Par Sarah Labarre  |  Publié dans : blogue

J’ai cessé de vouloir mourir, car j’avais décidé il y a longtemps que vivre était la plus facile des deux morts. Suite

Par Sarah Labarre  |  Publié dans : blogue

Le 26 avril prochain, au Club Soda, j’assisterai à un événement de mode. Avec plein de belles femmes qui vont être maquillées, coiffées, qui vont être habillées cute et sexy et qui vont parader devant les caméras et devant les quelque 600 personnes qui se seront déplacées pour l’occasion. Suite

Par Sarah Labarre  |  Publié dans : blogue

L’environnement : un point de non-retour pratiquement atteint. Presque plus de pétrole. Des inégalités sociales de plus en plus profondes. De plus en plus de ménages bien en-deçà des limites de la pauvreté. De plus en plus d’itinérantEs dans les rues – et pas seulement dans les grands centres. Suite

Pour Alexandra

Pour Alexandra
26 Mars 2014

Par Sarah Labarre  |  Publié dans : blogue

Un jour, j’aimerais peut-être ça, avoir un bébé. Suite

Par Sarah Labarre  |  Publié dans : blogue

Je reparle d’itinérance cette semaine. Afin de meubler mon essai à propos de ce que je nomme le « sans-abrisme », j’ai demandé à mon entourage de me nommer les préjugés auxquels ils étaient confrontés face à l’itinérance, que ce soient des préjugés qu’ils avaient déjà entretenu, qu’ils aient entendu de la bouche de leurs proches, ou encore qui circulaient dans la culture et les croyances générales. Suite

Par Sarah Labarre  |  Publié dans : blogue

Ouaipe. Les antiféministes n’ont pas chômé en ce 8 mars. Ah, et puis, après tout, à quoi est-ce que je m’attendais? Plus on parle de féminisme, plus le masculinisme crie au nom de la sauvegarde de ses privilèges, au point où je me dis que le 8 mars porte mal son nom : on devrait le renommer « Journée internationale des masculinistes braillards ». Suite

13
Le chien Urbania

Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

Devenir membre