5 nouveautés à regarder sur Netflix en avril

La plateforme misera sur elle-même pour débuter le printemps.

Après nous avoir gâté tout l’hiver, Netflix a décidé de changer de stratégie et nous plonger dans l’inconnu en avril. On aura droit à pas moins de 43 productions originales tout au long du mois, mais…

… on n’aura pas juste des originaux. Je vous en ai mis quelques uns au programme, mais pas trop. Voici mes 5 nouveautés à ne pas manquer en avril:

Ultraman (1er avril)

Après les succès retentissants de Castlevania et One Punch Man, Netflix a décidé de faire revivre un anime classique: Ultraman! Wooooo! La série mettra en scène le fils de l’Ultraman original, qui prendra la place de son paternel comme protecteur de l’humanité. C’est très excitant qu’après toutes ces années, on ne se contente pas de refaire un look CGI à la série. Un nouveau personnage principal et des thèmes adaptés à notre époque devraient faire de ce reboot un succès!

 

Split (1er avril)

Un film de M. Night Shyalaman? Oh oui, un film de M. Night Shyamalan. Rien de moins que son meilleur depuis The Sixth Sense en 1998. Split raconte l’histoire d’un homme avec 24 différentes personnalités qui enlève trois jeunes femmes. Ces dernières doivent naviguer le labyrinthe de son âme… et ainsi qu’un véritable labyrinthe afin de s’en sortir.

Porté par une prestation époustouflante de James McAvoy et une réalisation claustrophobe et étouffante, Split vous fera oublier que vous regardez un film réalisé par le même gars qui a fait The Happening, un film où les arbres émettaient un spore qui tuait l’monde.

 

The Chilling Adventures of Sabrina, deuxième partie (5 avril)

La sorcière la plus legit de la génération Instagram est de retour! La Sabrina dark et adepte des vrais arts occultes et pas juste des coups de baguette magique (ce qui avait d’ailleurs fait crier les Satanistes à l’appropriation culturelle) revient pour 16 nouveaux épisodes! Malgré ses faiblesses, le retour d’une série où le rapport à l’occulte n’est pas ultra-stéréotypé et où la protagoniste elle-même en fait la pratique, c’est un vent de fraicheur à une époque où on veut toujours faire plaisir au plus de gens possible.

 

Bonding (24 avril)

Deux amis d’école secondaire se retrouvent à New York et se mettent à travailler ensemble au bureau de madame… une dominatrix bien en vue des milieux New Yorkais. On en sait très peu sur ce projet indépendant qui vient tout juste de se trouver un diffuseur, mais sa facture visuelle colorée et son approche coquine des tabous sexuels en fait une des séries les plus intrigantes du printemps. Malgré le peu de publicité qu’elle a reçue jusqu’à date, Bonding risque de faire beaucoup jaser à sa sortie.

 

Wonder Woman (29 avril)

LE meilleur film de superhéros de DC Comics (enfin, depuis les Batman de Christopher Nolan) est enfin disponible sur Netflix. Wonder Woman, c’est l’histoire de Diana, une amazone avec un désir féroce de protéger ceux qui lui sont chers. Elle tombe en amour avec un pilote américain pendant la première guerre mondiale et quitte son île sacrée pour devenir la protectrice des êtres humains contre le dieu de la guerre Arès, qui est derrière le conflit. C’est wild!

Encore plus qu’un excellent film de superhéros, Wonder Woman est la deuxième naissance d’une icône féministe qui se bat aux côtés des hommes et qui utilise ses pouvoirs de manière responsable, sans tomber dans les concours de «celui qui pisse le plus loin».

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Pourquoi vous devriez assister aux soirées d’humour dans les bars

Des découvertes! Des bas prix! Du rire en masse!

Dans le même esprit