3 apps badass pour changer le monde

Effacez facebook, devenez un héros.

Récemment, une start-up montréalaise a lancé un réseau social pour animaux. Vous n’en avez pas rêvé, mais ils l’ont fait quand même. C’est un peu le mal du siècle : dans le fol univers de la tech, chaque idée, aussi farfelue soit-elle, donne lieu à une application mobile.

Alors bien sûr, un réseau social pour pitous, c’est cute. Plus cute que Luxy par exemple, une application de rencontres pour millionnaires certifiés. Mais tant qu’à faire, ne pourrait-on pas envisager de rendre cette ruée vers l’app un tant soit peu utile ?

À l’heure où Facebook est en train de dégringoler en bourse (un peu) et dans le cœur de ses utilisateurs (beaucoup), je vous ai concocté un petit top 3 des applications badass du moment.

Quelques sous pour les détenus noirs

Prenons exemple sur Kortney Ryan Ziegler. Ingénieur social, Ziegler est un jeune homme engagé. Militant pour les droits des personnes trans, il détient également un doctorat en « African-American studies ». Mieux que personne, il sait que 60 % de la population carcérale aux États-Unis est noire, alors que la communauté noire, elle, ne représente que 20 % de la population du pays.

Ziegler connaît le système carcéral américain. Il sait que tous les détenus peuvent attendre leur procès en liberté, à condition de payer une caution. Problème, les détenus noirs en sont souvent incapables, faute de moyens. Pire encore, l’homme sait que les détenus restés en détention préventive sont davantage susceptibles d’être condamnés à des peines de prison plus longues. Bref, Ziegler sait qu’il y a un bogue dans le système.

Le principe est simple : on connecte son compte courant (cartes de crédit et débit) à l’application et à chaque transaction effectuée, la somme déboursée est arrondie à l’unité supérieure.

Il cherche des solutions et, en novembre 2017, il a créé Appolition. Le principe est simple : on connecte son compte courant (cartes de crédit et débit) à l’application et à chaque transaction effectuée, la somme déboursée est arrondie à l’unité supérieure. La différence est ensuite reversée à National Bail Out, un organisme militant qui paye autant de cautions que possible aux Afro-Américains derrière les barreaux.

Protéger les activistes

Edward Snowden non plus n’est pas un grand fan des dérives du système. Exilé en Russie depuis 2013, le lanceur d’alerte et ancien employé de la NSA n’a pas chômé. On l’avait compris depuis un moment, sa lubie à lui, c’est la vie privée. En janvier 2018, il l’a prouvé une fois de plus en lançant l’application Haven.

L’objectif : transformer un simple téléphone en « chien de garde ». Pour ce faire, il suffit de télécharger l’application sur un téléphone intelligent et laisser traîner ce dernier dans la zone à surveiller.

Changé en mouchard, le téléphone va utiliser ses capteurs pour analyser son environnement. À la moindre intrusion, caméra, micro, et capteurs de mouvements vont se déclencher, filmer et enregistrer l’intrus. Les données récoltées sont envoyées en direct au propriétaire, qui doit posséder un second téléphone pour les recevoir.

Dans sa vidéo de lancement, Snowden prend un malin plaisir à reconnaître que cette application est surtout destinée aux activistes. Si vous avez un combat à mener, c’est donc le moment de dégainer le vieux mobile qui traîne dans un de vos tiroirs.

Micro activisme

Nous pousser à l’action, c’est aussi le dessein de Buycott. Créée par Ivan Prado, l’application veut nous confronter à nos responsabilités de consommateurs. Elle propose ainsi d’identifier les causes politiques qui nous tiennent à cœur parmi une liste assez fournie, puis de scanner le code-barres des produits que l’on souhaite acheter pour vérifier s’ils sont compatibles avec nos valeurs.

Il n’a donc jamais été plus simple de boycotter les produits testés sur les animaux, de refuser de consommer des OGM ou de financer telle ou telle faction guerrière.

Il n’a donc jamais été plus simple de boycotter les produits testés sur les animaux, de refuser de consommer des OGM ou de financer telle ou telle faction guerrière. Dernier combat en date proposé par l’application : boycotter les produits associés à l’empire Trump.

Créée aux États-Unis, l’application compte sur ses utilisateurs pour enrichir et mettre à jour une base de produits et de campagnes déjà substantielle. Reste à savoir combien de produits les consommateurs prennent la peine de scanner avant de lâcher l’affaire pour de bon.

Alors, voilà : lâchez les stories Instagram et faites de votre téléphone un agent de changement social!

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

Comment les « streamers » de jeux vidéo sont-ils rémunérés ?

Regard sur un tout nouveau genre d'entrepreneurs.

Dans le même esprit