Probablement jamais, mais j’suis à l’âge où je devrais en avoir, faque mes amies en ont pis par la bande, ça me procure plein de tapages pis d’amour en câlins, ça comble mon manque d’être moi-même père.

Il arrive même que je me fasse une blonde qui en a un pis c’est l’fun parce que souvent, il est déjà propre pis ça, ben, c’est pratique. Ça aide ta blonde à rester une blonde.

Je fais du temps partiel pis c’est ben correct de même. Juste du fun, le deal parfait jusqu’à ce que je devienne vieux pis sénile. À ce moment-là, je vais regretter de ne pas en avoir à moi. Mais parlant de sénile, ne le soyons pas. On est en 2014, le cancer va m’attraper ben avant la vieillesse pis à lui, je lui réserve une surprise de taille. Pas de long traitement toxique pour moi. Je vais, moi-même, intenter à la vie qu’il essayera de me gruger comme le rapace qu’il est. Couper l’herbe sous les pieds, la politique de la terre brûlée. Je vais me chimiotter une balle dans le crâne au moment où il n’y aura plus de retour en arrière possible. J’aime penser que Sun Tzu me ferait un fist pound.

Mais c’est pas ça le point, ce dont je veux te parler, c’est que j’ai pas d’enfant, à moi. Focus!

Les enfants des autres.

T’éduques ça comment les enfants des autres? T’éduques-tu ça? Peux-tu chicaner l’enfant de quelqu’un d’autre?

Admettons que t’en es responsable pour une période donnée. C’est toi l’adulte dans place et on t’a demandé de veiller à leur sécurité. T’es l’autorité suprême et il désobéit. Là, as-tu le droit de le chicaner? Non. T’as le droit de faire respecter la loi, tu donnes des tickets de vitesse, pas le droit de condamner personne à la prison.

Admettons que des parents débarquent chez toi et dropent ses enfants lousses, sans surveillance avec l’air soulagé de quelqu’un ballonné jusqu’aux oreilles qui se retrouve enfin seul et isolé. Là, en principe, s’il arrive de quoi pis que les parents font rien, as-tu le droit d’intervenir.

J’veux dire, ta liberté s’arrête là où elle brime celles des autres, right? Si t’arrêtes de fournir du Parental guidance pendant que tes morveux sont dans mes cossins, est-ce que j’ai le droit de devenir PG13? Ben non. Je sais, c’est injuste, son kid intimide la propreté de ton chez toi avec ses mains gommées. Je sais, c’est chiant à laver une télécommande, mais t’as jamais le droit de chicaner l’enfant d’un autre. Jamais. Tu laisses le parent de l’enfant élever sa progéniture, comme il l’entend. C’est comme ça. Il n’y a pas de zones grises.

Donc, là où tu peux intervenir, ce qui est légit de faire, si t’as les couilles de le faire, c’est de chicaner un parent qui n’éduque pas ses enfants. Fuck oui! Il y aura des conséquences, si vous êtes amis, ça va peut-être se terminer là, tu vas peut-être passer pour un trou de cul, mais si ta conscience te dit de le faire, t’es tout à fait légitime.Sur un plateau de tournage, il y a juste le réalisateur qui donne des directives à l’acteur et à son équipe et on ne doit jamais défaire cette chaîne de commandement, peu importe si on est en désaccord avec les choix de l’un et de l’autre. Le parent est le réalisateur et l’enfant son film. S’il y a un problème, le producteur ne va pas s’entretenir avec les acteurs, il parle au réalisateur.

C’est correct de respecter les autres dans leurs valeurs, mais faut aussi respecter ses propres valeurs, non?

*****

J’écris dans mon livre des Lois non écrites™ :

Jamais, en aucun cas tu as le droit chicaner l’enfant de quelqu’un d’autre, même si cet enfant a fait du mal à ton propre enfant. Protéger ton enfant est ta seule option devant l’enfant d’un autre.

Cependant, tu as le droit de chicaner n’importe lequel parent si t’es capable de vivre avec le heat d’être un humain détestable.

*****

C’est TON enfant, c’est ta goutte pis ton œuf qui l’ont fait naître, good job. T’en es responsable et tu l‘élèves à ta discrétion. Cependant, n’oublie jamais que TON enfant sera un jour, MON facteur ou MON voisin. J’aurai à interagir avec lui. Je vais partager une société avec lui.

Pis je serais plus rassuré de vivre dans une société où mon voisin va être un citoyen responsable et non une marde. J’aimerais bien que ce soit le genre à avoir le réflexe d’appeler la police au lieu d’acheter du sent-bon pour masquer l’odeur du cancer que j’ai éventuellement assassiné sur le champ de bataille qui est mon corps.

Et avouons-le, chicaner un parent devant son enfant, ça peut être crissement plus efficace que de chicaner l’enfant direct. Imagine si ça vire en cris, en larmes pis qu’on se met à se lancer des insultes qui se pètent en mille morceaux sur les murs. Imagine comment, la prochaine fois, il va aller se les laver ses petites mains dégueulasses. Il va frotter comme un vrai petit chirurgien avant une opération. Pis sais-tu quoi? Tout ça va peut-être retarder mon cancer d’un an. 

  • AEd

    Mon grain de sel, il dit : on ne devrait jamais chicaner les enfants des autres. Par contre, je pense qu’il est tout à fait normal de critiquer les enfants des autres dans la face des dits enfants, tout en restant respectueux de l’autorité des parents. Quand un enfant fait une niaiserie, et ça arrive souvent, et c’est normal, il faut qu’il sache que tel truc ou tel autre est inacceptable. Ils s’en porteront pour le mieux dans le futur!

  • Jessica

    Moi je réagis pas au sujet principal, mais à une phrase un peu avant : je vais me chimioter une balle dans le crâne. J’ai pas aimé. Vraiment. Comme si le suicide était une solution. Je sais pas si tu en as vécu de près des suicides. Mais cette phrase la me laisse croire que tu considères la balle dans le crâne comme une solution valable.

    Et ça m’attriste.
    Vraiment.

  • Natacha Dubey

    Tellement pas d’accord! Sur tout ce que tu dis, c fou hein?

    J’ai 3 kids, pis plein d’amis qui en ont. Je ne me suis jamais gênée pour chicaner les kids des autres quand ils avaient pas d’allure. Evidemment, je n’impose pas de punitions long-terme, mais des consequences si le message passe pas. Pis c’est pas pcq mes amis s’occupent pas de leurs flots, tk c pas le cas de tous. D’habitude, les autres parents en sont reconnaissants et appuient ma manière de faire. Meme si c’est pas leurs règles a eux, même si ils sont plus slack que moi. Y’en a même qui m’ont remerciée de le faire.

    Si une personne chicane mes flots, moi aussi je suis généralement reconnaissante. Pas pcq je ne m’en occupe pas, mais bien parce qu’apprendre a vivre en société c’est aussi de se confronter aux limites des autres, même si ces limites sont différentes de ce qu’on connait d’habitude. Pour moi, les kids sont un bien collectif, ou plutôt une responsabilité collective. Ca ne veut pas dire que je vais aller leur faire leur lunch pour l’ecole ou leur donner leur bain, mais l’éducation ne doit pas se faire que par les parents, ce n’est pas ça, la vraie vie.

    pour ce qui est de blaster les parents devant leur flots, scuse, mais la t carrément dans le champ. Tu ne les aide pas, tu leur nuis. Tu deconstruit leur autorité, tu donnes des raisons à leurs kids de ne pas les écouter. Oui tu peux donner ton opinion sur leur manière de gérer leur kid, tout en t’attendant à te faire envoyer paître, mais JAMAIS devant le kid.

    Si tu gardes des flots, c’est toi le boss, si les parents sont là, c’est eux. Mais ca ça ne veut pas dire de ne pas intervenir auprès du flot pour rajouter tes limites, ca veut juste dire que tu ne
    l’obstine pas devant son kid.

  • Julie

    Je ne suis pas d’accord, j’ai 2 enfants et quand leurs amis débarquent chez moi c’est mes règles car c’est ma maison. Pas content restez chez-vous. Ils vont à la garderie ils respectent des règles, ils vont à l’école ils en respectent d’autres. Les enfants ont besoin d’un cadre et le respect est selon moi la base de l’éducation pour faire d’eux des adultes responsables.

  • J-

    @Natacha
    J’applique exactement les mêmes règles.

    En soi, un parent qui n’accepte pas que tu établisses ta limite en tant qu’adulte c’est qu’il a clairement un enjeu lui-même avec son autorité. L’enfant ne ce souci pas de qui est l’autorité, et il ne devrait pas. Chacun sa limite, chacun ses règles.

  • Marilou

    Je suis intervenante jeunesse, c’est mon métier de « chicaner » les enfants des autres. Je met le mot entre guillemets parce qu’au fond, on dit chicaner mais c’est plus montrer les limites et les faire respecter. Les enfants, tout au long de leur développement, ont besoin de se faire expliquer, montrer et encadrer sur les limites, sur ce qui est acceptable ou non en société, à la maison, à l’école, etc…Je parle par expérience, la très grande majorité des problèmes vécus par quiconque côtoie des enfants sont causés par des lacunes au niveau du respect de l’autorité et des consignes données par un adulte responsable. Les enfants qui sont rois et maîtres devant leurs parents et qui ne connaissent aucune limite sont ceux qui sont le plus démunis en société. Ils vivent du stress, de l’anxiété, de la colère, de la peur et ont beaucoup de mal à gérer et à comprendre ce cocktail d’émotions qui les bouleverse. Les parents ne sont pas les seuls à élever leurs enfants. Il y a les profs, les moniteurs/trices de camp de jour, les animateurs/trices de loisirs, les éducateurs/trices de garderie…et j’en passe. Tout ce beau monde doit travailler dans le même sens afin de former des futurs citoyens socialement responsables. Cela implique de la constance, de la cohérence et de la confiance mutuelle. Les enfants sont de vraies éponges, il observent et reproduisent ce qu’ils voient afin de faire valider leur comportement. Si personne n’intervient, l’enfant ne peut pas distinguer un comportement acceptable d’un comportement répréhensible. C’est là le danger, c’est ce qui cause les crises, les pleurs, les protestations de toutes sortes. Les parents ont le dernier mot, j’en conviens, c’est eux qui ont le plus d’impact auprès de l’enfant, mais les parents ne sont pas toujours présents, et eux aussi, parfois, ont besoin de se faire expliquer, montrer, encadrer sur les limites…On n’arrête jamais d’apprendre…

  • de

    Dret ça notre problème!! Un couple d’ami dont nous sommes proche on malheureusement eu des enfants, beaucoup d’enfants… TROP! Ils détruisent tout sur leur passage. Un plan de défense est mise en oeuvre à chacune de leur visite. Ils brisent, crachent, arrachent… c’est diplomatiquement ingérable!!! -_- Alors on ne chicane pas…. mais oh que je stool!!! OH! (nom de l’enfant) TON PÈRE AURA BEAUCOUP DE TRAVAIL À FAIRE LORSQU’IL DEVRA RÉPARER LE GYPROC QUE TU ES EN TRAIN D’ARRACHER DU MUR!!!! on entend alors au loin le parent qui se lève lourdement pour aller accomplir un semblant de devoir parental…

  • Véro

    Je vais faire ça court : je suis 1000000% d’accord avec Natacha.

  • Mylaiine

    J’adore te lire.
    Merci

  • La fille qui connaît Mehdi Bousaidan

    Ok, mais une mère qui élève un enfant qui n’est pas encore «propre» n’est pas une blonde?

    Je chicane parce que j’ai passé une journée de marde. Mais quand même.

    C’est pas parce que t’as les deux mains dans l’caca qu’tu peux pas être sexy.

  • Chloe

    Vous montez tellement sur vos grands chevaux. Dès qu’il est question d’enfants (ou de  »flots » et de  »kids » comme vous le dites si bien de facon abusive), vous vous emportez tous sur les sentiments. Je comprends, certe, mais je trouve ça exagéré. Faut comprendre que ce n’est pas un article qui apparaîtra dans le prochain livre mondial  »COMMENT ELEVER SON ENFANT ET LES ENFANTS DES AUTRES ». C’est simplement un article. Point.

    Lorsque j’étais jeune, mes parents me  »chicanait » et les membres de ma famille aussi (oncle, tante, cousine plus vieille, etc) mais pas les parents de mes ami(e)s ou les ami(e)s de mes parents. Je crois que c’est normal, c’est une forme de respect envers les parents de l’enfant en question aussi. Et la famille, c’est la famille, t’sais!

    Comme dit AEd, oui on peut expliquer à l’enfant qu’il a fait quelque chose de mal et en aviser les parents après, mais le chicaner nous même, je ne crois pas, personnellement. Il peut très bien comprendre les règles ailleurs si on lui explique, mais la discipline ailleurs, ça n’a pas sa place, je crois!

  • Josy Labrie

    1 000 000 % d’accord avec Natacha — j’ai 3 enfants (1 bio + les 2 de mon chum), 7 neveux/nièces et si y’en a un qui fait une niaiserie, l’ensemble de la communauté d’adultes peut intervenir (parents, grands-parents, oncles/tantes, amis de la famille).

    C’est le même concept que le vieil adage qui veut que « Ça prend tout un village pour élever un enfant ».

  • Chantal

    L’éducation ..ça commence avec les parents!!!!

  • Marjorie

    J’aime Martin Perizzolo, mais qu’il s’en tienne à faire de la télé.

  • Gerald

    Si être intervenante jeunesse c est chicaner les enfants des autres , y a quelqu un qui a mal compris son métier et sa description de tâches ! Et s il y a un BACC pour le travail social et l éducation , c est justement parce que ça ne se fait pas par n importe qui ! Laissez les enfants des autres tranquilles et occupez vous des vôtres ! Ça va ben aller !