Lettre à Louis-Jean Cormier de Karkwa…

Lettre à Louis-Jean Cormier de Karkwa…
10 Nov 2011

Par André Péloquin  |  Publié dans : blogue

Après avoir écrit une lettre à Éric Lapointe il y a quelques semaines, je me dis que c'est le chanteur de Karkwa qui en mérite une aujourd'hui. J'aime écrire des lettres.

Salut Louis-Jean,

Quand j’étais adolescent, je travaillais à temps partiel comme concierge à Sorel-Tracy. Ça peut sembler « loser » (et je me sentais ainsi quand je croisais des connaissances… surtout lorsque je lavais une salle de bain), mais j’adorais ça, en fait. Être payé pour répéter un mouvement mécanique tout en écoutant de la musique (je connais Big Shiny Tunes 2 par cœur depuis … mets-moi au défi pour voir!). Être payé pour mettre un peu d’ordre dans le chaos suivant un party de bureau. Être payé pour carrément me mettre « la tête à off » comme dirait la blonde d’un de tes collègues…

Des fois, quand je bosse sur un texte jusqu’au petit matin ou lorsque je lis des critiques ou des articles qui tiennent plus du communiqué de presse, du procès sur la place publique ou du pamphlet, je me surprends à fantasmer que je ne suis plus accoudé près mon ordinateur, mais bien derrière ma vadrouille.

Ça t’arrive des fois? Ça t’arrive de penser à raser ton éternelle barbe de trois jours, de ranger ta voix qui fait planer les jeunes filles dans le fond du tiroir et de, j’sais pas, suivre une formation au Collège April-Fortier, genre?

Parce que, sans vouloir t’insulter, crisse que ça doit être plate être dans ton groupe ces jours-ci!



Vous gagnez le prix Polaris en 2010? Ce n’est pas grâce à votre album, c’est la faute d’un groupuscule de critiques francophones (dont je faisais partie) qui a tenté un putsch. C’est un fait connu, les journalistes francophones n’écoutent que de la musique en français, voyons!

Vous vous retrouvez parmi les finalistes du gala 2011 de l’ADISQ après une année du tonnerre et un album autant célébré par la critique et le public? Pfffff! C’est le groupe qui s’est terré tout au long de l’année et qui a prié ses fans de ne pas voter pour lui qui gagne… et accepte le fameux prix tant « redouté ».

On vous offre de l’argent et de la visibilité dans une campagne publicitaire (tout comme Cœur de Pirate ou Radio Radio, d’autres artistes chouchous du  Québec)? Certains fans – sortant sûrement d’un profond coma - vous reprochent de tenter de vivre de votre musique alors que de moins en moins de gens achètent de disques.

-«Vous ne comprenez pas, monsieur le chroniqueur à deux balles! C’est parce que Coke, ce n’est pas une « bonne » compagnie! Ce n’est pas comme si Karkwa c’était associé à un produit « plus près » d’eux ou de leur fans comme un iPhone, un iPod ou un téléphone Telus, par exemple…»

-«Vous êtes mignonne, madame. Vous et tous les autres gérants d’estrade, en fait. Chercher de l’éthique dans une campagne publicitaire? Allons! Je m’excuse, madame, mais Telus n’est pas la compagnie la plus éthique au monde…»

Puis, comme si ce n’était pas assez, des médias en rajoutent en reprenant vos explications laissées sur Facebook pour pondre des articles et des chroniques à la radio!
Sapristi! Changez le nom du groupe! Vous n’êtes pas le Karkwa, vous êtes la cible! Un « X » rouge sur fond blanc!



Vraiment, la relation que nous, les Québécois, avons avec nos « idoles » me surprendra toujours. Si passionnée! Si motivée par des coups de tête!

Le Canadien gagne? Ça sent la coupe! Le Canadien perd? Foutons l’entraîneur dehors! Y’a pas assez de francophones dans l’équipe! C’était bien meilleur dans mon temps!

Le PQ va bien? On appuie Pauline à 97%! On va l’avoir notre pays, yeah! Le PQ va mal? Montrons la porte à Pauline alors (OK, mais pour la remplacer par qui par contre? Mystère!)! Mieux encore, mettons le gars qui vient tout juste de se doter d’une plate-forme et d’une équipe à la tête de la province!

Des « indignés » occupent des villes nord-américaines depuis des jours? Allez! Roulez jeunesse! Des idéalistes occupent des villes nord-américaines depuis des semaines? Parasites! Hippies! Allez donc vous faire couper les cheveux, les pouilleux!



Aujourd’hui, des milliers et des milliers d’étudiants convergeront cet après-midi vers le parc Émilie-Gamelin (cliiiiiiiiichéééééé!) afin d’appuyer la campagne « Bloquons la hausse ».
J’espère que leur démarche sera mieux accueillie que votre pub, Louis-Jean!



PS : Au risque de me répéter, j’adore votre reprise du « Tour de l’île », le fameux classique de Félix Leclerc. C’est une des rares reprises qui m’émeut. Prière toutefois de vous en tenir là...
Si vous nous revenez dans quelques semaines avec un « cover chargé sexuellement » (!?) de « Rémi sans famille », je serai le premier à vous « bitcher » sur votre page Facebook. Promis, juré sur la tête de cette danseuse…

Derniers commentairesRSS
  • Simplement merci.

    11 Nov 2011 | Alexandre Cyr

  • J'adore Karkwa, que j'ai découvert, comme d'autres j'imagine, grâce à leur troublante reprise du "Tour de l'île" de Félix Leclerc! Ensuite, j'ai acheté et écouté leurs albums, du plus récent au tout premier. Ce fut une sorte de révélation! Puis j'ai eu l'occasion de les voir en spectacle, dont cet été en première partie d'Arcade Fire, en compagnie de dizaines de milliers de personnes. Tout simplement grandiose!

    C'est parce que j'aime Karkwa que j'aurais préféré que leur nom et leur musique ne soit pas associés à Coca-Cola.

    Et ce n’est pas parce que Coke est mauvais pour la santé et qu'il cause l'obésité que la décision du groupe me dérange. Si au moins Coke était juste une "mauvaise" compagnie! La vérité, c'est que Coca-Cola s'est comporté (et se comporte peut-être toujours?) de façon ignoble ailleurs dans le monde. En Colombie, par exemple, les allégations allaient de la torture aux meurtres de représentants syndicaux! ( http://www.onf.ca/film/Affaire_Coca-Cola_BANDE-ANNONCE/ ) On est bien loin d'un simple lock-out chez Telus, vous ne trouvez pas?

    Que les musiciens d'ici ou d'ailleurs souhaitent vivre de leur art, voilà qui me paraît tout à fait légitime. Qu’ils soient pour ce faire réduits à vendre leur musique à des compagnies privées pour gagner leur pain, voilà qui est dommage. Mais quand l'argent versé est à ce point souillé, je me dis qu'il fallait peut-être éviter d'entacher leur nom...

    Un "Nobel de la beauté", c'est précieux, non?

    10 Nov 2011 | Tommy Allen

  • SCORE!

    Bravo M. Péloquin pour cette mise en place bien méritée. Chapeau, particulièrement, pour ce passage: "Certains fans – sortant sûrement d’un profond coma - vous reprochent de tenter de vivre de votre musique alors que de moins en moins de gens achètent de disques."

    Il y a des claques qui se perdent, comme on dit...

    10 Nov 2011 | Opale Lavigne

  • Je ne sais pas, Mme Bouchard.

    Laissez aller les détracteurs sans précision aurait p-e mener à un plus grand feu de paille. P-e que les articles et chroniques liés à « l'histoire » (un typhon dans un « shooter » d'eau, on s'entend) aurait plus mis l'accent sur le « silence » de la troupe plutôt que sur des précisions bien senties.

    Personnellement, j'ai rédigé cette « lettre », car je trouvais la réaction surréaliste, voire hypocrite. Mos Def, un rappeur aussi « engagé » que Karkwa, sinon plus, vend une pièce à Palm (http://slangrap.wordpress.com/2010/03/20/mos-def-x-palm-commercial/)? On souligne l'exploit dans les médias américains. Coeur de pirate, prête sa voix à une pub de Coca Cola? On se dit que ça marche pour la chanteuse, que ça décolle vraiment pour elle.

    Karkwa fait affaire avec la même entreprise? Fuck 'em! Comment osent-ils « vendre leur âme »?! Faire de l'argent avec leur musique!? Pfffff! Retournez don' faire des ménages, les boys!

    Je ne suis pas le plus grand du groupe, mais quand même. Je constate qu'il y a un certain « acharnement » sur celui-ci depuis quelques années. Karkwa, c'est le Charlie Brown de la musique québécoise. On y croit, on constate le potentiel, on l'aime bien, mais de là à « scorer » avec la petite fille rousse?! Du calme!

    10 Nov 2011 | André Péloquin

  • Andréanne Bouchard

    Il y a des situations où mieux vaut laisser dire plutôt que de se battre contre l'ignorance. C'est meilleur pour la pression sanguine et pour l'esprit :) Mais bon, je comprends l'envie de mettre les points sur les i et de se justifier mais répondre à ce genre de critiques ne fait qu'alimenter un feu de paille. Je ne condamne pas Louis-Jean Cormier d'avoir écrit ce qu'il a écrit sur Facebook mais je crois quand même que ça a fait plus de mal que de bien en bout de ligne. La musique est excellente, je ne crois pas que beaucoup de fan auraient fait la grève de Karkwa à cause d'un désaccord sur leurs choix (artistiques? commerciaux? peu importe).

    10 Nov 2011 | Andréanne Bouchard

Commenter



    Le chien Urbania

    Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

    Devenir membre