La musique, Londres, et la suite des choses

La musique, Londres, et la suite des choses
12 Août 2013

Par Jean-Martin Aussant  |  Publié dans : blogue

Après avoir annoncé que je prenais une politi-pause, j’ai reçu un nombre fou de messages. Ils m’ont fait du bien, un immense merci à vous. Voici ce que sera la suite des choses pour moi.

Il me semble que beaucoup de temps s’est écoulé depuis ce mercredi d’il y a deux mois, où j’annonçais devoir prendre une pause de la politique pour des raisons familiales. J’y ai expliqué que j’avais sans doute fait une erreur en pensant que je pourrais mener de front deux chantiers de vie. D’une part, des jumeau-jumelle qui grandissent vite mais qui sont encore au début du parcours, cette partie cruciale du parcours qui demande plus que d’autres que le padrecito soit présent. D’autre part, un nouveau parti qui a impressionné par son succès relativement rapide, mais qui exige encore beaucoup de travail pour solidifier ses fondations. Dans l’impossibilité de mener à bien ces deux chantiers en même temps, un choix tout naturel s’imposait puisque l’un se met sur la glace pour mieux y revenir, l’autre pas. Ceux qui ont de jeunes enfants le comprendront peut-être mieux.
 
Je n’ai pas eu le temps de répondre personnellement à tous les messages reçus, mais je les ai tous lus. Parmi ceux-ci, quelques rares messages un peu moins sympathiques, forcément. Les plus virulents d’entre eux, presque de nature haineuse, me portaient à croire que leurs auteurs avaient certainement dû manquer… de présence paternelle dans leur jeunesse. D’où vient cette idée étrange que, dès lors qu’on s’implique en politique, notre vie ne nous appartient plus? Si je milite pour que mon peuple soit maître de sa destinée, ça ne vous étonnera pas trop que je veuille être maître de la mienne aussi, n’est-ce pas? Et pour ceux dont la colère aurait pu relever d’un sentiment d’abandon, sachez que nous nous reverrons en temps et lieu pour faire avancer la cause qui nous tient à cœur. L’avenir dure longtemps.
 
Comment ça, la musique?
Mise au point : Je n’ai pas pris une pause de la politique pour commencer à faire de la musique. Ça fait 35 ans que je fais de la musique et 30 ans que j’en compose. De toutes les matières que j’ai formellement étudiées dans ma vie, c’est sur la musique que j’ai mis le plus d’années (une dizaine). Je suis donc musicien avant d’être économiste, financier, ou homme politique. Est-ce que je publierai un jour un album? J’y compte bien, même si je sais que ce n’est pas tout le monde qui appréciera ma musique (les mauvais goûts aussi sont dans la nature).
 
Back to London, but why?
Avant la politique, j’ai mené une carrière en finance au Québec et en Angleterre. Il était naturel pour moi de songer à un retour dans ce milieu. J’ai eu des discussions ces dernières semaines avec diverses organisations. Toutefois, ces entreprises étaient basées à Shanghai, Hong Kong, Singapour, Abu Dhabi et Londres. Aucune ouverture substantielle n’est venue de Montréal ou du Québec. Est-ce là le fruit d’un marché tranquille à Montréal ou d’une identification trop forte à la souveraineté qui me nuirait dans certains milieux, je ne le sais pas. J’ose espérer que ça ne soit pas cette dernière explication. Pas en 2013, pitié.
 
Bref, ce sera un retour en Angleterre pour moi après y avoir vécu à deux reprises auparavant (aux études de 1991 à 1992 et pour le travail de 2003 à 2005). J’y rejoindrai mon ancienne firme, MSCI, au sein de la division couvrant l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Inde. Combien de temps y serai-je, je l’ignore. Je sais par contre que ce n’est pas bien loin quand on y pense. Mes amis d’Amos ou de Gaspé prennent beaucoup plus de temps à rouler vers Montréal qu’il ne m’en faudra pour y voler.
 
La suite des choses
À tous ceux avec qui j’ai eu la chance de travailler ces dernières années, merci de vous être fait confiance à vous-mêmes, puisque c’est bien de cela qu’il s’agit. Toutes nos démarches, passées comme futures, ne sont rien sans une gang qui se dit qu’elle est capable de foncer vers l’objectif. Nous sommes tellement nombreux à y croire à cet objectif qu’il me paraît évident que nous nous reverrons pour nous en approcher toujours plus. Jusqu’à ce que.
 
D’ici là, bonne continuation à tous et au plaisir!
Derniers commentairesRSS
  • Ça fait déja un boutte que l'article à été publié et commenter. Je tiens quand même à dire que je trouve que plusieurs personnes qui on commenter manque de respect. Je me dit que si vous avez lu cet article, c'est donc que vous vous interessés à ce que JMA à a dire et ce, que vous soyez compréhensif, mitigé, frustré ou autres raisons. Pour moi le québec un pays, c'est pas JMA c'est pas le PQ, c'est pas le méchant canada qui nous en empêche...je crois que nous somme la première barrière à notre indépendance. L'ascension Québec pays ne peux être possible que par la certitude de sa nécéssité, l'espoir, le courage, la détermination complète de la majorité du peuple. Pour l'instant je lis beaucoup plus de cynisme, de défaitisme et d'accusation. Comme si un seul homme pouvais porter le poid de la souveraineté. Chacun de nous qui accuse somme responsable. N'êtes vous pas içi réuni à commenter parce qu'au fond vous voulez que le québec soit un pays. N'est t-il pas chacun de notre ressort de porter le messages qui nous unis? J'en ai marre des bagarre de bar. On peux tu le faire ensemble notre pays?? Avec toutes les québécois. En tout cas...ça me déssoit moi aussi votre décision monsieur Aussant mais je crois qu'on peux tourner la page et voir tout ce que vous avez accomplit. ON est toujours vivant! Je suis celui qui regarde en avant. ;) faut être conséquent, la cause avant tout!

    10 Oct 2013 | Michaël Proulx

  • merci pour tout, jean-martin aussant. merci pour les discours limpides. merci pour les cours de cassage de mauvais "fédéralistes". merci d'avoir misé sur l'intelligence des québécois. en faisant le tour des universités, tu as attisé un feu qui brulera jusqu'au prochain referendum. un feu qui brule maintenant dans la tête, aussi. c'est peut-être ce qu'il manquait.

    20 Août 2013 | le calinours bienveillant

  • Le nationalisme québécois est tellement rebutant pour Jeannot Côté qu'il en perd toute logique. IL redoute les débordements du nationalisme chez les Québécois et il nous compare même aux Allemands dont le nationalisme a abouti au nazisme qui a tenté d'éliminer les Juifs de l'Europe. Mais il oublie de mentionner que beaucoup d'autres peuples européens ont collaboré avec le régime hitlérien soit en dénonçant et en livrant les juifs vivant sur leur territoire comme le gouvernement de Pétain en France, ou le gouvernement fasciste de Musolini en Italie, pour ne nommer que ceux-là.

    Il oublie de mentionner que les démocraties occidentales ont créé de toute pièce l'État d'Israël , en tassant les Palestiniens qui sont devenus à leur tour les victimes du Sionisme des juifs ultra-orthodoxes. Que dire de ces frères musulmans intégristes qui brûlent les églises Coptes installées en Egypte depuis l'époque du Christ. Que dire des camps japonais durant la dernière guerre qui ont tué des milliers de Chinois, des milliers d'habitants de l'Asie du Sud-Est et des centaines de soldats américains et britanniques au Pont de la rivière KaÏ.

    En ce 15 août, fête nationale de l'Acadie, que dire des Britanniques qui en 1755 ont déporté près de 15 000 Acadiens, en séparant les époux et les familles et en les dispersant partout dans le monde jusqu'aux Malouines. Nos voisins Canadian appellent ça hypocritement le "Grand dérangement", mais le vrai terme est : génocide. Et les ancêtres des anglophones installés en Nouvelle-Écosse, à l'Île du Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick se sont installés sans aucun scrupule sur les terres courageusement défrichées par les Acadiens depuis 1604, lors de la fondation de Port-Royal par Champlain, soit 150 ans plus tôt. Mais Ça ce n'est pas un abus de nationalisme de la part des Canadian.

    Que dire aussi de la guerre de Sept ans : les canons de Wolfe, à partir de la pointe de Lévis, ont bombardé la population de la ville de Québec jour et nuit durant les mois de juin, juillet et août 1759. Alors que Montcalm cherchait à confronter les troupes anglaises sur les champs de bataille.

    On pourrait excuser le "nationalisme anglais" en disant : À la guerre comme à la guerre ! Cependant, Wolfe s'en prenait à la population civile de la basse et la haute-ville de Québec en sachant pertinemment que les troupes françaises de leur côté ne pouvaient pas s'en prendre aux civils anglais, puisqu'il n'y en avaient pas sur le territoire de la Nouvelle-France.

    De rappeler ces faits me fait passer sans doute pour un nationaliste Québécois borné et revanchard.

    Pourtant je ne fais que rappeler notre Histoire, la VRAIE. Mais Harper de son côté, peut flatter le nationalisme canadien en rappelant les batailles de 1812 contre les américains. Cela ça passe sans doute à tes yeux.

    Finalement tous les autres peuples peuvent être nationalistes en étant fiers de ce qu'ils sont : Américains, Canadian, Juifs, Latinos etc, mais surtout pas les Québécois. C'est tellement dégoûtant d'être fiers de nos origines et de notre culture françaises, de notre belle langue et de nos traditions. Soyons tous citoyens du Monde, même si les autres peuples ne semblent pas vouloir nous suivre sur cette voie, en laissant tomber leur "nationalisme". Depuis la défaite du OUI en 1980 il est apparu plus de 30 nouveaux pays portés par leur Nation !

    (Tchéquie, Slovaquie, Slovénie, Croatie, Bosnie, Monténégro, Kozovo, Estonie, Lituanie, Lettonie, Timor, Sud-Soudan, etc etc )

    16 Août 2013 | Luc Lemoine

  • TRAITRE!

    15 Août 2013 | Lili-Anne Girard

  • J'ai en horreur ce nationalisme exarcerbé dont certains indépendistes voudraient nous voir drapés. L'Égypte semblait un pays ''évolué'' avant de jouer cette fataliste sonate à la mort, une oeuvre que M. Aussant pourrait écrire, paroles et musique. Les Allemands l'étaient aussi, ''évolués'' avant de vouloir coûte que coûte éliminer de la terre ce peuple juif d'où est né, au premier jour de notre ère'' un ''Gandhi'' prêchant l'amour du prochain et de ses ennemis. Je sais... Aimer le Canada est un sacrilège. Et si tu es Québécois, aimer le Canada est un crime de haute trahison.

    D'aucuns, ils ne sont pas encore majoritaires, jugent que ça devrait valoir la peine de mort. Ces nationalistes exacerbés me font peur. Comme à la majorité d'ailleurs.

    15 Août 2013 | Jeannot Côté

  • Les Québécois, comme tous les autres citoyens de ce monde, ne sont pas des experts en politique. Lorsqu'ils voient se lever des individus brillants qui offrent leurs talents et leur compétence pour les amener plus haut et plus loin, les Québécois acceptent de les suivre. Que ce soit Lévesque, Parizeau, Bouchard, Landry ou Aussant.

    Sauf pour Lévesque qui est allé vraiment au bout de ses forces et de ses capacités, je me suis senti floué par ses 4 successeurs.

    - Parizeau, suite à la défaite du Référendum de 95, a abandonné les 49,4% des Québécois qui venaient de voter courageusement pour le OUI et qui avaient crû en lui ! Pourquoi n'a-t-il pas tenté de démontrer aux fédéralistes frileux qu'ils s'étaient fait "charriés" par le Fédéral, en lançant entre autres une Enquête publique sur les exactions des Chrétien et compagnie et en portant une plainte officielle jusqu'à l'ONU ? Non, il s'est retiré dans ses terres, tout en se permettant d'intervenir pour critiquer publiquement ses successeurs !

    - Bouchard, après nous avoir entré de force dans la tête son déficit "0", a abandonné le Québec, suite à un inconfort dans le Parti Québécois, pas assez à droite à son goût. Par la suite, réfugié dans un bureau d'avocats fédéralistes de prestige il se permettra de dire que les Québécois "sont paresseux" tout en acceptant une invitation au château de Paul Desmarais, bien seul sur son île !

    - Landry, insatisfait d'un appui de 75% des membres du Parti, lors d'un Congrès, a abandonné le PQ et tous les nationalistes du Québec, en remettant par le fait même, la gouverne de l'État pour une dizaine d'années, entre les mains de Monsieur Canada, John James Charest, un fédéraliste conservateur !

    - Puis Jean-Martin Aussant qui était promis à un bel avenir comme ministre "économiste" dans un gouvernement péquiste, nous a abandonné, pas une, pas deux, mais trois fois. D'abord en abandonnant le bateau "instable" du PQ dirigé par la résiliante Marois qui avait bien besoin alors de l'appui inconditionnel de tous ses jeunes députés, pour reconquérir le pouvoir de façon MAJORITAIRE. Deuxièmement en abandonnant la tête du Parti qu'il avait lui-même fondé quelques mois plutôt, Option Nationale, qui avait subi une amère défaite aux élections de septembre 2012 et qui venait de lui voter, malgré ses moyens très limités, un salaire annuel de près de 90 000$. Enfin en quittant "physiquement" le territoire du Québec pour aller faire sa vie ailleurs ... dans la fière Albion, abandonnant ses supporteurs à leur triste sort, n'étant pas tous en position de quitter le navire comme leur capitaine, dans une barque dorée !

    Voilà comment je me sens : ABANDONNÉ !

    S'il reste un homme pour croire au Pays Québec sur l'île de Montréal, ce sera moi !

    Je n'abandonnerai ni mes frères ni la Cause !

    Luc Lemoine

    vieux nationaliste de 64 ans

    15 Août 2013 | Luc Lemoine

  • Je n'ai même pas voté pour vous, pourtant je suis très déçu de votre départ...et abandonné....car pour quelqu'un qui voulait être le fondateur d'un nouveau pays on peut dire, il n'y a pas de plus mauvais exemple à donner que de quitter le bateau. Ça envoie le message que tout ça n'en vaut pas la peine puisque avec disons 20 ou 25% des votes, on est presque certain que vous seriez encore là M.Aussant, enfants ou pas, si près du but.

    Et pour le reste, on pourra dire que vous faites partie de la plus grande contradiction de l'histoire moderne, toute crédibilité est perdue à jamais malheureusement, abandonner le Québec pour de l'argent comme si le Québec était déjà mort pour vous et qu'il ne pouvait même vous offrir de quoi à vous-même...celui qui était supposé nous faire croire en son grand potentiel.

    Bonne chance pour que vos enfants puissent un jour aimer le Québec autant que vos militants qui auront choisi de rester parmi ceux qui gardent leur vraie identité.

    On se permet de vous parler ainsi, des dizaines de gens, car vous vous êtes permis de nous faire croire en un idéal collectif qui tristement, vous n'y avez jamais vraiment cru en tant que chef et leader de milliers de gens pour l'abandonner ainsi .

    Pas facile la vie pour les grands chefs mais encore faut-il respecter un peu plus ceux qui ont cru autant en nous ainsi que de respecter nos plus profondes convictions après avoir critiqué celles des autres.

    14 Août 2013 | un Québécois

  • @ nick:

    Le Québec déborde de Québécois typiques qui méprisent les Québécois typiques.

    Le jour où on aura surmonté ça comme collectivité, un grand pas sera fait.

    13 Août 2013 | LJR

  • Si firme s'appelle MSCI et ne fait plus partie de Morgan Stanley depuis plusieurs années... mais évidemment il a fait en sorte que les mots Morgan et Stanley soient publiés.

    D'ailleurs, sans mouvement séparatiste depuis des décennies au Québec... il y en aurait eu un marché financier développé à Montréal pour lui offrir un emploi (assumant qu'il a un minimum de compétence).

    13 Août 2013 | Londonian

  • Et là j'ai besoin de peter ma coche sur les pub radio de kébécor qui tentent de nous désinformer, de nous aliéner et de nous désaplahbétiser en nous faisant croire qu'on va predre des emplois si Verizon s'installe au Québec... On titille notre fibre souverainiste et solidaire en tentant de nous faire prendre en pitié vidéoétron qui va perdre de l'argent si la méchante américaine Verizon nous aoffre des tarifs meilleurs que les siens. Au fond c'est qui qui paye pour son téléphone?? C'est nous. Alors on peut-tu nous laisser le choix et le contrôle de notre porte-feuille????

    La pub nous sort des phrases vides comme: "ce n'est pas équitable." Mais comparé à quoi? Relativement à qui?

    Ah j'enrage de ces pubs-là qui tentent de nous aliéner et qui vont malheureusement réussir avec la majorité qui ne cherche pas à comprendre ou à en savoir plus!!!!!!

    13 Août 2013 | nick

  • on ne se demande pas: "BEN C'EST QUOI LE RAPPORT DE JOANNIE ROCHETTE AU CINÉMA??? COMMENT ÇA FRÉDÉRIQUE DEGRANPRÉ SORT UN ALBUM?? COMMENT ÇA ALEXANDRE DESPATIES FAIT DU CINÉMA?? COMMENT ÇA QUE MARIE-MAI EST SI MÉGA-STAR ALORS QU'ELLE CHANTE MAL ET QU'ELLE A UNE VOIX CRIARDE ET FAUSSANTE???

    Réponse: Kébécor prend le contrôle de la situation, des ondes et de la désinformation massive, nous offre ses produits et nous convainc que c'est bon pour nous. Et nous on avale aveiglément sans se poser de question. Et la ribambelle de visages connus font alternativement et successivement des albums, des shows de télé, des biographies, des émissions de cuisine, des albums, des shows de télé, des biographies, des émissions de cuisine...

    Les syndicats eux, ils veulent notre bien et ils l'ont!!!!

    Ouais, on vole bas au Québec. J'ai honte, le t-shirt de Labatt, la casquette de Coors light et la Molson Ex à la main on va s'enivrer sous prétexte de fêter notre Saint-Jean... Quelle beuverie abjecte la Saint-Jean...

    Et là on tape sur la tête d'un gars qui a beaucoup donné pour sa cause mais qui s'est certainement rendu compte qu'on ne sortira jamais de notre déconfiture pcq'on nous entretien dans cette ignorance et cette désalphabétisation en nous gavant des Star Académie, des Marie-Mai, des pauvres syndicats qui en arrachent soi-disant...

    13 Août 2013 | nick

  • Désolé M. Émard si c'est votre vrai nom.

    Mais j'en reviens toujours pas de voir autant de reproches, de hargne et d'acharnement sur un homme qui choisi de mener et gagner "honnêtement" sa vie, la gérer comme bon lui semble et chercher à améliorer son sort.

    Vous les souverainistes fanatiques, cessez d'attendre le messie ou de toujours vous chercher un sauveur, prenez-la sa place et menez-le votre combat à votre tour!

    Pour ma part, je nous trouve assez innocent les québécois de ne pas s'insurger et descendre dans la rue pour les vrais enjeux économiques et politiques. Qui détient les pouvoirs d'information, de désinformation, d'aliénation...??: Les syndicats et Kébécor. On est volontairement aveugle et ignorant et on continue de s'abreuver de Star Académie et autre produit dérivé, anihilant et aliénant. On ne se demande pas pourquoi:"

    13 Août 2013 | nick

  • Désolé M. Émard si c'est votre vrai nom.

    Mais j'en reviens toujours pas de voir autant de reproches, de hargne et d'acharnement sur un homme qui choisi de mener et gagner "honnêtement" sa vie, la gérer comme bon lui semble et chercher à améliorer son sort.

    Vous les souverainistes fanatiques, cessez d'attendre le messie ou de toujours vous chercher un sauveur, prenez-la sa place et menez-le votre combat à votre tour!

    Pour ma part, je nous trouve assez innocent les québécois de ne pas s'insurger et descendre dans la rue pour les vrais enjeux économiques et politiques. Qui détient les pouvoirs d'information, de désinformation, d'aliénation...??: Les syndicats et Kébécor. On est volontairement aveugle et ignorant et on continue de s'abreuver de Star Académie et autre produit dérivé, anihilant et aliénant. On ne se demande pas pourquoi:"

    13 Août 2013 | nick

  • Je ne vois pas l'intérêt de pleurnicher sur son départ du Québec.

    M. Aussant a démissionné de la politique, donc qu'il soit à Nicolet, Londres ou Krypton ne change strictement rien aux faits.

    13 Août 2013 | LJR

  • Matthieu: S'occuper des pauvres signifient , tout simplement, commencer par avoir les pleins pouvoirs, ce que M. Aussant préconisait. J. P. Morgan ne reçoit pas les pauvres et c'est une conclusion générale qui est liée au comportement des banques qui gèrent l'univer, actuellement. Voilà pourquoi j'émet ce mot de "COHÉRENCE" qui ne lie pas nécessairement mon commentaire à la souveraineté.

    13 Août 2013 | Martin Lavoie

  • Je suis d'accord avec Martin Lavoie quand il souligne l'incohérence de Jean-Martin Aussant dont la crédibilité est sous zéro, à la suite de sa décision récente de joindre son véritable patron, la finance internationale...

    13 Août 2013 | Jean-Claude Dallaire

  • J'ai toujours eu de la difficulte avec le fanatisme qui caracterise certains souverainistes. C'est comme si vous aviez besoin de toujours faire passer un test de sincerite des gens pour la cause.

    C'est dommage car c'est justement ce qui nuit a la cause. Dans le cas de M Aussant il n'y a pas de contradictions en ce qu'un economiste de formation aille travailler la ou se trouve les meilleurs opportunites et le fait qu'il croit a la cause souverainte. Cela pourrait etre au contraire un atout de pouvoir juger l'argumentation des gens qui brandissent des raisons economiques contre la souverainete.

    Parizeau disait la meme chose - il faisait parti des competents au sens ou les anglais l'entendent pour avoir ete forme a londre. il est devenu credible par ce que les anglos ne pouvaient pas refuter son argumentation economique.

    Pour ma part je voterais bien plus pour la souverainte sachant qu'un parti est capable de concilier une multitude de points de vus. Je ne me sens pas encourage de voter pour un club select de purs et durs a une cause. Ne pas confondre convictions avec fermeture d'esprit.

    Pour le monent au Quebec, je prefere be pas a avoir a repondre a un referendum sur la souverainte. Occupons nous des pauvres en premier, c'est un objectif plus pressant.

    Je ne suis pas pequiste pas On pas QS pas Plq ni autres partis. Je voterai pour le parti qui fera le plus la preuve de bon sens dans une economie dirige par l'extreme droite neo-liberale.

    C'est la que se joue la bataille actuellement. Pendant que vous parlez de souverainte, Harper est en train de detruire tous les acquis que le Quebec a batit depuis les annes 60 et ce meme si le Quebec tout entier vote contre lui. Il a augmente la deputation dans l'ouest et risque de passer encore aux prochaines elections....

    13 Août 2013 | Mathieu

  • Je suis tr?s décu de vous M. Aussant!

    Lors de votre discours de démission hypocrite vous avez essayé de nous faire croire que c'etait pour vous concentrer sur vos enfants. J'etais septique, vous venez de confirmer que c'etait en effet de la bulls**t. Parce qu'on s'entend que travailler 70h dans un compagnie meprisable, a l'etranger... c'est pas ce qu'on appel se concentrer sur ses enfants.

    j'irai plus pour, j'ai perdu mes elections, de la marde je part pour londres.

    Pas besoin de revenir, de toute facon vous etes politiquement brulé, ON ne survivera pas et le PQ ne vous reprendra pas.

    bon vents

    13 Août 2013 | jonathan gregoire

  • Je sais pas, mais tu compares ces grands hommes à cette girouette?

    13 Août 2013 | john

  • Que serait-il arrivé si Ernesto Guevara était demeuré médecin en Argentine? Si Louise Joseph Papineau demeuré avocat? DE lorimier notaire? René Levesque journaliste?

    13 Août 2013 | Wayne Duguay

  • Une des choses, des plus importantes pour moi, est la cohérence. Une démarche demande de la cohérence , sinon elle perd sa crédibilité. Une personne peut démontrer de réels talents, évoluer, mais cette évolution exige une cohérence, surtout face à une collectivité. La démarche de retourner dans un milieu qui déteste qu'un état lui impose des règles et qui démontre un réel désintérêt pour le partage des richesses ( je cite ici : celle keynésienne et la froide démarche néo-libérale de Friedman) me confirme dans l'idée d'une infiltration d'un brillant élément, dévolu au milieu bancaire, qui est venu semer la pagaille dans le milieu souverainiste et indépendantiste du Québec. Comme membre de ma collectivité en recherche d'évolution sociale, j'identifie ta démarche personnelle comme régressive par rapport au bien commun que je recherche. Amuses-toi dans ton "jet set " financier, mais je ne suis pas dupe, ayant cru à ta sincérité. Manges d'l'argent et gardes ta musiquette.

    13 Août 2013 | Martin Lavoie

  • Monsieur Jean-Martin Aussant,

    Comme membre de Québec Solidaire et ex péquiste, j'ai salué ce qui semblait votre venue dans le paysage politique comme un vent frais. Mais dans les faits, il semble que cela soit été plus...un pet !!!

    13 Août 2013 | Martin Lamontagne

  • J'étais de ceux qui étaient revenus dans le militantisme pour l'indépendance du Québec après avoir entendu M. Aussant. Comme beaucoup d'autres. J'ai signé ma carte de membre et investi du temps pour mettre le parti sur les rails. Je fondais énormément d'espoir en mon chef, et j'étais convaincu que nous étions sur une lançée irréversible avec la venue de Jean-Martin à Montréal.

    Je percevais beaucoup de "groupiisme" dans ON, mais je m'en accommodais. Sachant que le parti prendrait de la maturité avec le temps. L'annonce de son départ m'a déplu au plus haut point.

    Comme un lecteur l'a mentionné plus haut, ça me rentre tout simplement pas dans la tête qu'il ait décidé de fonder le parti au moment même de l'arrivée de ses jumelles. Je croyais que c'était bien réfléchi. Je me suis trompé et je me sens floué maintenant. J'aurai besoin de beaucoup de temps pour que mon amertume passe. Et je me demande si elle passera jamais.

    Bonne chance quand même M. Aussant. Mais surtout, ne pensez pas que votre décision sera sans conséquence pour la cause indépendantiste.Car là encore, vous vous tromperez....

    13 Août 2013 | Pierre

  • Monsieur Aussant,

    Moi qui a tant crue en vous et a ON. Moi qui a voté pour que vous ayiez un salaire comme chef histoire de souffler un peu financièrement. Et voià que vous faites vos valises pour Londre.

    On vous offre beaucoups plus qu'un salaire de 90 000$ par an. Money Talk !

    Etes vous entrain de nous dire qu'il faut maintenant voter Québec Solidaire vue que Option Nationale risque de se dissoudre en votre absence ?

    13 Août 2013 | Vincent Fournier

  • C'est un peu dommage

    Non une perte ou une fuite, mais l'impossibilité de sonder, pour savoir avant de vouloir

    Je regarde de-ci de-là, cela ne suffit pas

    Pas assez de fond, pas assez profond

    Pas assez de temps, pas assez de champ

    N'empêche, l'action permet de humer cette fine odeur, ces années

    Tant d'odeurs passées

    Une plaine, un champ, un chêne

    Je suis curieux d'y osberver ce qui saura germer

    Perdrerais-je ma peine

    Capter le vent

    Sonder en son temps

    Humer ce qui sera

    Suivre comme il saura

    A+

    Gilles

    12 Août 2013 | Gilles Turcotte

  • Monsieur Aussnt, me voilà pour le moins étonné.

    J'admire votre ambition prsonnel et celle que vous entretenez à l'égard du bien-être de votre famille.

    Nénmoins, votre parcours, ce que j'en connais, ce que tout le monde en connaît n'aura de cesse de me surprendre.

    Les faits:

    Vous rentrez au Québec, laissant derrière une carrière de financier et vous vous mettez à militer pour la cause de la souveraineté au point de vous joindre au parti qui l'incarne et d'y briguer un poste au sein de sa députation..

    En 2011, vous quittez ce même parti alléguant que sa direction ne s'oriente pas sur des visées qui mèneront de l'avant cette cause.

    Puis vous fondez votre propre parti.pour la défendre, on veut vous croire, avec plus de vigueur et détermination.

    Récemment, vous nous annoncez que vous quittez la direction de ce parti pour des raisons familiales.

    Mais dites-moi, si vos jumeau-jumelle ont maintenant deux ans, c'est bien qu'ils étaient en route sinon déjà là en 2011, non?

    La base de votre pofession d'économiste et de financier c'est de pouvoir un tant soit peu agir avec clairvoyance. Vous reconnaissez maintenant que le projet de concilier à la fois cette chefferie et les exigences de votre jeune famille n'est pas viable, que c'était, pour utliser votre propre mot, une erreur. Auriez-vous donc manqué quelque peu de cette clairvoyance, fond de commerce de votre pofession?

    Vous pouvez bien verser une larme en faisant état des tiraillements que vous a causé cette décision de quitter la direction de votre parti, mais d'en quitter maintenant les troupes et le Québec après avoir quitter une pemière fois votre carrière de financier, quitté le parti québécois, quitté -certains qui vous ont élu sous cette bannière, l'auront perçu ainsi- vos électeurs, ça commence à faire une somme d'abandons qui suppose une versatilité une instabilité qui en poussent d'autres à abandonner leur progéniture, non?

    En toute sincérité, vos fonctions de père de famille que vous semblez vouloir respecter au maximum de vos capacités sont pour moi des plus honorables. Que vous consacriez l'essentiel de vos énergies pour assurer leur présent et leur futur mérite le respect.

    Mais advenant un éventuel retour au Québec vous comprendrez que beaucoup d'entre nous demeuront sceptique sur la pertinence de votre pésence en politique active.

    Bonne chance!

    Et le Québec aura toujours besoin de plus gens qui savent faire des gammes!.

    12 Août 2013 | daniel Morin

  • Est ce que monsieur Aussant sait que Londres est Anglophone? Je pensais que les Anglais etaient l'ennemi.Hypocrite. Du souverainisme a la carte ,quand ca

    nous plait seulement

    12 Août 2013 | sierra

  • Est ce que monsieur Aussant sait que Londres est Anglophone? Je pensais que les Anglais etaient l'ennemi.Hypocrite. Du souverainisme a la carte ,quand ca

    nous plait seulement

    12 Août 2013 | sierra

  • Dans ta décision de vouloir t'occuper de ta famille je suis tout à fait d'accord personnellement j'aurais fait exactement la même chose bon courage,bonne chance et au plaisir de te revoir bientôt en ayant pris soin de ce que tu a nous a permis de créer ON!

    salut Jean-Martin ainsi qu'à toute la famille

    12 Août 2013 | Martin Laramée

  • Wow ! Travaillez pour Morgan Stanley a Londres ? Is this a joke?

    12 Août 2013 | Jack

  • M. Aussant,

    À mon âge (70 ans), je me permets de vous faire part d’un constat, c’est-à-dire qu’il en est des erreurs comme des réussites, ce n’est souvent que bien longtemps après les avoir prises et assumées qu’on peut classer ses décisions. À votre âge, on tente de deviner, en espérant tirer le bon numéro le plus souvent possible. Vous seul serez en mesure éventuellement de classer vos décisions, elles vous appartiennent en exclusivité.



    Faisant vous-même partie de ces « devins » qu’on appelle économistes, vous êtes en mesure mieux que quiconque de qualifier les décisions qui impliquent l’avenir, le vôtre surtout. Les économistes les plus réputés n’étant même pas en mesure d’expliquer précisément les événements économiques qui se sont produits la veille, se permettent tout de même de monnayer leurs prédictions. Comme disait l’Autre : « Il n’y a pas de sots métiers ».

    Je suis de ces souverainistes qui ont craint que la naissance de votre parti divise le vote. Après coup, je dois tout de même admettre que la clarté de votre argumentation a probablement convaincu quelques personnes qui autrement auraient continué à voter fédéraliste en réclamant la propriété de « leurs Rocheuses ». En plus de séduire le faible pourcentage nécessaire de Québécoises et Québécois indécis pour nous assurer d’une décision majoritaire à l’égard de l’indépendance du Québec, en créant votre parti, à moins que je ne me trompe, vous devez convaincre tous les membres souverainistes du PQ et des autres partis de joindre votre parti, sinon votre option. C’est là un défi de taille, vous en conviendrez.

    Au pied d’une montagne inconnue, arrivant du nord, devant un roc d’apparence insurmontable, bien malin qui pourra prédire le sentier le plus sûr pour la gravir : à l’est ou à l’ouest ? Il faut parfois revenir quelque peu sur ses pas pour mieux voir.

    Vous avez mon appui. Allez-y !

    12 Août 2013 | Jacques O. Brassard

  • D'abord Aussant est complètement contradictoire car il disait quitter la politique, à titre d'un chef de parti non élu, pour s'occuper des ses jumeaux, puis là il quitte pour aller travailler à temps plein pour un bankster privé (banque privé), chez nos conquérants de l'Empire Britannique.

    Ce type se dit être indépendantiste alors qu'il quitte lorsque la cause de l'indépendance a le plus besoin d'hommes et de femmes qui travaillent sur ce terrain, d’autant plus que le temps joue contre cette dîtes cause légitime. Bref, ce gars là semble être du genre a ne pas compléter ce qu'il commence, comme il l'a fait au PQ, en plus d'aller travailler pour les pires bandits capitalistes de notre planète, qui mettent aux pied du mur (austérité dans plusieurs pays) des centaines de millions de personnes, avec leurs intérêts sur des emprunts payés plus d'une fois, via ces mêmes intérêts imposés. Pour terminer, j’avais du respect pour vous monsieur Aussant, et là j’en ai plus.

    12 Août 2013 | Stéphane Bastien

  • Pour ma part, j'ai constaté que le rêve souverainiste était bel et bien voué à ne jamais se concrétiser. C'est pour cette raison que j'ai choisi d'oublier ce canevas politique qui, il est vrai, nous empêchait de voir les autres défis de notre société. Or, notre province est dans un piètre état et ni les politiciens, ni sa population n'est prête à apporter les changements nécessaires. Personne ne veut sabrer dans des programmes sociaux trop coûteux, tout le monde se plaint que l'on paie trop d'impôts et de taxes, mais personne n'ose s'attaquer aux véritables problèmes. Depuis que j'ai fait ce constat, j'ai cherché des solutions plus égoïstes... avant que le Québec ne s'engouffre dans un pétrin similaire à celui de la Grèce... je m'expatrierai aussi. Départ prévu en juillet 2014. J'y ai cru, maintenant je suis lucide et je choisis de ne plus payer pour les escroqueries et une population aveugle qui n'acceptera jamais de voir le merdier dans lequel elle s'enfonce. Au revoir Québec !

    12 Août 2013 | Martin

  • Bravo M. Aussant.

    Je trouve par contre dommage que notre société n' ait pu conserver vos connaissances ici au Québec.

    Seul une société basé sur le savoir, les recherches et la créativité nous permettra d'évoluer. Si dans votre nouveau rôle vous pouvez encourager les gens et les capitaux mondiaux d'investir ici au Quebec, je suis convaincu que vos détracteurs vous seront reconnaissant.

    bonne chance

    12 Août 2013 | jean de lessard

  • "Hey Jean Némard, décoche avec tes sophismes!

    Sais-tu vraiment ce qu'est un sophsime?? On dirait que non alors consulte le dictionnaire papier stp." nick

    ===

    Il s'agit effectivement de sophismes. 1) "Empoisonner le puits" et 2) ad-hominem (comme vous venez de faire en ridiculisant mon nom).

    Jean Émard

    12 Août 2013 | Jean Émard

  • J'ai voté ON M Aussant et j'ai quelques questions : je comprend que vous allez travailler à temps partiel pour avoir du temps pour votre famille? Sinon, en quoi cette nouvelle occupation vous permettra de voir plus votre famille que la politique???

    Vous disiez que l'indépendance du Québec était urgente à faire. Vous n'avez que profité des rêves des gens pour vous attirer des votes. Vous êtes aussi pire que les péquistes

    12 Août 2013 | Marianne

  • Mais arrêtez de critiquer! M. Aussant a fait ses choix, libre à lui de faire ce qu'il veut. J'ai été le premier déçu lorsqu'il a quitté la politique, mais je ne me plains pas. Un parti, ce n'est pas l'affaire d'un homme. M. Aussant a certes créé le parti, mais ce sont les membres qui le font vivre. Les membres proposent et votent. Le chef a bien son mot à dire, mais sans nous, il n'y a rien non plus. Nous n'avons qu'à savoir ce que l'on veut et faire en sorte que ça se réalise plutôt que de perdre notre temps à critiquer!

    12 Août 2013 | Charles-Etienne

  • Ce texte en est un où Aussant ne fait qu'entretenir ses fans...personnels...

    En effet, avec ses sophismes ("On voit bien qui a des enfants et qui n'en on pas." - et oui c'est du sophisme: faut-il absolument avoir des enfants pour comprendre cette réalité?; comme faut-il être gay pour comprendre l'homophobie?; etc. ? Non!), avec sa morale manichéenne (si on ne l'aime pas, on est haineux) et des commentaires de type «bullshit» comme: «Mes amis d’Amos/Gaspé prennent plus de temps à rouler vers Montréal qu’il m’en faudra pour y voler».

    Voyons donc, de A à Z, i.e., prendre ton char, te rendre à l'aéroport, checker-in, attendre, monté dans l,avion, suivre les instructions, etc., jusqu'à l'arrivée de l'avion, le débarquement, attendre ses valise et se rendre à sa résidence de Mtl, ça va prendre une journée complète, pas juste 6 heures...

    Bref, ce texte ne montre que son manque d'arguments, son désespoir et il devrait décocher en étant franc plutôt que d'entrerenir la naïveté des personnes qui le suivent. Exploiteur.

    Y a-t-il encore du monde qui continue de «mordre» à son discours???

    12 Août 2013 | david doyon

  • Philippe, champion. Ton commentaire est complètement insignifiant (et surtout non pertinent).

    MSCI n'est pas une banque privée. Elle ne s'enrichit pas sur l'endettement des pays, et ne fait pas dans la spéculation.

    Je te conseille d'utiliser Google la prochaine fois.

    12 Août 2013 | John

  • Hey Jean Némard, décoche avec tes sophismes!

    Sais-tu vraiment ce qu'est un sophsime?? On dirait que non alors consulte le dictionnaire papier stp.

    12 Août 2013 | nick

  • Certaines personnes ici ne semblent pas comprendre ce qu'est une banque privée.

    Vous savez, ces entités qui ne créent aucune richesse, mais qui s'enrichissent entre autres sur l'endettement des pays et sur la spéculation des matières premières?

    Un chef indépendantiste qui quitte la politique pour retourner dans ce domaine, c'est une véritable farce! Puisqu'il n'y a probablement rien qui soit plus nuisible à la souveraineté des nations que la finance privée!

    Visionnez les conférences d'Étienne Chouard sur le sujet.

    Ou si vous voulez lire, ''Les Confessions d'un assassin financier'' de John Perkins, disponible gratuitement en PDF

    12 Août 2013 | Philippe

  • Hey bande de jaloux et d'envieux... cessez de chier sur les gens qui travaillent et qui surtout ÉVOLUENT. Évoluez donc vous aussi, petits immatures, carré rouge et autres patho-nostalgiques.

    Les Jean Émard et compagnie (j'ai nommé Bah!, Machin Laurence et les autres moutonnoirs...), au lieu de chialer et de traiter d'opportunistes des gens qui se donnent à fond pour une cause (que ce soit la politique ou la famille ou autre...) et qui choisissent de changer de cause (Parce qu'on fait bien ce qu'on veut de notre vie, non? Vous faites également ce que vous voulez? Personne ne vous tord un bras?), alors faites pareil et prennez sa place si vous êtes pas content!

    Non mais criss!! C'est quoi ces enfantillages-là?? Vous faites honte aux souverainistes éduqués et à votre cause grâce à vos commentaires abjectes.

    Cessez d'être des suiveux et prennez le contrôle de votre vie au lieu de vous plaindre et d'accuser les gens de vouloir améliorer la leur!!!

    M. Aussant, bonne chance et au plaisir!! Profitez de votre famille et des merveilles que nous font découvrir les enfants...

    12 Août 2013 | nick

  • "À lire certains commentaires, je crois que le Québec ne vous méritait pas! Bons vents et soyez heureux!" Louise Saintonge

    ===

    Des commentaires ne vous plaisent pas et voilà que c'est tout le Québec qui est en cause. Que de sophismes on peut lire.

    Jean Émard

    12 Août 2013 | Jean Émard

  • MSCI n'appartient plus à Morgan Stanley depuis quelques années. Ce n'est PAS une banque américaine privée. C'est un fournisseur de services financiers.

    12 Août 2013 | John

  • Les comparaisons avec Bouchard me semblent exagérées. Ce dernier est devenu lobbyiste pour une cause qui va à l'encontre du bien commun québécois. Pour ce qui est de Morgan Stanley, à moins que je ne me trompe, ils n'ont pas de cartes à jouer au Québec. Le jour où cette institution viendrait, par exemple, acheter nos terres agricoles, comme le fait le peuple du milieu, là on pourra se poser des questions.

    Ce qui vient à vous souligner un détail majeur du texte de JMA : le fait qu'il n'a pas eu d'offres locales à titre d'économiste. Et si Londres peut paraitre le plus impérialiste des lieux, ça demeure tout de même la ville la mieux adaptée pour élever une famille parmi ceux qu'il a nommés.

    Cela dit, je suis d'avis qu'il ne faut pas voir la situation qu'en noir ou en blanc. À mon avis, son choix me parait grispâle. Certes, avec le recul, je crois qu'il aurait été plus sage de ne pas s'aventurer simultanément sur deux chantiers de vie. Mais est-ce que Aussant est un devin ou un simple être humain? Pouvait-il prévoir une si grande charge de travail et émotionnelle? Et si sa décision n’était pas juste basée sur sa présence envers ses enfants, mais également à propos de sauver son mariage (ou union libre, je ne sais trop), il y a de quoi comprendre qu'il a pu se retrouver, il y a quelques mois, dans un cul-de-sac.

    Finalement, pour ceux qui arguent qu'il a fait perdre à l'option souveraine de nombreuses années, pensez-vous réellement que nous parlerions présentement autant d'indépendance sans le parti qu’il a fondé? Et pensez-vous réellement que les quelque 7000 membres de ce parti seraient tous des membres du PQ actuellement? Et pensez-vous vraiment que le PQ serait plus proactif sur la question constitutionnelle sans la présence d'Option Nationale qui leur grappille des votes d'indépendantistes déçus?

    Bref, oui il aurait été plus souhaitable que Aussant demeure chef le temps que le parti place des élus à Québec. Mais qui a, parmi nous, dédié près de 2 ans de sa vie à rapprocher le Québec de sa liberté?

    12 Août 2013 | Nicolas

  • Je n'ai jamais cru en Aussant Un homme qui prend ses jambes à son cou aux moindres difficultés, comme il a fait au PQ et ON ne mérita pas de considérations. et çà frôle l'hypocrisie,

    Je regrette pour les vrais militants de la cause souverainiste dont j'en suis

    Son parcours politique à part celui d'avoir emmerder les péquistes

    et les petits nouveaux adhérants à la cause,de option nationale

    quel est-il vraiment???

    12 Août 2013 | Lucille Labrie

  • À lire certains commentaires, je crois que le Québec ne vous méritait pas! Bons vents et soyez heureux!

    12 Août 2013 | Louise Saintonge

  • Bon succès M. Aussant.

    Tout de même fantastique de lire certains commentaires aussi maladroits que peu réfléchis. Franchement, une fois qu'on sort de la politique, pour quelque raison que se soit, il faut bien continuer à vivre. Hors, quand on a une formation et une xpérience du calibre de M. Aussant, on ne se satisfait pas de petits boulots, à plus forte raison s'il en va de l'avenir d'une jeune famille. Et s'il faut sortir de la patrie pour s'assurer un avenir plus radieux et bien c'est juste et raisonnable. À ceux qui critiquent, faites-en donc autant. Allez-y en politique, engager-vous dans une cause et vous verrez bien tous les sacrifices que cela exigent et vous constaterez que ces sacrifices se paient d'un retour lorsqu'on en sort, sinon ça devient une entreprise de négation de soi et des nos proches.

    Au plaisir, M. Aussant, et bonne Chance

    G.F.

    12 Août 2013 | Camino

  • Au revoir M.Aussant et bonne chance dans votre nouvelle carriere,le PQ et le Quebec perd un politicien competant.

    12 Août 2013 | Alain Legault

  • Quel dommage de ne plus vous avoir pour nous représenter. L'idée d'indépendance ne m'intéressait pas vraiment avant de vous entendre.

    Au plaisir de vous revoir.

    12 Août 2013 | James Aubry

  • Heu... quoi?

    Retourner travailler à la Morgan Stanley?

    Une banque américaine privée?

    Entre Charest qui bosse pour la Teranga Gold en Afrique, et Aussant qui retourne à la City, je me demande lequel me déçoit le plus. Probablement Aussant, puisque Charest lui, s'est toujours comporté comme un vendu.

    Quand je pense que je suis membre d'ON pour 3 ans. Comment ai-je pu me tromper à ce point? Il ne manque plus que Jocelyn Desjardins à la chefferie pour finir le tableau. Là, ce sera vraiment pathétique.

    12 Août 2013 | Philippe

  • A true believer in sovereignty leaves Quebec as soon as possible. I personally understand your decision given the lack of opportunity in Quebec. But I hope a lot of your supporters aren't as understanding as I.

    12 Août 2013 | Dan

  • Le bankster qui retourne a son vrai métier...Bon débarras!

    12 Août 2013 | Albert

  • M. Aussant,

    Je vous souhaite une carrière fructueuse et un séjour londonien rempli de satisfaction. Je comprends parfaitement votre choix et le respecte. Vous avez contribué à l'avancement d'une cause et de ça je vous suis reconnaissante.

    12 Août 2013 | N. Trudel

  • Oh ! Je déteste me relire une fois le commentaire publié et voir mes fautes d'orthographes. La honte. Excusez moi! :/

    12 Août 2013 | Naomie

  • Premier questionnement, est-ce étrange de commenter en parlant de M. Aussant à la 3e personne, sous son propre article ? M'enfin, je prendrai le temps de vous répondre directement. :)

    Je comprend et je ne comprend pas, en même temps. M. Aussant, vous rejoignez les rangs des ''expatriés'' qui travaillent ailleurs que dans leur pays, pour les bénéfices d'un autre pays? Je comprend les motifs professionnels et j'admire votre ambition. C'est une opportunité très intéressante que de pouvoir travailler à l'étranger et j'aimerais probablement en faire autant, pendant un moment, je n'ai que 24 ans. Pourtant, il me semble que dans la volonté de créer un Québec souverain, n'y a-t'il pas de contradictions? Je ne m'y connais en rien dans votre domaine et je ne met pas en doute votre amour pour notre Québec. Je me pose des questions et je suis bien jeune encore pour tout comprendre.

    Bien sûr, chacun est maître de son destin et la liberté est une de mes valeurs fondamentales. J'admire ceux qui savent prendre des décisions risquées afin d'obtenir ce qu'il y a de mieux. La liberté de choisir est importante, j'insiste que je respecte les choix des gens, surtout lorsque ça ne me concerne en rien. Cependant, vous me faites penser à ceci : il me semble que si j'avais des enfants, mon désir serait de les éléver dans leur propre pays. Je m'en voudrais de les déraciner pour satisfaire mes besoins.

    Enfin, j'arrive à mon questionnement le plus important. On me l'a dit, je pose beaucoup de question! Je dois l'avouer, je crois, j'ai peur, monsieur, que vous risquez de perdre plusieurs appuis qui seraient utiles lors d'un fameux retour tant attendu. Quand viendra le moment propice à faire du Québec un pays... J'espère que si vous revenez à Option Nationale, vous aurez toujours la même fougue pour reconquérir le cœur des souverainistes.

    Chacun est différent, mais je me rappel d'un certain politicien au fédéral qui n'a pas remporté une certaine course à la chefferie. Certains avait remis en question son patriotisme, notamment parce qu'il avait partager son savoir et ses talents ailleurs. Les adversaires avaient miser sur une corde sensible. J'espère que les Souverainistes Québécois ne feront pas de même avec vous. Ce serait une grande perte.

    Enfin, bonne chance dans vos nouveaux défis. J'espère continuer à vous lire dans Urbania !

    12 Août 2013 | Naomie

  • Yan, non mais franchement... Quel petit discours élitiste... Aussant, c'est un trou du cul, parce qu'il a divisé la cause pour finalement prendre ses cliques et ses claques quelques mois après. Et comble de l’hypocrisie, il quitte pour des raisons familiales mais s'en va travailler 70 hrs semaines à Londre, symbole impériale, s'il en est un. Et puis, la cerise sur le tas de !@$%, il s'en va travailler pour un edge fund qui n'a absolument aucunes morales, sauf le billet vert. Ca fait que achètes toi des lunettes, car à l'horizon, je ne vois que du brun.

    12 Août 2013 | john

  • Salut JMA.

    Bons vents et à bientôt.

    Tout l'honneur fût pour moi.

    12 Août 2013 | Michel Berbery

  • Bonne idée!

    Le Québec n'avait pas besoin d'une bête de scène, mais d'une bête politique. Nous avons assez de bons pianistes ici.

    Que votre galère vogue vers Londres, grand bien nous fasse.

    Comme Lucien Bouchard, vous aurez fait perdre plusieurs années à la marche du peuple québécois vers sa liberté.

    Adieu!

    12 Août 2013 | Michel Laurence

  • Je suis triste de votre départ, Monsieur Aussant, mais comprends vos motifs d'ordre familial. Vous serez loin du Québec, vous nous manquerez beaucoup, mais nous serons là pour votre retour. Bon succès professionnel, et heureuse vie familiale!

    Suzanne

    P.S.: Faut pas se surprendre que les milieux financiers d'ici vous aient boudé: ils sont fédéralistes et ombrageux. Vous progresserez dans un ailleurs qui sait reconnaître le talent.

    12 Août 2013 | Suzanne lachance

  • Cette « aventure » parle autant de l'immaturité politique de M. Aussant que de celle de nombreux Québécois.

    12 Août 2013 | Daniel Paquet

  • bah !!!! on le savait que c'était le plus offrant qui serait gaganant.

    Certains québécois se sentent trahis aujourd'hui !

    Opportunimsme quand tu nous tiens !!

    12 Août 2013 | bah !

  • "On voit bien qui a des enfants et qui n'en on pas."

    ===

    Sophisme.

    Jean Émard

    12 Août 2013 | Jean Émard

  • Aussant quitte la politique pour s'occuper de ses filles.

    Il quitte ensuite le Québec pour regagner Londres, et la suite de sa carrière à Morgan Stanley, firme d'investissement qui met en danger quotidiennement la souveraineté économique des habitants de l'Inde!

    Sérieusement... WOW!

    12 Août 2013 | moutonnoir

  • Moi aussi je suis sceptique de ces explications ad-hoc (pas que M, Aussant doive des explications à qui que ce soit, mais ça tiens pas tellement la route).

    Avant de fonder un parti politique et d'entraîner dans son sillage des milliers d'adhérents, on doit réfléchir sur le sacrifice que ça va demander sur le plan familial. On fais ça avant pas après.

    Bonne chance quand même dans votre carrière Londonienne, M, Aussant.

    Jean Émard

    12 Août 2013 | Jean Émard

  • On voit bien qui a des enfants et qui n'en on pas.

    Bonne chance JMA, on se revoit plus tard!

    12 Août 2013 | Bertrand Toupin

  • Pourquoi dire autant de mal de M. Aussant? Tout simplement car vous êtes jaloux de n'avoir jamais eu la chance de travailler à l'étranger? C'est dommage de voir que bien trop de Québécois pensent que tous leurs doivent quelque chose. J'ai été élevé en me disant si tu veux quelque chose, fait-le. J'ai étudié et j'étudie encore, pourquoi? Simplement car ça me permet de m'ouvrir les horizons. J'ai travaillé en Suède et appris le suédois. Pourquoi? Car ça ouvre aussi les horizons et j'appuie ce que fait M. Aussant. Je suis triste qu'il a quitté ON mais il fait ce qu'il aime, Voilà-tout.

    12 Août 2013 | Yan

  • Il y en a plus de vrai politicien qui travail pour le peuple, il n'y que des opportunistes et Aussant en fait partis.

    Ton affaire de deux chantier c'est de la bullshit, tu a eu des offres plus payante que la politique et tu les a pris.

    Tu n'est pas différent de Lucien Bouchard qui a trahis le peuple pour devenir lobbyiste.

    12 Août 2013 | fenhrir

Commenter



    Le chien Urbania

    Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

    Devenir membre