29 février, source d’angoisses et d’opportunités

2016 est une année bisecte… heu, bi-sex-style, non, hum, bissextile. Voilà, 2016 est une année bissextile et le 29 février nous fera l’honneur de sa présence.

Joie… Frayeur… Allégresse… Indifférence?

Avec une journée de plus au calendrier, les possibilités sont infinies. Réinventer le monde, réinventer sa propre personne, réinventer une expression plus originale que “réinventer quelque chose”, c’est étourdissant avoir autant de choix. Comme les sandwichs déjeuner chez Tim Hortons, je n’ai pas besoin de douze sortes de pain pour emprisonner mon œuf, mon bacon pis mon fromage, c’est trop d’informations à gérer.

J’angoisse. Quoi faire avec 24 heures de plus à mon année, à mon mois, à ma semaine?

Cette abondance soudaine de temps me hante parce que oui, des projets sur la glace j’en ai un char pis une barge. Terminer un roman, peinturer des murs dans l’appartement, classer mes CDs par ordre alphabétique, trier dix ans de “papiers importants”, aller au gym, etc.

Surtout aller au gym, dès que j’ai une heure de lousse, ça me revient en pleine face. Tu pourrais pousser de la fonte grosse tarte, mais non, la seule fonte que je pousse c’est celle de ma poêle dans laquelle je fais cuire des burgers pis des steaks.

Pousse, mais pousse égal.

Ce 29 février, le Leap Day des Américains, qu’allez-vous faire?

Historiquement, ce Leap Day a été utilisé de manière pas mal plus constructive que dans mes propositions. Même que, devant l’histoire, je file pas mal petit.

Quelques exemples pour souligner ma petitesse :

29 février 2004 :  Haïti éjecte Jean-Bertrand Aristide de son siège avec une révolte populaire. Notez ici qu’on ne dit pas “révolution tranquille” ou “manifestation pacifique”. Le 29 février, exemple de changement par l’action. Prenez des notes avec vos slogans pis vos pancartes qui tiennent avec du Duct Tape.

29 février 1980 : Monsieur Hockey Gordie Howe marque son 800e but dans la LNH alors qu’il porte l’uniforme grandiose des Whalers de Hartford. Il avait 51 ans à l’époque, et toi c’est quoi ton excuse?

29 février 1916 :  En Caroline du Sud, l’âge minimal pour le travail passe de 12 à 14 ans. Bon, ce n’est pas un exemple idéal, mais le progrès doit débuter quelque part. L’âge de consentement au Québec depuis deux semaines, un sujet chaud-chaud-chaud.

29 février 1504 : Toujours selon Wikipédia, Christophe Colomb aurait popularisé la pratique de fourrer ben raide des Amérindiens pour les exploiter. En effet, il aurait utilisé sa connaissance des éclipses lunaires pour convaincre les Amérindiens de lui fournir du matériel et ainsi sauver la colonisation (destruction) de l’Amérique du Nord.

Le 29 février n’est donc pas une journée inutile, aussi approximative et angoissante soit-elle.

Bon, notre calendrier pourrait trouver une façon plus exacte de calculer une année au lieu de se contenter d’être 3-4 heures short avec la révolution autour du soleil et ainsi devoir ajouter une journée aux quatre ans, mais ça c’est une autre histoire.

Nous vivons dans un monde imparfait avec un calendrier approximatif, des journées supplémentaires et beaucoup trop de projets qui ne se concrétiseront jamais.

Faut que ça cesse! Utilisons le 29 février pour devenir la personne que l’on souhaite devenir. Maximiser son potentiel et garder le momentum, pis toute pis toute.

On peut aussi se contenter d’aller au travail, de manger un plat de pâtes et de s’échouer devant Les Jeunes Loups de Réjean en soirée. Le 29 février est un lundi après tout, faudrait pas virer fou sur les projets pis la productivité.

Pour lire un autre texte de Stéphane Morneau : “Papa tout le temps, la moitié du temps”

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up