Par Rabii Rammal  |  Publié dans : blogue

J’espère que tu liras en entier cette lettre que je t’adresse. Comme bien des gens de notre génération qui ne sont pas des amputés de guerre, on texte beaucoup. Plus qu’on parle. Et je sais pas si c’est tant une bonne chose. C’est pour ça que toi, je te texterai pas. Suite

Par Rabii Rammal  |  Publié dans : blogue

Tu travailles en centre d’appels. T’es pas heureuse. Tu veux lâcher. Je te comprends un peu; avant d’aimer ma vie, moi aussi j’ai travaillé en centre d’appels. En assurances. Pendant cinq ans. Suite

Par Rabii Rammal  |  Publié dans : blogue

Lundi midi. Tu rentres pas à la job. Ça arrive aux meilleurs d’entre nous. Quand ton patron te demande pourquoi, tu lui réponds que c’est parce que t’as brossé la veille. Il te renvoie. Suite

Par Rabii Rammal  |  Publié dans : blogue

Vendredi dernier, mon collègue Stéphane m’invite à liker ta page Facebook : Save Mai Duong. C’est toi, ça, Mai. Le nom de ta page me frappe; Save Mai Duong. Tu demandes au monde de te sauver la vie. Suite

Par Rabii Rammal  |  Publié dans : blogue

Ville de Québec, dehors devant un bar/club/c’que tu veux. T’es un beau gosse avec ton ami beau gosse aussi et vous cherchez des filles. Je présume que ton ami se nomme Sébastien parce que tu l’appelles Sébas. Et les chances sont minces que le suffixe de son prénom soit « télévision » ou « poulet». Comme je n’ai jamais rencontré de Sébastélévision ou de Sébaspoulet, je prends pour acquis qu’il s’agit hors de tout doute raisonnable d’un Sébastien. Suite

Par Rabii Rammal  |  Publié dans : blogue

Premièrement, t’es pas plate en tabarnak, ça vient pas de moi ça. Ça vient du gars qui t’a refusé la date que ton amie bienveillante a tenté d’orchestrer. Sous prétexte que les avocats « c’est du monde plate en tabarnak ». Suite

13
Le chien Urbania

Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

Devenir membre