5 nouveautés à regarder sur Netflix en mai

Encore une fois, c'est léger en nouveautés, mais il y a d'excellents films cultes par exemple.

Y’a pas à dire, Netflix met la pédale douce sur les grosses productions originales depuis les sorties de Bright, The Cloverfield Paradox et Altered Carbon, cet hiver. Ils font encore plusieurs films, mais se concentrent sur l’acquisition de titres indépendants. C’est peut-être pas une mauvaise chose, parce que ces trois titres-là étaient ordinaires en titi.

Le mois de mai sera, somme toute, tranquille sur Netflix, mais vous pouvez en profiter pour parfaire votre culture cinématographique parce qu’il y aura plein de titres le fun et étranges qui feront surface sur la plateforme. Voici nos 5 recommandations pour le mois prochain :

The Thirteenth Floor (1er mai)

Ce p’tit film de science fiction serait devenu un classique s’il n’était pas paru deux mois après The Matrix. L’idée générale est un peu la même, mais y’a moins de guns, moins de culottes de cuir serrées, moins de philo à 5 cennes et l’histoire d’univers simulé y est racontée de manière beaucoup plus engageante et dynamique. Bref, c’est excellent malgré un budget limité et des effets spécieux qui font parfois rire.

Money Monster (21 mai)

T’sais, la fois où Jodie Foster, George Clooney et toute une gang de millionnaires d’Hollywood ont voulu vous vendre l’espoir que c’était possible de combattre l’influence de Wall Street… à grands coups de prises d’otages et de menaces terroristes? Ouin, c’était pas le film le plus brillant, mais c’est tellement de mauvaise foi, manipulateur et déconnecté de la réalité du monde ordinaire que ça vaut un hate-watch bien senti. C’est important de se rappeler des fois où Hollywood nous prend pour des imbéciles.

Mother! (28 mai)

Je ne l’ai pas vu. Pas grand monde ne s’est déplacé pour le voir en salles, d’ailleurs. Mais, le dernier film de Darren Aronofsky a plus fait jaser que la plupart des nouvelles parutions en 2017.  Netflix vous donne maintenant une occasion de le voir: est-ce un chef d’oeuvre incompris, un acte de provocation artistique sans précédent oubedon du caca sur pellicule? À vous de nous le dire.

Coco (29 mai)

Le film qui a fait fondre le coeur de l’Amérique en 2017. L’histoire d’un petit garçon passionné de musique qui part visiter le monde des morts à la recherche de son aïeul, un musicien légendaire. Bon, les films de Pixar sont un peu tous bâtis de la même façon, fait qu’il faut vraiment être dans le mood pour en voir un, mais celui-ci est coloré, original et fait passer ses messages de manière un peu plus subtile que la moyenne. Si vous avez un film Pixar à regarder, choisissez celui-ci.

Animal Kingdon, saison 2 (30 mai)

Vous rappelez-vous d’un p’tit film australien où un jeune orphelin allait vivre avec sa grand-mère et ses oncle criminels? Ça avait pas mal fait jaser en 2010 et ça a été fait en série télé et adapté aux États-Unis par TNT y’a quelques années et… c’est pas mal bon! On s’entend que ça romance la criminalité ÀÀÀ FOOOOONNND, mais l’exercice de comparer les liens du sang aux liens sociaux et légaux qui nous unissent est 100% pertinent. Et le gars qui joue Pope est absolument fantastique.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

SLĀV : Le bilan de Marilou Craft

En novembre dernier, on annonçait la présentation de SLĀV dans le cadre de la prochaine édition du Festival international de jazz de Montréal.

Dans le même esprit