Miguasha-612

Nouvelle… Quoi? Voilà la première question que l’on entend lorsque l’on nomme notre village. Nous habitons la municipalité de Nouvelle, ce n’est pas LA Nouvelle, ce n’est pas non plus Nouvelle-Miguasha, non… non… non… c’est « BEAUCOUP » juste Nouvelle. Nouvelle est une municipalité d’environ 1 700 habitants dans la Baie-des-Chaleurs, en Gaspésie.

Voyez Nouvelle en images.

1. La superficie
Nouvelle c’est « BEAUCOUP » grand!  Tellement grand que c’est divisé en 7 secteurs, c’est-à-dire : le Grand-Platin, le Village-Allard, Nouvelle-Ouest, Miguasha (les fossiles!), Nouvelle-Centre, le Trou à balle et Drapeau. Pour aller voir ton ami qui habite le fin fond du Grand-Platin quand tu habites à Drapeau ça te prend plus de 30 minutes et ce sans lumières de rues… Je peux ti vous dire que c’est long!

2. J’ai BEAUCOUP pas d’accent!
À Nouvelle nos accents sont quelques peu différents de secteur en secteur mais tous s’entendent pour dire que ce qui frappe le plus c’est notre « BEAUCOUP » que l’on place allégrement pour mettre de l’emphase sur quelque chose. Par exemple, « t’es BEAUCOUP dans le champ ». Tellement que les gens des villages voisins nous surnomment les « Beaucoup 794! » 794 étant le début de nos numéros de téléphone. À Nouvelle aussi les cons sont pas cons ils sont « cobeutes » ou « flagosses ».

3. Kevin… qui?
Chaque résident s’est surement fait demander au moins vingt fois par une personne de l’extérieur « il reste où Kevin Parent? ». Nouvelle est aussi le lieu de naissance de d’autres célébrités telles qu’un ancien Nordiques, Louis Sleigher, d’ailleurs l’aréna porte son nom, c’est peut-être ce qui explique pourquoi les habitants de Nouvelle sont des fans finis des Nordiques même si l’équipe n’existe plus depuis beaucoup longtemps.

4. Miguasha

Miguasha représente le secteur de la mer à Nouvelle, on y retrouve de très belles plages et le Parc National de Miguasha. Pas loin du quai il y a un petit bar saisonnier, l’Auberge Miguasha mais nous on appel ça le P’tit Canot, allez savoir pourquoi…, On peut y festoyer avec des gens qui quelques fois sortent un peu trop de l’ordinaire, alors avis à ceux qui ont le goût de l’aventure ou qui aiment faire de nouvelles rencontres. La fermeture est à 3 h AM mais, pas de trouble, on continue beaucoup ça sur le bord de la plage en bas…

5. Le fameux traversier

Il n’y a pas si longtemps, il y avait un beau quai avec un traversier qui faisait l’aller-retour entre Nouvelle (QC) et Dalhousie (NB). D’ailleurs, quelqu’un pourrait beaucoup prévenir les compagnies de GPS qu’il n’y a plus de traversier depuis 10 ans! À moins que ce soit un complot pour amener plus de monde au P’tit Canot… Quand on avait beaucoup chaud, on sautait en bas du quai, les plus téméraires sautaient du haut de la structure de métal du traversier et les casse-cous sautaient du traversier en fonction. Un petit passe-temps des gens qui fréquentent le quai, c’est d’informer (ou de désinformer) les touristes que le traversier va passer dans une demie-heure… Les pauvres touristes attendent pour rien. Au moins, les petits plaisantins font preuve de l’hospitalité légendaire des gens du coin en leur offrant de venir prendre une petite bière et jaser pour passer le temps jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que le traversier n’arrivera pas.

6. Pont du Village-Allard

Le pont du Village-Allard est un petit pont de campagne, mais on croirait que la partie en dessous a été conçue pour que les jeunes s’y installent et fassent des mauvais coups. J’ai passé une partie de ma jeunesse sous ce pont comme plusieurs générations avant moi et après moi. Le soir on se faisait des feux, on se racontait des peurs et on « callait » même les esprits. Un certain soir, nous avons pris nos jambes à nos cous quand nous avons aperçu le Jésus sur la Croix nous faire signe de la main, ahh l’imagination collective… Au début, il y avait des marches en bois qui menaient à cette croix près du pont et de nombreuses fois les marches disparaissaient… surtout les soirs où l’on manquait de bois!

7. Championnat du Camionneur

Ce festival a fait vibrer Nouvelle pendant de nombreuses années. Nous avions des camions en masse et de la musique country! Un défilé de « trucks » de jour et de nuit, des compétitions de « trucks », taureau mécanique, des vendeurs de « gugusse »,  des soirées country, etc. Le genre de festival où on consomme énormément d’essence… et d’alcool.

8. La déformation des histoires

Avez-vous déjà joué au téléphone? Vous vous rappelez que la phrase que l’on dit change beaucoup de joueur en joueur. Bien, à Nouvelle, c’est la même chose… Je ne sais pas si c’est parce que c’est un grand territoire ou autre chose. Mais quelqu’un au Village-Allard a une entorse au doigt et à Drapeau on va dire qu’il s’est beaucoup cassé le pied.

9. Hippodrome

Un survivant parmi les hippodromes du Québec. Cet hippodrome a presque 80 ans d’existence et encore de nos jours nous avons des courses de chevaux en « sulky » deux fois par année. Fait cocasse, l’hippodrome est aussi un terrain de soccer! Il a aussi accueilli pendant des années notre fameux Championnat des camionneurs. Chose étrange, lorsque l’on se promène près de l’hippodrome, on aperçoit souvent des regroupements de chats qui rôdent en bande. Les écuries sont devenues un genre de refuge non-autorisé pour les chats errants, « Sérieux, faut beaucoup être cobeute pis some flagosse pour aller domper ses chats là! ».

10. Le temps de la chasse
Dans le temps de la chasse. c’est comme beaucoup de villages Gaspésiens, on a l’impression que le village se vide et qu’il reste uniquement les femmes au village. C’est d’ailleurs le moment où on voit débarquer des gars de la ville qui viennent vérifier si les gaspésiennes ont encore le sang chaud. Mais les choses changent, il y a parmi les nouvelles générations des chasseuses. Plusieurs jeunes femmes sentent l’appel de la nature ou des hommes des bois et vont à la chasse à la perdrix, au chevreuil et même à l’orignal.  Dans le temps de la chasse, il y a aussi les histoires de chasse… Beaucoup de fois j’ai entendu des gens raconter qu’ils avaient vu des bêtes hors du commun en passant du loup au cougar jusqu’aux panaches d’orignaux de 20 pieds de long. Est-ce vrai ou est-ce que les vapeurs du gaz propane de leur campement leur a donné des hallucinations..?

  • Andrée LeBlanc Roy

    Quelle belle place NOUVELLE j`y aie vécue 13 ans ensuite déménagement de la famille vers
    l`Ile Perrot pour le travail de notre père au CN (Canadien National gare centrale Mtl) travail oblige mais nous avions un chalet à Miguasha bord de l`eau nous y sommes allés pendant 44 ans quels beaux souvenirs; Oui je suis fier nous sommes fiers que NOUVELLE existe. Bonjour a tous les amis les cousins cousines de Nouvelle. Les Leblanc, les St-Onge.
    Au revoir et à bientôt; je vous aiment.

  • RAYMOND LABILLOIS

    BONJOUR J’AI BEAUCOUP AIMÉ LE TEXTE SUR NOUVELLE ET MIGUASHA JE SUIS NATIF DE MIGUASHA ET JE RETOURNE CHEZ MOI A CHAQUE ÉTÉ ET C,EST POUR MOI UN PLAISIR RENOUVELÉ EN TOUT CAS J’AI BEAUCOUP AIMÉ MERCI D’AVOIR ÉCRIT CE BEAU TEXTE SUR NOTRE VILLAGE

  • Suzanne Savoie

    Rachel Leclerc, fille de Germain Leclerc et de Rose-Aimé Landry de Nouvelle est une écrivaine connue qui a écrit et publié plusieurs livres entre autre aux Éditions Boréal. Elle a reçu plusieurs prix dont un prix Émile Nelligan. Pour découvrir cette gaspésienne sur internet à Rachel Leclerc. vous aurez vraiment un résumé de sa carrière.

    Il y a aussi plusieurs autres personnes qui se sont illustrées dans différents domaines.

  • Michelle Gallant

    Je suis native de Nouvelle. Tout le monde connaissait ma famille parce que maman faisait du bon pain qu’elle vendait pas cher et en même temps donnait un sac de galettes ou une tarte à ceux qui avait moins de sous.
    Je suis partie environ 30 ans et je suis revenue à la retraite de mon mari car la mer et les montagnes me manquaient trop.
    C’est ti beau icitte!

  • Andréa Landry

    Corrections: le traversier faisait la navette de MIGUASHA À DALHOUSIE NEW BRUNSWICK et non de NOUVELLE A DALDOUSIE.