16 Nov 2012

Frédérik Nissen, Giveboxeur

Crédit: Daphné Caron

Par Judith Lussier

Coin Brébeuf et Gilford, sur le Plateau Mont-Royal, l’œil attentif du passant remarquera une boîte où il pourra laisser, à l’abri des intempéries, des trésors qui ne demandent qu’à être ramassés.

C’est quoi, des Givebox?
Ce sont des sortes de garde-robes communautaires, des boîtes où on peut laisser des objets qui ne servent plus, pour que d’autres les utilisent, et vice-versa. J’ai vu ça en visite à Berlin, et j’ai appris par la suite qu’il y en avait à plein d’endroits dans le monde. J’étais curieux de voir comment ça fonctionnerait à Montréal.

Et ça marche?
Oui. Il y a un calepin à l’intérieur et les gens peuvent laisser leur histoire, raconter ce qu’ils ont laissé et ce qu’ils ont ramassé. Il y a des gens qui écrivent des blagues, comme sur le fait que ça sent parfois les petits pieds! Ça crée des moments et des interactions sociales.

Toi, t’es-tu approprié certains objets?

Oui, j’ai trouvé un chapeau super cool, un beau foulard, des livres et des vinyles. On espère que les gens y laissent des objets farfelus et même, pourquoi pas, des créations personnelles.

Combien en avez-vous installé jusqu’à maintenant?

Deux: une au coin de Brébeuf et de Gilford, et une à côté de l’épicerie Latina, coin Saint-Viateur et de l’Esplanade. C’est la première que nous avons installée. Nous cherchions un terrain privé dans un lieu passant, où les gens seraient intéressés à interagir avec ça, et le Mile End nous est apparu comme une évidence. Nous en avons construit une autre, mais elle est à la recherche d’un propriétaire qui accepterait d’avoir ça sur son terrain.

Pourquoi?
Le fait d’être installé dans des endroits privés ne pause pas de problème sur le plan légal, bien qu’au départ, les Givebox ont été installées dans des espaces publics.

Lesquels?
Au départ, les trois Givebox ont été conçues ce printemps pour le projet «Terrasses éphémères» de l’avenue Mont-Royal. Puis, alors que nous étions en train d’en bricoler une à l’extérieur, le maire Ferrandez est passé et il nous a proposé de l’installer sur la rue Gilford, pour le projet «Gilford en vacances».

Quel est votre prochain objectif?
De faire connaître le projet et d’inciter les propriétaires à en héberger sur leurs terrains. Ça peut être un très bon coup de pub pour de petits commerces.

Derniers commentairesRSS
  • ENFIN!

    C'est une excellente idée, car trop d'objets avec une histoire se ramassent dans les poubelles. Je vous incite d'ailleurs à lire le blogue de cet homme qui se fait un devoir de les visiter.

    http://garbagefinds.com/

    1 Mai 2014 | Manon

  • J'adore l'idée!!

    À quand une Givebox dans le Vieux-Rosemont?

    30 Avr 2014 | Minuit

Commenter



    Le chien Urbania

    Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

    Devenir membre