De la lucidité et du crime organisé

De la lucidité et du crime organisé
10 Nov 2010

Par François Lemay  |  Publié dans : blogue

Les lucides sont en feu, ces jours-ci. Faut réduire la taille de l’état, tout coûte trop cher, vivement l’arrivée de l’utilisateur payeur, etc. Le Québec est en faillite et son salut repose sur nous. Et sur les gaz de schiste. Bref, ça va mal.

Pendant ce temps, des maires de villes de banlieue doivent se « retirer » temporairement parce qu’on a des bonnes raisons de croire qu’ils ont favorisé des contacteurs qui, en échange de contrats, contribuent à la caisse électorale du maire ou, pire, à son compte en banque personnel. Pendant ce temps, un policier de la GRC témoigne devant la cour, en Italie, et raconte que le crime organisé se sert allègrement dans les contrats accordés à, encore, des entrepreneurs en construction. Pendant ce temps, je suis en droit de me demander si, au fond, ce n’est que la pointe de l’iceberg.

Et là, on me dit qu’il faut couper dans les services? Dans la culture? Pourquoi? Parce que le crime organisé n’est pas capable d’aller y chercher sa cote? Heille, les lucides et autre Force Québec, si on commençait par couper dans les contrats à la mafia? Une fois que ça sera réglé, je suis prêt à, peut-être, commencer à jaser.

Question quiz : quel pourcentage la mafia va-t-elle chercher directement dans les contrats qui seront accordés pour le nouvel échangeur Turcot?

Coudonc’, serais-je en train de m’indigner, moi, là?

La prochaine fois, je vais essayer de parler un peu du Canadien, ça va nous faire du bien.
Derniers commentairesRSS
  • Mélissa Verreault

    Personnellement, ce qui me fait halluciner, c'est qu'on dirait qu'on vient d'allumer; on agit et réagit comme si c'était une grosse nouveauté, le fait que le crime organisé se graisse la patte à même l'argent des contribuables. Come on, c'est comme ça que ça marche depuis le jour où Jacques Cartier a planté son ti-drapeau que'que part dans le coin de Gaspé! Mais on aime dont ben ça se cacher la tête dans le sable et faire semblant que tout va bien. Que nous, bon petit peuple québécois, nous sommes au-dessus de ça, les histoires de corruption et tout le bataclan. Nous ne sommes peut-être pas pire que les autres, comme a osé le prétendre le MacLean il n'y a pas longtemps, mais nous ne sommes pas mieux non plus...

    12 Nov 2010 | Mélissa Verreault | Lévis

  • L'important cest pas de savoir de combien chaque contribuable se fait fourer par les contratceurs sans scrupule mais bien de savoir si tiger wood a vraiment tricher sa femme ?

    11 Nov 2010 | Ringo Reinfrette

Commenter



    Le chien Urbania

    Vous devez être membre afin d'utiliser l'outil dock

    Devenir membre