OK les amis, qu’on se le dise, le pot Mason a été breveté le 30 novembre 1858, donc il y a approximativement 156 ans.

Est-ce que quelqu’un peut alors m’expliquer pourquoi les hipsters et toutes les filles de bureau qui buzzent sur Ricardo virent complètement dingos ces temps-ci, et désirent mettre tout aliment ingéré dans des pots Mason, et en parlent comme si c’était la nouvelle invention que l’homme moderne attendait depuis la guerre du feu ?

Déjeuner dans un pot Mason, smoothie dans un pot Mason, salade à shaker dans un pot Mason, cocktail à 14 piasses dans un pot Mason, mélange à brownie dans un pot Mason, pâté chinois dans un pot Mason, biscuits aux pépites de chocolat dans un pot Mason et j’en passe.  Il y a aussi le pot Mason en pompe de savon à main,  le luminaire avec des pots Mason, les chandelles dans des pots Mason etc…

Je ne serais pas surpris de voir arriver sous peu une fondue chinoise dans un pot Mason, un bébé in-vitro dans un pot Mason ou bien un traitement pour la vaginite bactérienne dans un pot Mason.

Je comprends le côté hermétique et semi-écolo de la chose, mais en quoi est-ce qu’une salade dans un pot Mason est plus pratique qu’un des Tupperwares qu’on se force à ne pas oublier de rapporter de la job ou bien qu’on se plaît à ne pas redonner à nos parents lorsqu’on part avec des restants de chez notre mère? Je ne sais pas. Je sais juste qu’un pot Mason, ça pèse 22 livres, ça se lave mal pis que c’est fait pour faire du cannage.

Cela me fascine de voir à quel point des modes de toutes sortes émergent sans aucune raison apparente et à quel point celles-ci font des millions de fidèles, prêts à dégeler un REER pour s’acheter l’inventaire complet de pots Mason du Costco de Brossard. Qui part ces modes sérieusement? J’aimerais franchement le savoir car j’aurais une petite discussion dans le blanc des yeux avec quelques crosseurs du genre :

1- Le gars ou la fille qui a parti la mode du cupcake.
Soyons honnêtes une seconde. Le cupcake, c’est la plus grosse arnaque depuis le sac à rôtir Brown and Crisp.

Mis à part le fait que ça te replonge à l’âge de 8 ans quand tu en vois un, que tu peux faire ta fraîche dans un shower de bébé ou publier tes photos de cupcakes maison sur Facebook, on paye toujours bien 4 piasses pour du mélange à gâteau Duncan Hines, un topping de crémage Sara Lee  et 3-4 « gréments » en glitter sur le dessus. Vraiment pas de quoi s’énerver plus qu’il faut sérieusement.

2- Celui qui a décidé qu’un latte coûte 5 dollars.  
1 deux litres de lait = 3,45 $. Un latte avec une tasse de lait préparé en 22 secondes avec un shot d’espresso = 5 $. Je ne comprends pas.
Bien que je sois le premier à verser une larme en silence lorsque je sors ma carte débit pour payer mon café,  je suis aussi le premier à être excité tel une finissante le soir de son bal devant le phallus de son prétendant, en regardant le dessin de feuille semi réussi dans la mousse de mon café. Je l’avoue, j’aime me la jouer avec mon latte pour emporter en marchant vers le boulot le matin.  Se pavaner avec un café à 5 piasses, c’est faire partie de l’élite de ceux qui tètent pas un café filtre du Tim Hortons, pognés sur le pont Jacques-Cartier à 7h20 AM.

 

3- L’inventeur du robot malaxeur Kitchen Aid à 500 balles.
Je comprends Mesdames que de posséder un malaxeur au look rétro-futuriste qui coûte la peau des fesses et qui trône sur le bout du comptoir de votre condo Samcon vous donne le sentiment d’être à la fois une femme au foyer exemplaire qui cuisine tout maison et une foodie tendance, mais je vous pose la question suivante :
avant de ré-hypothéquer votre maison pour ce bijou qui prend le tiers de votre comptoir et qui assurément finira en ramasse-poussière dans 1 mois, combien de fois avez-vous eu, un vendredi soir après un 40 heures de job, bien assise au salon  avec votre verre de vin, l’envie folle et spontanée d’utiliser un malaxeur ?
On me souffle à l’oreille que … jamais.

Revenons à nos pots Mason si vous me permettez.

La tendance ultime en matière de pot Mason est de boire son eau dedans et de le traîner partout comme une gourde.  Encore une fois, soyons transcendants de vérité, boire dans un pot Mason avec le rebord épais comme un bol de toilette, c’est franchement pas agréable et ça fait pauvre pas à peu près.  Les adeptes de cette nouvelle mode sont, soit dit en passant, les premiers à chialer sur l’épaisseur du verre à vin au resto et à trouver qu’un rebord épais, ça donne le feeling de téter du vinier dans un verre du Dollarama. Étrange paradoxe.

Bref, le pot Mason, c’est un rip-off monumental à part si tu veux faire des marinades d’automne, conserver ta sauce tomate maison signée Josée DiStasio ou bien stocker la sauce à spag’ de ta mère.  Quel sera selon vous le nouveau trend culinaire qui sera le prochain hit des discussions de bureau du midi, entre La Voix, 30 vies et Mariloup Wolfe ?  Je gage un 10 sur le retour de la crème Budwig.

J.

  • Ju

    Ma mere a affectueusement renommé le batteur de Kitchen Aid: la mixette a 300 piasses (en mégasolde évidemment). Ceci étant dit, quand tu cuisines pour la peine, c’est un bon investissement.

    Et pour les pots Masson, oui ils sont ben pratiques quand on s’en sert à des fins pratiques. Essayer de me vendre une chandelle cheap dans un pot Masson à 15$ par contre, on repassera.

  • Marjorie

    pour les smoothies dans un pot masson, j’ai mon excuse : les lames du blender s’adaptent sur les pots et comme je préfère boire un smoothie plutôt que rallonger mon temps de vaisselle!!
    Par contre de là à aller acheter des cocktails à 15$ pcq c’est dans un pot, à ce prix là, on pourrait partir avec, non?!
    Dernière chose, quart d’heure bon plan, si tu veux acheter des pots pas chères presque gratuits, vas faire un tour chez Saint-Vincent de Paul ou au Village des Valeurs, pas sur qu’il y en ait (c’est un peu Winners hein) mais tu trouveras certainement quelque chose dont tu as besoin (ou pas) et en plus tu fera une bonne action!

  • delph

    ça fait déjà 8 ans que je mange pu de crème Budwig. #hipest

  • claudette

    Hahahaha, c’est fou comme les gens en général sont pas game d’assumer qu’ils utilisent ça en parti a cause de cette mode quétaine… Et je m’avoue un peu quétaine aussi…mais jusqu’à un certain point j’utilise juste pour mes sauces et potages..Sauf je l’avoue!pas besoin de fruster par cette vérité Et de se faire à croire que c’est juste à cause de ses propriétés supposément extraordinaires. Bref, et les cupcakes hahaha c’est tellement vrai. Et que dire du latté, ceux qui n’avouent pas se pavaner quand ils en ont sur la rue sont mentEurs haha. J’adore ta chronique!

  • Gâwthique

    Moi, c’est la mode du bacon que je comprends pas.