25 Nov 2010

Dans mon comic book

Crédit: Isabelle Stephen

Par Urbania

Sur leur blogue 1 Gay, 1 Hétéro, Daniel French et Steve Requin s'emparent des préjugés sur l'homosexualité et l'hétérosexualité pour mieux les détruire. Et ceci via la meilleure forme d'expression au monde, le roman photo.

1 Gay 1 Hetero

1. Vos surnoms?

Daniel : Le gay, parce que je ne suis pas hétéro.
Steve : L’hétéro, parce que je ne suis pas gay.

2. Âge/Sexe/Lieu de résidence?
Daniel : 38, homme, LaSalle, chez mon chum.
Steve : 42, homme, Verdun, chez ma blonde.
Sur notre page web, par contre, nos personnages éponymes sont colocs et célibataires.

3. À qui s’adresse votre blogue?
Aux gays, au hétéro, et à tous ceux qui aiment les situations humoristiques. En fait, si ce n'était du langage adulte utilisé dans quelques rares billets, ça pourrait être une série pour tous.

4. Vos sujets de prédilection :
Les préjugés que les gens collent généralement à l’hétérosexualité et à la gaieté, que ce soit en utilisant ces clichés ou bien en les déconstruisant. Par exemple, dans une de nos aventures qui se déroule dans un restaurant, la serveuse inverse nos orientations sexuelles en se basant sur le fait que Daniel commande un steak saignant et une grosse poutine, et Steve une salade et un Perrier diète. On en profite pour dénoncer certains illogismes, comme le fait que les banques de sang vont plus facilement accepter le don d’un hétérosexuel à risque qu’un homosexuel qui mène une vie de couple monogame et sécuritaire. Enfin, on démontre que l’orientation sexuelle n’est pas une raison pour s’isoler de ceux qui ne partagent pas la notre. La preuve, c’est que nous sommes vraiment meilleurs amis dans la vraie vie.

5. La chose que vous méprisez le plus chez un homme ?
Daniel : Leur hétérosexualité, surtout s’ils sont beaux. C’est pour ça que je m’entend si bien avec Steve : Y’é lette.
Steve : Chez les gays, ce seraient ceux qui cruisent à fond les straights et qui traitent avec mépris leur refus, même le plus poli qui soit. Sérieusement les gars, ce n’est pas comme ça que vous allez attirer le respect et la tolérance. Chez les straight, c’est l’excès de straightitude. Genre : Passer la journée sur une terrasse à parler de chars en buvant une douzaine de litres de O’Keefe, n’interrompant la conversation que pour regarder fixement le cul des filles qui passent comme un babouin en manque de se faire peler la banane, tout en ne manquant pas de commenter à quel point celle-là je lui ferais pas mal en lui enfilant mon 17 pouces dans l’cul.

6. Chez une femme ?
Daniel : Arrêtez de me cruiser, chus gay! Par contre j’adore les lesbiennes. Ma meilleure chum de fille en est une. Allo Vérooo!
Steve : Celles qui se prennent pour des déesses, peu importe leur physique, parce qu’elles passent la journée en petites tenues sur la webcam en offrant des propositions crues aux hommes, et qui virent full fru et partent une campagne de salissage contre toi pour avoir commis le crime de ne pas être intéréssé, même quand tu as l’excellente raison d’avoir déjà une blonde.

7. L’époque durant laquelle vous auriez aimé vivre?
Daniel : À l’époque ou les hommes vivront d’amour
Dans les années 60 et 70, soit à l’époque où tout se libérait et tout était permis, juste avant que tout recommence à être interdit et tabou. Bon, je les ai vécues, ces années, puisque je suis né en 1968. Mais on ne peux pas dire que j'ai vraiment pu en profiter puisque j’avais onze an et demi lorsqu’est arrivé 1980.

8. Votre idéal féminin?
Daniel : Samantha Love-Juice, un personnage merveilleusement interprété par Sandryne Bédard sur notre blog. En fait, je devrais carrément dire que c’est Sandryne elle-même. C’est la seule à avoir un jour éveillé des pulsions hétéro en moi.
Steve : Mon idéal féminin est une femme joyeuse, artistique, intelligente, sportive, pratique, simple sans être simplette. Et j’ai de la chance : Je suis en couple avec depuis 1999.

9. Masculin ?
Daniel : Dans notre blog, c’est Johnné, personnage superbement joué par Luc Bernier. Mais dans la réalité, c’est mon beau Guillaume, l’homme de ma vie.
Steve : James Dean. Mais attention : Quand je dis que je veux son corps, c’est dans le sens de lui ressembler, et non dans le sens sexuel. De toutes façons, depuis le temps qu’il est mort, il ne dois plus tellement être baisable.

10. Le son que vous aimez ?
Daniel : Le son de la ville.
Steve : Le ronron des petits menous. Il n’y a rien de plus apaisant que le son d’une petite créature que tu rends heureux.

11. Que vous détestez ?
Daniel : Le son que fait mon chum quand il ronfle. J't'aime ben, Yôme, mais là, des fois, tsé...
Steve : Rien me hérisse plus que le son du papier que l’on déchire, surtout lentement et/ou à répétition. En seconde position, c’est l’alarme du détecteur de fumée, en particulier lorsqu’il provient du voisin d’en bas.

12. Le film d’horreur dans lequel vous aimeriez le moins vous retrouver ?
Daniel : Impossible de répondre à ça : J’aimerais jouer dans tous les films d’horreur.
Steve : Ring, les versions originales. Les japonais ont cette façon inimitable de faire monter la tension et de manipuler l’angoisse qui m’en glace le poil de nuque.

13. Cigale ou fourmi ?
Daniel : Moi je chante en travaillant.
Steve : Je considère sérieusement que je suis beaucoup trop cigale et pas assez fourmi.

14. Votre moment le plus honteux ?
Daniel : La fois qu’on a refusé mon sang parce que je suis gay. Ça a inspiré une de nos aventures sur notre blog.
Steve : Un jour, je vois passer un grand gars maigre pas trop beau en imper gris et chapeau Indiana Jones. Je m’en moque en disant à mon ami : " Check ! Y ressemble à Gaston Lepage. " Le gars, qui m’a apparemment entendu, se retourne vers moi avec un air à la fois sévère et interrogateur. Oops ! Je lui bafouille donc une excuse comme quoi je n’avais pas voulu l’insulter. Il se trouve que c’était vraiment Gaston lepage, et que, par mes excuses, je venais de lui dire que ça pouvait être insultant de ressembler à Gaston Lepage. Depuis, quand je vois quelqu’un qui ressemble à une vedette, j’me farme la yeule.

15. Le juron que vous hurlez en char ?
Daniel : HOSTIE, J’SAIS PAS CONDUIRE!!!
Steve : TABARNAK!, mais ce n’est pas par rage au volant. Au contraire, je suis extrêmement relax en conduisant, même que je préfère rouler en p'tit pépère. Non, en fait, c’est parce que j’aime bien écouter la toune " Rideau " de Plume Latraverse en la chantant à tue-tête, alors forcément...

16. Vous pouvez passer 5 minutes avec une célébrité de votre choix, laquelle est-elle et que lui dites-vous ?
Daniel : Madonna pis je lui demande de chanter un duo avec moi.
Steve : Lady Gaga : Je sors ma caméra et lui demande la charité sous la forme d’un photoshoot de 5 minutes. Je vends ensuite les photos pour quelques milliers de dollars, ce qui me permet enfin de payer mon loyer.

17. Votre 1er geste au réveil ?
Daniel : Résister à la tentation d'enfoncer une coupl' de bas sales dans la yeule de mon chum pour qu'il arrête de me réveiller avec ses ronflements.
Steve : Je planifie mon programme de la journée tout en sachant très bien que je serai découragé d’en avoir juste fait le 1/17e quand je retournerai me coucher le soir venu. (Voir mon commentaire sur la question cigale/fourmi.)

18. Pourquoi bloguer ? Qu’en retirez-vous?
Nous voulions une page web pour y mettre notre photowebcomic. Sauf que, acheter un nom de domaine, se payer un espace web, programmer la page ou payer quelqu’un pour le faire, on n’avait ni le temps ni l’argent ni l’envie de le faire. Sans compter que plus une page est populaire, plus elle est visitée, plus tu dépasses ta limite de bande passante, plus ta facture mensuelle monte. Alors ils faut trouver des commanditaires, mettre des pubs sur la page, mais là les lecteurs chialent parce qu’ils ne veulent pas voir de publicité… Pourquoi se casser les couilles inutilement avec ça quand les espaces blogue gratuits et facile d’utilisation conviennent parfaitement à nos besoins!?
Non seulement nous retirons beaucoup de fierté de notre série du fait qu'elle a des lecteurs de partout dans le monde, elle nous apporte également plusieurs contacts dans le monde du showbiz qui lancent en l'air quelques projets de collaborations. C'est à suivre.

19. La série ou le film honteux que vous regardez en secret?
Daniel : Ben quoi? Y’a pas de honte a regarder les Brady Bunch.
Steve: Je suis branché en permanence sur Télétoon, ce qui faisait beaucoup honte à mon ex qui avait hâte que je prenne un peu de maturité. Mais bon, si c'est aujourd'hui mon ex, c'est qu'il y a une raison.

20. Vous êtes en face de Barack Obama, que lui demandez-vous ?
Daniel : " S’cuse man, y’est quelle heure ? "
Steve : "Heille, ça te tenterais pas de jouer dans 1 Gay 1 Hétéro? Come on, là, "

21. Quelle personnalité québécoise vous inspire le plus ?
Daniel : Roy Dupuis dans J’en suis.
Steve : Roger Giguère dans Monsieur Tranquille. Ce fut ma toute première influence dans le domaine de l'humour.

22. Quels sont vos plus grands fantasmes?
Daniel: Percer rapidement dans le domaine de l'arrière-scène en télé et en cinéma, tel que je l'ai étudié à l'École du Show Business, et ainsi faire chier certains anciens camarades de classe qui me méprisaient à cause de mon âge et de mon homosexualité. Comme quoi la meilleure revanche, c'est de bien vivre.
Steve: Que Roger Giguère lise et accepte mon projet intitulé "Révolution Tranquille", une télésérie en 13 épisodes que j'ai développée quand j'allais à l'École nationale de l'Humour (programme Auteur) dans lequel Monsieur Tranquille essaye tant bien que mal de s'adapter à la vie moderne quand on est à la fois un has-been et une marionette.

23. Comment passerez-vous la dernière soirée du monde le 21 décembre 2012 ?
Daniel : Je serai entrain de magasiner pour Noël.
Steve : Je rembourserai mes dettes en disant à mes prêteurs : " Pis, qu’est-ce tu vas faire avec c’t’argent-là ? "

24. Comment aimeriez-vous mourir ?
Ah non! On veut pas mourir, nous autres. De toutes façons, c,est le genre de chose à laquelle on ne pense jamais. Nous sommes trop occupés à profiter de la vie.

25. Si vous deviez déclarer votre amour pour vos lecteurs, comment le feriez vous?
Nous venons de terminer le tournage de "1 Gay, 1 Hétéro - Le Film" une version vidéo de 22 minutes de nos aventures, disponible bientôt en DVD. C'est-y pas une assez grande déclaration d’amour, ça?

D'autres entrevues : Le constructeur subversif, Comme sur le divan de Jocelyn Robert The guy whisperer, Murphy Cooper, Tu mourras moins bête, Yodablog, My milk tooth, Tristant Lavoie, Simone de bougeoir, Un odieux connard,   Un piège tabou, SPG et Jerry PigeonAurelia FilionLe petit echo malade, Nate Le GrisBaz, Pascal Colpron, Garrincha, Simon Jodoin, Mry, Noisette sociale, Guillaume Long, Pat Dion, Dateur en série, Monsieur Lâm, Martin Petit, Marie Dinkle, Hollywood PQ, Jeff LeeDrewLe parfait salaudPat Duval le putain de chialeuxle gros BSJoël MartelGeneviève LefebvrePierre-Léon LalondePunky Bla clique du plateauMarie-Julie GagnonGina Desjardins, JT Utah.

Derniers commentairesRSS
  • Voici le premier "teaser" de "1 gay, 1 hétéro - Le film"

    http://www.youtube.com/watch?v=Glrsk4Hhl54

    22 Déc 2010 | Daniel French

Commenter



    Le chien Urbania

    Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

    Devenir membre