5 faits connus qu’on devrait rappeler au bon souvenir de Dominique Mougin

N'ayez pas peur, les hommes blancs sont toujours bien présents au pouvoir.

Ah! les campagnes électorales, une occasion en or de découvrir de petites perles sur les réseaux sociaux des candidats. Après l’épisode du «brown face» de Justin Trudeau, c’est au tour d’un poulain du Bloc québécois d’être montré du doigt pour des positions idéologiques qui vieillissent mal.

La Presse révélait ce matin que le candidat dans Saint-Léonard–Saint-Michel, Dominique Mougin, semblait se sentir menacé dans son statut d’homme blanc privilégié.

Crier au racisme inversé ou au sexisme inversé, c’est vraiment mal choisir son cheval de bataille quand on sait que la majorité des députés, tant au fédéral qu’au provincial et même au municipal (donc dans des sphères importantes de pouvoir), sont… des hommes blancs.

En 2019, le candidat aurait partagé deux articles du média alternatif Le Peuple qui dénonçaient la discrimination positive à l’égard des femmes et des personnes issues des minorités ethniques. La Presse rapporte notamment que : «Le 8 janvier 2019, sous le texte intitulé Hommes blancs, abstenez-vous de postuler pour Québec solidaire !, il a écrit que “si on veut commencer à se faire respecter, il va falloir répondre coup pour coup“ ». L’offre d’emploi de QS en question était assortie de mesures de discrimination positives favorisant, à compétences égales,  les candidatures de personnes d’origines diverses et racisées.

Crier au racisme inversé ou au sexisme inversé, c’est vraiment mal choisir son cheval de bataille quand on sait que la majorité des députés, tant au fédéral qu’au provincial et même au municipal (donc dans des sphères importantes de pouvoir), sont… des hommes blancs. À quoi ça va ressembler quand on va « commencer à vous respecter »?  À 100% d’hommes blancs?

  1. À titre de rappel, voici 5 faits connus, mais qu’on a l’impression de devoir répéter encore et encore, et qui devraient « rassurer » M. Mougin, ne serait-ce que pour l’emploi qu’il convoite en ce moment : celui de député.

Tous les premiers ministres des provinces sont des hommes blancs

Depuis que Jason Kenney a pris le pouvoir lors des élections du 30 avril dernier en Alberta, toutes les provinces du Canada sont dirigées par des hommes. Toutes. 

Les femmes se présentent, mais ne se font pas élire

Aux dernières élections fédérales, 533 femmes ont participé à la campagne électorale. Seulement 16,5% ont réussir à joindre les rangs de la Chambre des communes, plaçant le Canada à la 62e position (sur 193) en termes de nombre de femmes au Parlement.

Au Québec, 54 femmes sur 125 députés siègent actuellement à l’Assemblée nationale. On est loin de la parité!

Dans la liste des 53 plus grandes villes du Canada, seulement 7 femmes occupent le rôle de mairesse. Le reste est des hommes.

Dans la liste des 53 plus grandes villes du Canada, seulement 7 femmes occupent le rôle de mairesse. Le reste est des hommes.

Pourquoi de tels résultats? Les raisons sont nombreuses et complexes, mais dans cet article particulièrement éclairant, la journaliste Noémi Mercier propose une piste : « les femmes sont plus nombreuses que les hommes dans les circonscriptions casse-gueule, et moins présentes qu’eux dans les circonscriptions facilement gagnables. » Même si « certaines formations s’en tirent mieux que d’autres. »

Ce n’est pas mieux ailleurs dans le monde

Si ces statistiques ne sont pas suffisantes pour conforter M. Mougin dans ses privilèges, il pourra quand même s’établir un peu partout dans le monde où la situation est similaire. En date de février 2019, 24,3% des parlementaires étaient des femmes.

Et les autochtones?

Si on vous croyez que les autochtones sont bien représentés au gouvernement et favorisés par leur statut de «minorité», détrompez-vous. À la dissolution de la Chambre des communes, ils représentaient 3,3% des 333 sièges occupés. Pourtant, ils représentent 4,9% de la population canadienne. 

BONUS : Pas de femmes cheffes d’entreprise non plus

En 2018, dans liste des 100 compagnies les plus influentes au Canada, seulement une femme était à la tête d’une de ces entreprises. UNE. Et seulement six étaient présidentes du conseil d’administration.

Alors, la raison pour laquelle Dominique Mougin pourrait ne pas se faire élire aux prochaines élections, ce n’est pas à cause de son profil d’homme blanc, mais bien parce qu’il sait se mettre le pied dans la bouche. 

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up