20 choses à faire pendant une tempête quand on est un adulte

Vous n'avez peut-être plus congé d'école… mais vous pouvez vous amuser quand même.

Aujourd’hui, c’est La tempête du siècle ™. Toutes les écoles sont fermées, et les rues sont comme le Saguenay, très très blanches. 

Malheureusement, vous n’êtes plus à l’école primaire, et vous devez vous rendre au travail quand même. La seule chose que ça change pour vous, la tempête, c’est que ça va être encore plus long vous rendre à la job. 

Mais est-ce vraiment le cas? Êtes-vous condamné à ne jamais revivre cette joie d’enfant, quand votre mère vous disait «tu peux rester couché, ils ont annulé les cours», mais que ça vous donnait juste encore plus envie de vous lever pour passer la journée à jouer au Super Nintendo en buvant du chocolat chaud? 

Non. Vous pouvez encore vous créer de petits bonheurs. 

Voici 20 idées. 

Profitez de la neige pour faire un bonhomme de neige, habillez le avec votre linge, placez le dans votre cubicule et retournez chez vous (juste important de s’assurer que l’air clim est au fond). 

Faites-vous quelques balles de neige, mettez les dans votre boîte à lunch avec des ice pack, pis quand Gilbert de la comptabilité vient encore chialer qu’il est ben fâché de devoir abandonner Windows XP, PAF! Une balle de neige en plein dans son café frette!

Construisez-vous un igloo dans la cour du bureau, et travaillez-y. Si votre boss trouve ça weird, dites-lui que c’est une méthode scandinave et que ça augmente la productivité. 

Enweillez vos enfants travailler à votre place et restez chez vous en pyjama à écouter des ti-bonhommes à la télé.

Mettez des guimauves dans votre café instant de machine. Ça va mettre un ti-peu de «journée de tempête» dans votre journée.

Profitez du froid intense et allez passer la hose sur le char de votre boss dans le parking. Ça lui apprendra à vous faire rentrer un jour de tempête. 

Appelez votre patron, et dites-lui que vous devez rester à la maison parce que vous n’avez pas de gardienne pour votre enfant. Si votre boss vous dit «Ouin, mais t’as pas d’enfant», dites-lui que y’a un gars à dossard dans le métro qui vous a convaincu de parrainer un enfant en Afrique et que vous êtes rendus pas mal plus proches que vous pensiez. 

Acceptez quand même de rentrer, mais passez la journée dans la salle de conférence en pyjama à écouter vos VHS d’Aladdin. 

Pendant votre heure de dîner, construisez-vous un fort dans la stationnement, et lancez des balles de neige aux clients qui essaient d’entrer. Si votre employeur fait faillite, vous n’aurez pas besoin de rentrer demain. 

Dites à votre boss que vous allez être en retard parce que vous attendez votre Téo Taxi. Raccrochez vite avant qu’il ne vous réponde. 

Trouvez un conducteur de souffleuse épuisé et inattentif parce que ça fait 20 heures consécutives qu’il déneige, avancez votre auto devant sa souffleuse le plus silencieusement possible, puis envoyez une photo de votre auto pliée en deux à votre patron pour lui dire que vous ne pourrez pas rentrer parce que vous avez fait un «accident».

Passez la journée à crier «Ouin, y’a de la neige en masse, le réchauffement climatique mon oeil?». Rendu à 10h12, ça devrait être assez insupportable pour qu’on vous suggère de retourner à la maison. 

La veille de la tempête (je sais, il est déjà trop tard, mais ça sera bon pour la prochaine fois), allez faire une sieste dehors nu pieds en t-shirt avec une tuque mouillée sur la tête. Quand vous allez appeler demain pour dire que vous êtes malades, vous devriez être convaincant. 

Alternativement, allez juste manger dans l’un des 960 restaurants ayant reçu des contraventions d’insalubrité la veille. Là aussi vous devriez être convaincants quand vous allez caller malade.

Profitez de la tempête pour rendre le trajet plus agréable. Attelez-votre chien à votre traîneau à neige, et rendez-vous au travail comme si vous étiez dans le fantasme d’un français. 

Faites comme ces gens qui ne font que déneiger 1cmsur leur pare-brise. Ce n’est pas qu’ils sont irresponsables, c’est juste que c’est comme un jeu super excitant, comme la roulette russe (sauf que dans ce jeu-là, ce sont les autres qui meurent).

Ouvrez la fenêtre de la salle de bain, laissez couler les robinets, attendez que l’eau gèle et faites une partie de hockey à l’intérieur. 

Faites-vous livrer de la pizza toute la journée, question de ne pas être les seuls niaiseux à être obligés de travailler un jour de tempête. 

Amenez votre trois skis et descendez la cage d’escaliers. Anyway vous ne dérangerez personne, tout le monde prend l’ascenseur.

Agissez comme un adulte, et prenez une journée de maladie.

Du même auteur

Vous n'allez pas rester là sans rien dire ?
Faites-vous entendre...

mode_comment Afficher les commentaires keyboard_arrow_down keyboard_arrow_up

Dans la même catégorie

J’suis allé à une messe dans l’église à l’affiche louche sur Papineau

Toute une messe, ou tout un mess? Si le salaire de mon péché, c'est l'enfer, et bien préparez ma chambre immédiatement, j'arrive!

Dans le même esprit