5 nouveautés à regarder sur Netflix en septembre

Plein de raisons de rentrer chez vous pour regarder la télé.

C’est bien connu, la rentrée est un moment phare pour tous les diffuseurs, à la télé comme sur internet. 

Les jeunes retournent à l’école, les vacances sont prises et la vie en général reprend une structure mieux définie. Bien que Netflix ait gardé les choses intéressantes pendant la saison estivale, la plateforme a (évidemment) gardé ses plus grosses munitions pour septembre.

Le choix fut hyper-difficile ce mois-ci, mais voici 5 nouveautés qui vont garderont au chaud en septembre malgré la température qui refroidit dehors!

Dirty Dancing (1er septembre)

Il y aura plusieurs nouveaux classiques à vous mettre sous la dent le mois prochain, mais juste un excellent film où battements de hanches provocateurs, amourettes de vacances pseudo-légales et découverte de soi forment un mélange tout aussi homogène qu’intoxicant. 

Ce sera intéressant de voir comment Dirty Dancing tient la route à l’ère du #metoo, parce que y’a quand même plusieurs relations de pouvoir dans ce film: Baby face à son père, Johnny face au père de Baby, Baby face aux désirs tourmentés de Johnny, etc. Quand même, je suis sûr que ça vaut encore le coup pour les scènes de danse coquines et (feu) Patrick Swayze en coat de cuir qui dit: Nobody puts baby in a corner.

 

It (1er septembre)

Les adaptations des romans de Stephen King on historiquement mauvaise réputation, maaaais… si ça vous tente d’être legit terrifiés pour deux ou trois nuits, le It d’Andy Muschietti s’en vient sur Netflix, question de vous inciter à aller voir la suite (je vous rassure, c’est la deuxième partie du roman, pas une commande du studio) qui sortira en salle ici dès le 5 septembre. 

Pourquoi c’est épeurant encore un film de clowns? Parce que le clown c’est juste l’une des manifestation physique de la bibitte qui hante la petite ville de Derry.  Et cette bibitte est elle-même la manifestation des peurs des enfants de la ville et de la corruption morale qui afflige les adultes. Donc, pas de jump scares plates et faciles, mais des personnages qu’on apprend vite à aimer et qui affrontent leurs pires cauchemars encore et encore… et peut-être mêmes les vôtres.

 

Bill Burr: Paper Tiger (10 septembre)

Ce bon Bill Burr. Un des derniers comiques américains qui marche sur la ligne l’acceptable, qui trouve le moyen d’être encore (très) drôle et, peut-être le plus important, qui ne sent pas le besoin de sortir son pénis à des femmes qui ne l’ont pas demandé afin de se sentir puissant. 

Pensez ce que vous voulez de son humour (ce n’est clairement pas pour tout le monde), mais je vous laisse avec ce clip de Bill à son meilleur parce que la bande-annonce de son nouveau spécial Paper Tiger n’est pas encore en ligne et ne le sera probablement pas avant la diffusion. 

 

Between 2 Ferns: The Movie (20 septembre)

Vous avez bien lu. La web série malaisante hyper-populaire de Zach Galifianakis aura son propre film! On en sait encore très peu sur le projet, mais la prémisse du film est que le succès de Between Two Ferns est complètement accidentel et que le personnage de Galifianakis entreprendra une nouvelle série d’entrevues afin de restaurer sa réputation en tant qu’intervieweur sérieux. 

Encore une fois, pas de bande-annonce, alors je vous laisse avec un de mes épisodes préférés question de vous donner un goût de la série. Si vous ne connaissiez pas du tout, gâtez-vous: l’intégrale est disponible sur la chaîne YouTube de son diffuseur FunnyOrDie

 

This is Us, saison 3 (25 septembre)

Si la mission d’URBANIA est de rendre l’ordinaire extraordinaire, celle de This is Us est… pas loin d’être la même. Au Québec, on a eu une grosse passe de téléromans où des gens ordinaires géraient des problèmes ordinaires alors une série comme This is Us, où des gens ordinaire vivent des moments extraordinaire, ça fait du bien par où ça passe.

C’est sûr qu’il y a aussi beaucoup de drames, pis de morts pis de… WHO AM I KIDDING? J’ÉCOUTE CETTE SÉRIE-LÀ POUR BRAILLER. COMME TOUT LE MONDE.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up