25 Oct 2012

La ville de la semaine: Montmagny

Crédit: Michèle Boulay

Par Michèle Boulay

Adolescente, j’ai souvent rêvé de quitter Montmagny en prenant mes jambes à mon cou sans regarder derrière.

Maintenant, je sais apprécier cette petite ville magnifique de 11 300 habitants située à environ 40 minutes de Québec, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent dans la région de Chaudière-Appalaches.

1. Manger de la cochonnerie en regardant le fleuve
S’il y a un moment où je me sens bien à Montmagny, c’est lorsque j’ai les deux yeux plongés dans le fleuve. Et je ne suis pas la seule. À Montmagny, il y a une espèce de tradition qui consiste à aller manger du McDo ou du PFK en regardant le fleuve et les chutes au quai. Je ne sais pas d’où ça sort, mais je me souviens d’en avoir lancé souvent des frites aux goélands quand j’étais petite! C’est probablement là que j’ai réalisé mes premières observations sociologiques et je ne parle pas juste des oiseaux… Pendant que tu manges ton Big Mac, tu risques d’en voir de tous les genres. Et le plus drôle là-dedans, c’est que s’il fait trop froid ou qu’il pleut, les gens mangent quand même devant le fleuve, mais dans leur auto, les vitres embuées!

2. Ville divisée pour mieux régner
Montmagny est divisée en deux paroisses : Saint-Thomas et Saint-Mathieu. Du côté de Saint-Thomas, on y retrouve le cégep, les magasins, les restaurants, le centre d’achats et le fleuve. À Saint-Mathieu, il y a une église à l’architecture excentrique, le poteau Patricia et le parc Saint-Nicolas. Le poteau Patricia, c’est un genre de rond-point qui n’en est pas vraiment un avec au centre un poteau. On ne sait pas vraiment d’où provient cette appellation, si c’était parce qu’une Patricia a dansé autour pendant une soirée arrosée ou si c’était plutôt parce qu’elle était rentrée dedans avec son char. Dans le temps, au parc Saint-Nicolas, il y avait souvent des Open Park. Tout le monde s’y rendait la puberté au plafond et ça ne prenait que quelques minutes pour que la police débarque. On devait alors se sauver avec notre Tornade à la main en passant sous le chemin de fer. Maintenant, c’est un super beau parc aménagé avec une piste cyclable, des jeux d’eau et des pistes de BMX. Par exemple, je ne sais pas si les jeunes vont y boire de la Coors Light le soir…

3. À Montmagny, nous fêtons les oies blanches!
On ne peut pas parler de Montmagny sans mentionner les oies blanches qui font littéralement partie de notre vie. On a un Festival de l’Oie Blanche, des mascottes d’oies blanches appelées affectueusement Pampinot et Pampan (comme le bruit du fusil) et une parade dans la ville où tu peux te faire crier « T’as un beau petit cul toé! » par un mononcle pendant que tu y danses et que tu as 14 ans (fait vécu). Tous les habitants de Montmagny connaissent la chanson du Festival par cœur, dès leur tendre enfance. Quand on était jeunes, on foxait l’école le vendredi après-midi pour se rendre au Défoule t’Oie (voire ici un des nombreux jeux de mots magnymontois avec le mot « oie ») afin d’entrer sans se faire carter. On pouvait y boire de la bière cheap et danser sur des tables de pique-nique en écoutant le Boogie Wonder Band. Les oies sont tellement populaires à Montmagny que même Gordon Ramsay s’est fait prendre. On le voit, dans cette vidéo, appeler les oies en criant cock et cuisiner l’heureuse élue sur les battures avec Arcade Fire en musique d’ambiance. Une chance qu’un des p’tits Lachance était là pour l’aider!



4. De Gordon Ramsay à Riopelle, on aime les gens connus
Un peintre de renommée internationale est aussi venu s’installer sur nos rivages. De 1990 à 1993, Riopelle a demeuré à Montmagny dans la maison historique d’Étienne-Pascal Taché, ancien premier ministre du Canada-Uni. Le passage de Riopelle à Montmagny est relativement nébuleux. Selon les rumeurs, une chicane entre la ville et l’artiste serait la cause de son départ. Les gens qui se souviennent de lui disent qu’il était spécial, qu’il a peint sur tout ce qui existait dans la maison Taché (même sur un couvercle de poubelle) et qu’il a laissé un nombre incalculable de bouteilles de vin vides. Moi, je l’ai rencontré une fois à l’atelier de mes parents. À cette époque, je ne savais pas qu’il allait devenir un de mes peintres québécois préférés. Je me souviens seulement que j’avais trouvé qu’il ne sentait pas bon, comme lorsque ma mère avait pris un verre de vin et qu’elle revenait d’un souper de filles, mais fois mille.

5. Même un enfant peut faire ça!
Lors de ma dernière visite à Montmagny, j’ai été consternée de voir le nombre d’installations artistiques qu’on y retrouve. Et on ne parle pas seulement d’œuvres conventionnelles, mais souvent de trucs complètement farfelus! À ce sujet, les Magnymontois sont divisés. Certains trouvent que la ville ne devrait pas dépenser l’argent public dans des cochonneries qui pourraient être fabriquées par des enfants de cinq ans. D’autres, comme moi, y voient une ouverture et un appel à la diversité. Montmagny devrait être fière de cette éclosion artistique et s’en servir pour se démarquer davantage (mon conseil à deux cennes). Et à propos de fonds publics et de culture, ça fait des années que Montmagny veut une bibliothèque municipale parce que la seule qu’elle possède est dans l’école secondaire et que lorsque tu y vas en après-midi, tu as l’air d’un gros pédo qui vient mater les jeunes. Quelques personnes n’en veulent pas (!) et toute cette histoire se terminera en référendum prochainement. Quand on regarde tous les petits villages autour qui ont leur bibli depuis belle lurette, ça fait un peu triste tout ça.

6. Des vedettes locales qui ont marqué l’imaginaire
Comme partout, Montmagny regorge de spécimens rares. Le bonhomme Caron se promène dans les rues été comme hiver vêtu de sa chienne verte. Tout le monde a déjà failli le faucher au moins une fois, car il a la faculté inouïe de se jeter devant ta voiture au moment où tu décides de traverser après avoir essayé de le laisser passer dix fois. On dirait toujours qu’il te suit quand tu te promènes le soir et c’est un peu freakant quand tu as 13 ans. Puis, qui ne connaît pas Donat (prononcé Dônâ) et son pénis légendaire de douze pouces? Cet homme minuscule se promenait jadis exhibant sa courge aux plus offrants. Paraîtrait même qu’une photo de sa proéminence a déjà circulé et que lorsqu’il avait une blonde, celle-ci marchait les jambes écartées. Donat a aussi un kick malsain sur les funérailles et il n’en manque pas une comme si c’était un gros show.

7. Qu’est-ce qu’on fait à Montmagny?
Je ne sais plus trop ce que les jeunes font à Montmagny et chaque fois que j’y vais, je suis toujours surprise de constater à quel point il y a une augmentation de têtes blanches dans la ville (probablement plus que d’oies). Mais dans le temps, on niaisait partout. À l’aréna pour aller voir des games de hockey, au centre d’achats à l’intérieur duquel on faisait le tour cent fois en fantasmant sur des vêtements de chez Jean Bleu ou de L’Ensemblier, au vieux quai pour fumer en cachette une fois la nuit tombée et même au cimetière où on pouvait tout autant frencher qu’enfiler quelques bières. Sacrilège!

8. Que des bars
Avant, il y avait un semblant de night life à Montmagny et on pouvait accéder à ses bonheurs sans carte, à peine sorti de l’enfance. Le Pub, qui est maintenant fermé, a été le lieu par excellence pour découvrir l’alcool et autres péchés. Il y avait des matchs d’impro, de la musique meilleure qu’au Centre (l’autre bar populaire) et une chouette terrasse. Le Centre, qui existe encore, c’était plus du boum boum comme on disait. La clientèle était un peu différente et il y avait une piste de danse. Encore une fois, on se foutait de ton âge et on te laissait entrer. Il suffisait de dire au doorman que tu avais oublié tes cartes et que tu allais les lui apporter la semaine suivante. Il y avait aussi la Taverne où on vendait, à une certaine période, de la bière pour 75 cennes! C’était crado à souhait, mais l’architecture du bâtiment était splendide. Aujourd’hui, on y retrouve une maison pour personnes âgées à la place. Quand je vous parlais de la prolifération des têtes blanches! Ah oui, il y a aussi un nouveau bar qui s’appelle L’artiste et qui est situé dans un ancien magasin de meubles. Dans la fenêtre, c’est écrit qu’ils servent de la Bud sur glace. Ça dit tout.

9. Un gros village
J’avais oublié de le mentionner, mais Montmagny est une MRC, une municipalité régionale de comté. Ça, ça veut dire que Montmagny regroupe plein d’autres municipalités comme St-François, L'Isle-aux-Grues, Berthier-sur-Mer, Cap St-Ignace, Saint-Pierre, etc. Cela fait en sorte que tous les jeunes provenant de ces villages se retrouvent à l’école secondaire de Montmagny. C’est grâce à eux que les petits citadins que nous étions ont eu la chance d’expérimenter, entre autres, les partys de feu de camp dans les champs (il y a beaucoup d’agriculteurs dans ces villages). Loin des parents, une odeur de fumier dans l’air, des quatre roues, des ski-doo, on ne se rappelait pas toujours de tout ce qui s’y était passé après le réveil… et c’était mieux comme ça!

10. On magasine solide!

À Montmagny, on peut magasiner au centre d’achats ou dans le Vieux Montmagny, qui est en quelque sorte, la rue St-Jean-Baptiste. L’ouverture et la fermeture des boutiques varient pratiquement selon les marées. C’est pour ça qu’on retrouve un gym dans une ancienne animalerie, un magasin de déco dans un Valentine, un resto Thaï dans une boutique de bric-à-brac, une école de conduite dans un resto chinois, la SAQ dans un Yellow… Beaucoup de Magnymontois vont aussi magasiner à l’extérieur et là, il y a une règle. Tu roules jusqu’à Lévis si tu as peur de traverser les ponts (ce syndrome est bizarrement assez fréquent) ou si tu te sens assez courageux, tu traverses, tu explores Québec et surtout, Place Laurier!

Montmagny occupe une petite place bien particulière dans mon cœur. Je n’y habiterai probablement plus jamais et un jour, tous les gens que j’y ai aimés s’envoleront, mais comme une petite oie sauvage, je continuerai de m’y poser afin de repartir vers d’autres terres, les ailes gonflées.

...

Michèle Boulay est rédactrice et publie chaque semaine sur le blogue Dre Tofu et Monsieur Jambon.
Elle fait aussi de la bande dessinée sur Eugénie from Québec.

NDLR: Urbania mettant Montmagny à l'honneur cette semaine, offre 10% de réduction sur les abonnements à tout résident de la ville! Écrire à joanie@urbania.ca

Montmagny en images

Derniers commentairesRSS
  • Faudrait surtout pas oublier qu'à Montmagny le célèbre bar L'Artiste est affectueusement nommé «bar l'Arthrite». lol

    13 Nov 2012 | Richy

  • @Ti-Kas: Merci! :) Oui, je vais y aller, promis! J'ai même regardé le menu et les bières qu'ils offrent et ça me donne pas mal le goût! ;)

    @Eveline: Il était aussi aux funérailles de mon grand-père, cet été. :( Tout le monde se demandait qui était ce gars-là!

    @Pierre: Merci! :) Tu as raison, Montmagny est une ville tout à fait charmante. Par contre, il n'y a plus beaucoup de place au vieux quai depuis le réaménagement... Faudrait faire un mini party! :P

    1 Nov 2012 | Michèle

  • Ça faisait longtemps que je n'avais pas passer du temps à Montmagny. Par obligations familiale j'ai du retourner "en ville". Tout ces souvenirs de jeunesses dont tu fais mention me font un grand bien. J'ai connu la naissance du festival de l'oie; j'avais 14 ans et je faisait à l'occasion la mascotte. Je suis fier de la réussite du festival. Le but premier étais de stimuler une économie sur le déclin dans ces années là. Moi aussi j'ai passé des soirées au quai à prendre de la bière. Cela nous rends nostalgique, mais la ville garde toujours son charme malgré le monstre créé pour loger la population vieillissante.

    Et si on faisais un méga party de retrouvailles....tous ceux qui sont partis et qui s'ennuient.... au quai bien sûr !

    Merci.

    1 Nov 2012 | Pierre

  • Trop drôle !! J'ai vu Donat au salon funéraire dernièrement ! Il avait aucun rapport avec le mort !

    30 Oct 2012 | Eveline

  • J'aime vraimen ton article et sans farce je suis un des rares qui est a la fin de la vingtaine et qui vie toujours dans le coin ;) Moi je suis de st-pierre mais habite maitenant a Montmagny mais je ne croirais pas habiter ici encore 10 ans ;P Et je te conseil fortement d'aller prendre une bière bien relaxe tu va aimer c'est sure ;)

    29 Oct 2012 | Ti-Kas

  • @ Annick: Moi aussi, j'ai remarqué cette grosse construction à côté de l'église. J'ai cru d'abord à une construction de condos, mais non, pas de nouveau développement, des personnes âgées! Et c'est vrai que c'est plate pour le Festival... :(

    @Bob: Honte à moi, je ne suis jamais allée encore au Coin du Monde! C'est vrai que ce resto a l'air très chouette! Tes mots « 30 ans et plus » m'ont donné tout un choc. Ouch, j'y arrive aussi!

    @Marie et Martine: Merci pour ces beaux commentaires! :) Quand je suis revenue à la maison après avoir pris les quelques photos pour l'article, je me suis trouvée chanceuse d'avoir grandi dans ce beau petit coin de pays (merde je parle comme la chanson du Festival). :P

    27 Oct 2012 | Michèle

  • wowww que de beau souvenir merci

    27 Oct 2012 | martine

  • Tu m'as rappeler ma jeunesse... Chaque petit détails me rappelaient que de beaux souvenirs. Merci

    26 Oct 2012 | Marie

  • Allo

    C'est bien le fun ton article. Je suis de l'ancienne vingtainne et je demeure à St-Jean-Port-Joli. Je vais à Montmgny quelques fois semaine. Enfin un commentaire de quelqu'un de la place! ha! ha!

    Au Coin du Monde tous les vendredis ce se retrouve une dixaine de personnes pour le 5 à 7 c'est la place pour les gens de 30 ans et plus. Si tes ailes te porte par ici va t'y abreuvé tu aimeras.

    Salut

    25 Oct 2012 | Bob

  • WoW, que de souvenirs en te lisant.... moi aussi j'ai quitté Montmagny. J'aimerais y retourner mais ça sera peut-être à ma retraite? Moi aussi j'ai remarqué la croissance de personnes aux cheveux blancs.... Il ne faut pas oublier que l'on aggrandit la maison de ptit vieux en face de l'Église présentement, ce qui veut tout dire.

    La seule peine que j'ai? Le festival de L'Oie qui est passé de 2 semaines a 4 jours... et plus aucune présence du fameux Défoule T'Oie.

    Même si j'ai quitté, toujours Montmagny j'aimerai.

    25 Oct 2012 | Annick

  • Merci! C'est super gentil! :)

    25 Oct 2012 | Michèle

  • J'aimerais juste te dire que j'ai pris un immense plaisir à te lire et que ça m'a fait revivre de vrais beaux moments de mon adolescence / jeune vingtaine à Montmagny.

    Merci pour la belle nostalgie :))

    25 Oct 2012 | Chantal

Commenter



    Le chien Urbania

    Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

    Devenir membre