Lundi, 7 avril 2014. Après un lourd mois de campagne rempli d’arguments vides, de discussions qui ne mènent à rien et de campagnes de peur, l’heure est venue pour nous, électeurs et électrices de la province de Québec, de choisir notre prochain gouvernement. C’est notre rôle en tant que citoyen de cette nation de se présenter aux urnes, right?

Pas obligatoirement.

On connait tous la fameuse citation de Winston Churchill : « La démocratie est le pire système de gouvernement, à l’exception de tous les autres qui ont pu être expérimentés dans l’histoire » (merci Wikiquote). Si cette phrase a encore beaucoup du sens aujourd’hui, elle ne veut pas dire qu’il faut se ranger automatiquement derrière la démocratie.

Bien que je ne suis pas de leur avis (je vais aller voter un peu plus tard cet après-midi et serai très fier de le faire), je comprends que l’idée de se présenter aux urnes puisse donner des haut-le-coeur à certains électeurs.

S’il y a un parti qui m’intéresse dans cette offre électorale, ce n’est pas le cas de tout le monde. Certains en ont même contre la démocratie représentative et aimeraient abattre ce mode de scrutin pour des raisons qui sont les leurs (ce qui n’est pas mon cas, même si certaines réformes sont nécessaires).

Allez voter parce que sinon C’EST LA FIN DE TOUTE

Pourquoi mettre autant d’effort pour tenter de convaincre les gens à aller voter? Est-ce qu’on a vraiment besoin de ces campagnes cheap de style VOTE OR DIE (exemple extrême, s’il en est un) qui, au final, transforment autant, sinon plus, l’action d’aller voter en spectacle que la politique elle-même?

L’acte de voter en est un extrêmement important. On prend le temps d’accorder notre confiance à quelqu’un qui, en retour, promet de représenter et de défendre nos intérêts.

Les problèmes de notre système politique viennent peut-être du fait que l’on banalise le vote et transforme en spectacle chaque campagne électorale. On chiale à outrance des problèmes de corruption chez nos élus, mais on entre aux urnes pour en choisir un. On se scandalise à chaque attaque envoyée par un politicien à un autre, mais on continue d’écouter le débat des chefs en sachant très bien ce à quoi on aura droit.

On fait exprès de nager dans notre propre marde, finalement. Et par dessus ça, on se fait rabattre les oreilles comme quoi il FAUT aller voter, que c’est NÉCESSAIRE, c’est l’acte démocratique FONDAMENTAL et la BASE de notre SOCIÉTÉ, tout en banalisant le vote avec des affirmations comme « peu importe pour qui vous votez, il faut voter! ».

Pognez-vous l’ironie là-dedans?

Je ne tente pas ici de défendre l’abstentionnisme à tout prix. Il y a des candidats et députés qui font très bien leur travail et à qui j’accorderais pleinement ma confiance d’électeur, malgré ce cirque électoral qui nous offre très peu d’alternatives. Et lorsqu’aucun choix ne se présente à nous, ça se peut qu’on finisse par se questionner sur le pourquoi et le comment de notre système politique, au point d’en avoir ras-le-bol et de le rejeter. Ce n’est pas mon cas, mais je peux comprendre.

Refuser de voter est un acte politique en soi. C’est refuser de participer à ce système qui, malgré tout, demeure le moins pire qu’on a pu connaître à ce jour. Mais imaginez la claque que recevraient nos politiciens si personne n’allait voter aujourd’hui. Ça brasserait un peu notre lac de marde, qui en a bien besoin.

  • Babz

    oui, sauf qu’imagine la tête des candidats si tout le monde qui ne vas pas voter annule son vote. C’est un droit, un devoir et en plus beaucoup de gens dans le monde ne l’ont pas encore , l’annuler c’est dire quelque chose, ne pas y aller c’est juste être indifférent.

  • Andréanne

    Il est facile de s’en prendre au système politique, de chialer corps et âme contre lui.
    D’un côté, je crois que c’est justifié et nécessaire. Les arguments et les idées, formulés en discussions, permettent, quant à moi, de faire évoluer le monde.

    Mais de critiquer les gens qui se critiquent entre eux, n’est-ce pas ironique également?
    Derrière une personnalité politique se cache toute une équipe qui possèdent des idéaux et des propositions pour améliorer le Québec et ses intérêts. C’est pratiquement impossible que toutes les idées ne vous rejoignent pas.
    Oui, il y a beaucoup de mécanismes à améliorer, mais si tout le monde ne va pas voir plus loin que les joutes verbales des chefs et se résignent à ne pas aller voter par la suite, on n’ira pas loin.

    Qu’on ne se méprenne pas, je suis d’accord avec beaucoup d’éléments de ce texte: les cirques électoraux, les parades d’idées superflues, les combats de coq sans pertinence… Cela dit, voir l’abstention de vote comme une action acceptable à ces problèmes politiques est l’antipode d’une solution.

    Avant ça, nous avons besoin d’être éduqués en la matière.

    Nous n’avons pas besoin de campagnes extrêmes « VOTE OR DIE ».
    Nous avons besoin de nous faire apprendre la politique, d’avoir de meilleures ressources pour la comprendre.

    On se moque aisément des capsules à la Guy Nantel, alors que ces gens avec si peu de connaissances en la matière, reflètent une bonne majorité de la population. Le problème il est là, tout le monde perd son temps à critiquer! Pourquoi, à la place de rire de ces gens, nous n’aurions pas une philosophie plus humaine et progressiste? « Tu ne sais pas quel parti est souverainiste? Viens, je vais te l’expliquer. »

    Les gens ont peur de se prononcer sur la politique, car ils ne s’y connaissent pas. Et quand ils s’expriment, ils ont peur de faire rire d’eux. Il est là le problème. Encourager davantage ces gens à se la fermer, c’est pas winner.

    Je suis loin d’être une experte politique, mais si j’ai la chance d’être dans un système qui me permet de me prononcer quant à mes dirigeants, ce n’est pas moi qui ne saisira pas cette chance.

  • Martin

    UPAC: des documents compromettants pour les libéraux retenus jusqu’après l’élection?!?

    La marde va pogner dans le ventilo et toi, tu penses voter libéral?!?

    Voteras-tu pour l’ex-maire Vaillancourt?
    Voterais-tu pour Vincent Lacroix?
    Voterais-tu pour Charles Ponzi et Bernard Maddoff???
    Voterais-tu pour un Rizzuto?
    Voterais pour un Hell’s Angels?

    Penses-tu encore, en toute bonne conscience, pouvoir voter libéral ?
    SVP va voter. Sois un citoyen de ta collectivité.

  • Koala Ondulé

    Il y a beaucoup de raisons d’être frustré par le système actuel de vote, ça c’est très clair. Pas de second tour, vote par comtés découpés pour favoriser les tendances et non pas par pourcentage réels mais…
    Qu’est-ce que les détracteurs du vote gagnent à ne pas aller voter?
    Je ne comprends pas.

    Comment l’abstention peut-elle faire avancer les choses? Aller à l’urne et annuler son vote, c’est autre chose mais ne pas bouger pour faire brasser? J’ai du mal avec ce concept.

    « Pour que le mal triomphe, il suffit que les honnêtes gens ne fassent rien et se taisent » (Edmund Burke)

  • Kevin

    Si vous n’aimez aucun candidat, votez blanc au lieu de ne pas voter du tout. C’est pas compliqué messemble! Ne pas voter changera rien, mais voter blanc va au moins témoigner de votre non-satisfaction et aura une chance, aussi petite soit-elle, de faire une différence. Ne pas voter est lâche et ne changera jamais rien à ce système dont tout le monde se plain.

  • Camille

    @Babz & @Kevin

    Dans le système actuel les votes  »blancs » sont tous mis dans la même catégorie vague des  »votes rejetés », ne faisant aucune différence entre un désir réel de protester et des électeurs confus qui se seraient trompé en cochant plus d’une case. Ça représente 2% aux dernières élections. Autant dire que les partis politiques n’en ont rien à battre.