magazine interactif et incontournable elle-même)

CHARLINE BATAILLE 

Avec plus de 56 000 abonnés sur Instagram disons que la « oversharing queer femme artist in Montreal » comme elle se décrit elle-même n’est pas exactement une inconnue. Mais peu importe, il reste au moins 7 599 945 000 personnes dans le monde qui ne la connaissent pas encore et qui méritent de découvrir son travail éclaté et sa démarche engagée qui fait du bien. Gâtez-vous, c’est magnifique.

— Barbara (Rédactrice en chef, plateformes numériques, fan de faucheuses et de petits chats)

THE DAILY S’INTÉRESSE À VLADIMIR POUTINE 

L’épisode du 20 mars sur l’ascension du président russe. Fascinant.

https://www.nytimes.com/podcasts/the-daily

— Émilie (Chef de projet événementiel et femme de peu de mots, mais pas toujours)

F*CK WHALES

Je lis présentement le recueil d’essais F*ck Whales, du critique/humoriste américain Maddox et ça me branche particulièrement. Au-delà du titre ridicule et provocateur, c’est une réflexion sur le débat au 21e siècle. Son idée, au fond, c’est de dire qu’il existe un argument rationnel contre à peu près tout : les baleines, les arbres, les tables, etc. Peu à peu, il commence à introduire des concepts plus problématiques : Fuck ta série télé préférée, Fuck tes opinions de marde, Fuck avoir un corps, etc. On en viendra rapidement à la conclusion que mieux vaut s’assumer que d’essayer de plaire. Édifiant, life affirming et drôle en criss.

    -Ben (Gestionnaire de communauté qui ne renie pas une expression anglo de temps en temps)

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up