Ce n’est pas pour rien qu’on appelle ça l’âge ingrat. Souvent, c’est pas joli, c’est toujours un peu fâché, des fois ça pue, ça ne comprend pas ce qui lui arrive.

L’adolescent arrive à la puberté comme on va chez le dentiste : c’est obligatoire, on sait que c’est pour notre bien, mais il n’y a pas grand-chose d’agréable là-dedans.

Ce mois-ci dans La Presse+, URBANIA vous offre un petit guide pour accompagner un adolescent en mutation, celui dont les bras sont trop longs et dont la moustache n’a pas encore pris de décision par rapport à son avenir : on s’attaque à la puberté.

On en jase directement avec les hormones, après tout, elles sont souvent blâmées pour tous les maux liés à la puberté, on se demande si c’est pire d’arriver à maturité sexuelle trop tôt ou trop tard et on se compare avec d’autres cultures (et croyez-nous, on se console).

Attention : on ne vous promet pas de rendre votre puberteux plus agréable, mais on espère humblement rendre ça moins pénible pour vous. Un peu.

Chaque mois, URBANIA bricole un magazine interactif dédié à l’application de La Presse+, puis repris sur le web. Une collaboration de rêve entre la fougue d’URBANIA et la crédibilité de La Presse, pour offrir du contenu inédit aux deux communautés.

Chez URBANIA, on est aussi content que si on s’était fait choisir en premier au ballon chasseur.