Haïti On Ice

Haïti On Ice
19 Nov 2012

Par Étienne Côté-Paluck  |  Publié dans : blogue

Mettre Haïti sur la glace. C’est parfois l’impression que laisse le travail de certains étrangers dans le pays. Cette fois-ci, c’est plus qu’une impression. Un spectacle de patinage artistique débarque en ville avec des anciens champions du monde français venus redorer l’image d’Haïti à l’étranger, selon l’organisateur de l’évènement. Il dit être assuré qu’il fera salle comble pour les trois représentations prévues.

Les étudiants ont bloqué la ville la semaine dernière, manifestant jour après jour suite à l’assassinat d’un de leurs collègues. Certains gangs criminels foutent la merde dans leurs quartiers. Et l’opposition politique au gouvernement commence à s’organiser elle aussi à coups de manifestations. Le gouvernement du Canada recommande ce matin de ne pas fréquenter certains quartiers de la capitale haïtienne. C’est le moment parfait pour retourner chez moi à Port-au-Prince, après quatre mois dans ma terre natale.

Tout ça sera vite oublié. Après la Guyane, la Guadeloupe et la République Dominicaine, on vient d’annoncer l’arrivée prochaine d’Haïti On Ice. Une vingtaine de patineurs artistiques, dont les célèbres champions français Surya Bonaly et Philippe Candeloro, débarqueront en ville à la mi-janvier pour trois représentations dans le grand stade Sylvio Cator, un stade extérieur, est-il besoin de préciser. De nombreuses génératrice risquent d'être mobilisées pour maintenir la température de la glace durant quatre jours. L'évènement devait avoir lieu en novembre, mais il a été reporté suite à l'État d'urgence d'un mois décrété par le gouvernement après le passage de l'ouragan Sandy.


Les élèves d’une quarantaine d’écoles seront mobilisés pour y assister, en collaboration avec le gouvernement haïtien et l’UNICEF.

Les organisateurs d'Haïti On Ice, en collaboration avec le ministère du Tourisme haïtien, voudraient aussi accueillir des visiteurs étrangers. C'est ce que racontait la détentrice à neuf reprises du championnat de patin artistique en France, Surya Bonaly, lors de la conférence de presse la semaine dernière, « afin que le spectacle puisse prendre une allure internationale », rapporte la presse locale.



« Sur le plan climatique, Haïti réunit les conditions nécessaires pour la pratique du patinage sur la glace. Nous avons un beau soleil », s'amusait lors de cette conférence la directrice du ministère du Tourisme, ajoutant que c’est le devoir de son ministère de faire la promotion de tout ce qui est beau dans le pays.



Haïti On Ice nécessitera 350 000 dollars, prix à payer pour divertir le peuple « assoiffé de bonheur ».

J’ose à peine imaginer le lot de blagues qui risquent de déferler d’ici janvier. Si le ridicule ne tue pas, il permet parfois de rire un bon coup.
Derniers commentairesRSS
  • on peut-i faire de la glace avec mes larmes...

    19 Nov 2012 | frederick belzile

Commenter



    Le chien Urbania

    Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

    Devenir membre