Par Mélissa Verreault  |  Publié dans : opération beurre de pinottes ongles poils cheeseburger chips blogue

Lorsqu’une de mes amies européennes est débarquée au Québec il y a quelques années, son plus grand choc culturel n’as pas été causé par les grands froids de février, ni par notre joual parfois incompréhensible, ni par l’étrange bouillie brune qui nous sert de plat national ; la chose qui l’a le plus traumatisée, c’est le fait qu’après quelques mois ici, elle a dû commencer à se couper les ongles deux fois plus souvent et à se raser les jambes matin et soir. Suite

Le chien Urbania

Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

Devenir membre