À titre d’empereur des « geeks » chez Urbania (c’est le titre que je me donne pour porter une couronne et gifler les gens à coups de gant blanc quand je déambule dans le bureau), je vais tenter de vous présenter certaines tendances web qui peuvent parfois échapper aux internautes québécois.

– Manon ! Péloquin va nous faire un billet sur cet esti de « lipdub » ?!

– Meuh non… quoique… une petite parenthèse…

Il y a quelques jours, MusiquePlus faisait parvenir un communiqué de presse expliquant aux médias que le fameux clip des étudiants de l’UQAM a tout d’abord été diffusé sur ses ondes. Alors que la station dit être « à l’avant-garde » et « avoir flairé le talent avant tout le monde » (je paraphrase ici), on peut aussi retenir que…

– Le grand public, lui, a flairé l’affaire sur l’Internet via YouTube, Twitter, Facebook, etc.

– Tout comme les recherchistes de CNN, Ellen, Oprah et compagnie aussi.

– La notion de droits d’auteurs est aussi élastique qu’hypocrite. Bien que les « majors » exigent systématiquement le retrait d’extraits musicaux qui auraient été téléversés par les mélomanes, la bande de l’UQAM n’a toujours pas reçu de lettre d’avocat. Disons qu’un ado avec un blogue voudrait faire la promo des Black Eyed Peas à l’aide d’un mp3 de la chanson, il pourrait se faire poursuivre en justice.
– MusiquePlus n’a vraiment plus l’audimat d’antan pour réaliser – des semaines plus tard – que le phénomène de l’heure a tout d’abord été diffusé sur ses ondes sans que le public réagisse (quoiqu’il parait que leur nouvelle télé-réalité fait grimper l’audimat alors ma ‘yeule, en effet).
– Les élèves de l’UQAM ont beaucoup de temps libre.
– Déjà que cette putain de chanson me faisait crisser des dents, j’envie presque les gens souffrant d’acouphène maintenant.Sur ce, notre sujet du jour : le YouTube poop.

Comme le nom le laisse présager, un YouTube poop est un caca visuel : une bouillie de nutriments hétérogènes (un extrait de jeu vidéo, un effet de ralenti au montage, une publicité, un « zoom in » rapide, etc.) et totalement dénuée de sens. Là je pourrais vous en parler des heures, mais je préfère plutôt vous montrer deux exemples…

Lors de ma prochaine intervention, je vous parlerai de furries : des gens dont le fétiche est de se déguiser en mascottes. Ou pas.

  • Diane P

    L’effet de gossage avec le hue and saturation de Passe-Partout est vraiment réussi.

  • Xavier K. Richard

    Manon, pèse sur le piton.

  • Theo Saurus

    Sti que c’est mauvais le clip de passe-partout…

  • André Péloquin

    Allô P45.

  • André Péloquin

    @ MARCO: Y’a d’autres clips de Passe-Partout du même utilisateur sur YouTube. Bonne chasse!