5 Road Movies qui vont te donner envie de prendre la route en fin de semaine

C’est l’été et qui dit été dit road trips. C’est une équation on ne peut plus simple à mes yeux. Pour vous mettre dans l’ambiance et vous donner l’envie de partir vers l’inconnu, voici cinq « films de route ». Contrairement à d’habitude, il n’y aura pas de film avec Woody Harrelson, même si Natural Born Killers peut être considéré comme un road movie. Sorry Woody.

Pour ceux et celles qui veulent rire : Simon Konianski – Micha Wald

Il s’agit d’un film franco-belge qui a passé très en dessous des radars québécois lors de sa sortie en 2009. Il vaut pourtant le détour…!

Simon Konianski est de retour chez son père après une séparation difficile. Il est juif et son père est plutôt sévère sur la question de la religion. Ils se chicanent sans cesse au sujet de sa vie amoureuse. Nous sommes dans une comédie noire, alors ils se permettent beaucoup de politically incorrect et construisent de nombreux gags autour des stéréotypes attachés à la culture juive. Par exemple, il y a le personnage du vieil oncle paranoïaque encore convaincu qu’il est poursuivi par des nazis qui passe sa vie à se cacher partout. Puis, lorsque le père de Simon meurt, il demande à être enterré dans son village natal quelque part en Ukraine. Cela dit, personne ne veut dépenser pour déplacer le corps, ils le font donc en auto!

Pour ceux et celles qui en ont marre des conventions : Thelma et Louise de Ridley Scott

Louise (Susan Sarandon) et Thelma (Geena Davis) s’apprêtent à prendre une pause de leur vie pour le week-end à bord d’une jolie décapotable. Elles souhaitent s’échapper momentanément de leur routine et de leurs obligations (particulièrement de celles vis-à-vis les hommes de leur vie). Très rapidement, cette escapade se transforme en fuite lorsque Louise commet un crime irréparable pour défendre son amie.

Ne pas avoir vu Thelma et Louise c’est un peu comme ne pas avoir lu Harry Potter : il y a plein de référence dans la culture contemporaine que tu ne comprendras pas. C’est aussi le film qui a été la consécration du statut de Sex Symbol de Brad Pitt.

Pour ceux et celles qui veulent faire un drinking game : Crossroads de Tamra Davis

Trois jeunes filles partent sur la route puisque l’une d’elles (celle qui chante mal) veut prendre part à un concours de chant pour réaliser son rêve : devenir une star. Tous les clichés seront au rendez-vous y compris celui où Britney chante « en secret » dans sa chambre en sous-vêtements. On vous propose la formule suivante pour agrémenter votre soirée : un cliché = un shot.

Pour le ou la révolutionnaire en toi : Diarios de motocicleta

Adapté des carnets de voyage d’Ernesto « Che » Guevara, Diarios de motocicleta nous plonge au cœur d’une Amérique du sud brute. Encore tout jeune, Ernesto Guevara met son dernier semestre d’université sur pause pour partir en voyage à moto avec son meilleur ami. Ils quittent leur Argentine natale pour découvrir une partie d’un continent où les inégalités sont aussi immenses que les richesses qu’on y trouve. C’est en quelque sorte le récit des événements qui ont amené Ernesto à devenir le Che.

Pour ceux et celles qui partent en famille : Little Miss Sunshine

Il y a quelques semaines, je vous disais à quel point j’aime les films qui s’inscrivent dans la lignée de Juno de Jason Reitman. Celui-ci en est définitivement un. Incroyablement bien écrit et bien joué, Little Miss Sunshine nous offre une histoire d’une simplicité complexe qui atteint l’universalité sans effort.

En gros, c’est l’histoire d’une famille dysfonctionnelle qui fonctionne en marge du moule sociétaire. Au centre, il y a Olive, une petite fille qui souhaite devenir une reine de beauté mais qui ne cadre pas dans les standards que l’on connaît trop bien. Elle prend part au concours de Little Miss Sunshine à l’autre bout du pays. La famille part, mais toutes sortes d’embûches leur arrivent. Mention spéciale à la bande sonore de Sufjan Stevens qui vous servira sûrement si vous partez vous aussi.

Il existe d’autres classiques bien sûr. J’aurais pu inclure Into the wild, On the Road, Y tú mamà también, etc. Ils sont géniaux, ces films qui nous donnent envie de réaliser nos fantasmes du tout-laisser-tomber et qui nous laissent remplis d’un sentiment de liberté!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up