5 conseils aux Parisiens qui capotent à cause de leurs 13 cm de neige

Comme on est de bons cousins, on a décidé de ne pas (trop) rire de vous.

Ne cherchez pas Paris : suite à une tempête de neige sans précédent, la ville est fermée pour la semaine. Certains survivants racontent qu’il serait tombé « au moins 3 mètres de poudreuse, genre! ». Et d’après les statuts de mon oncle François, il y aurait environ 780 km d’embouteillages, 70 morts et 8503 chorégraphies improvisées sur la trame sonore de La Reine des Neiges.

Pas de panique, chers Parisiens! Au Québec, on est experts en neige. Et comme on est de bons cousins, on a décidé de ne pas (trop) rire de vous, et de plutôt vous donner des conseils pour survivre à votre fin du monde.

Numéro 1 : Vivre les 7 étapes du deuil

Comprenez bien une chose : si Mère Nature veut notre peau, elle va l’avoir. En voyant disparaître tout ce qu’on aime sous un manteau blanc, il arrive qu’on traverse les 7 étapes du deuil.

1— Choc et déni. En général, c’est à ce stade que l’on dit des choses comme « Ben non, c’est pas vrai! C’est incroyable! Viens voir ça, Martine, comme il neige! »

2— Culpabilité. Après avoir tenté de déneiger son auto et de faire quelques pas sur les trottoirs gelés, on réalise qu’on est totalement incapable de fonctionner en dessous de 0℃.

3— Colère. « Pourquoi nous et pas ces salauds de Bretons?! »

4— Marchandage. « Pitié, boss, laissez-moi travailler de la maison. J’ai laissé mes skis de fond au chalet et apparemment c’est le seul moyen de transport qui est encore en fonction dans notre monde post-apocalyptique.

5— Dépression et douleur. J’ai froid aux pieds, j’ai mal au fesses, ma voiture ne démarre pas, la boulangerie est fermée. À quoi bon?

6— Reconstruction. Bâtir un bonhomme de neige, c’est un peu se rebâtir soi-même.

7— Acceptation. Finalement, c’est pas si désagréable, une journée passée à regarder les autres se casser la figure.

Numéro deux : Râler = non. Saler = oui!

Une tempête de neige, c’est pas facile à gérer, mais cette fois, vous ne vous en sauverez pas en râlant. Dépensez plutôt votre énergie en mettant du sel sur vos escaliers extérieurs avant que tout ça ne se transforme en glace.

Numéro trois : Soyez présents sur les applications de rencontre

Une tempête de neige, c’est parfait pour draguer. Personne ne travaille. Il fait froid et on peut faire plein de jeux de mots avec des émojis de clin d’œil :

“Du coup, d’après toi, 8 cm, c’est beaucoup ou pas beaucoup?” ;) ;)

Numéro quatre: Préparez-vous un bon chocolat chaud et laissez-vous hypnotiser par cette vidéo d’une opération de déneigement au Québec :

Numéro cinq: Épargnez-nous vos photos de neige

C’est mignon comme vous êtes excités. On compatit avec vos difficultés. Mais pitié, gardez vos photos de neige pour vous. Elles font un peu pitié.

Les cousins français ont leur page Facebook. Du coup, tu peux liker : URBANIA France.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Que peut-on porter à l’Assemblée nationale ?

Le règlement est flou.

Dans le même esprit