Les oreilles curieuses et les fous de la radio seront heureux d’apprendre la naissance d’un projet un peu fou, mais aux possibilités infinies!

Pourriez-vous me décrire en quelques phrases le projet Phaune Radio?
Phaune Radio, c’est un rêve de radio en devenir perpétuel, qui prend le risque de donner à entendre les sons du monde et parie sur le pouvoir évocateur du langage sonore, au-delà des discours. Paysages sonores naturels et surnaturels, rencontres animales, documentaires, pépites musicales et autres jeux pour l’oreille composent un flux H24, où se rencontrent toutes sortes de formes hybrides, des plus contemplatives aux plus déjantées, selon les moments de la journée. Phaune Radio, c’est le désir d’une expérience d’écoute singulière, joyeuse, insolente, libre et sauvage, capable de déborder la radio et de contaminer votre
perception du monde.

Et concrètement, où (comment) pourront-nous écouter le tout? Ce sera sur internet?

Concrètement, Phaune Radio s’écoute partout, tout le temps, avec une connexion Internet ! Il y a une page simple sur le web qui permet d’écouter dans de bonnes conditions, dans tous les navigateurs, et de retrouver les infos liées au projet, une sélection d’albums, la thématique en cours, les temps forts de la programmation (heure française !) etc. Nous sommes aussi très fiers d’avoir fabriqué notre première application mobile, que vous pouvez installer gratuitement sur Android, iPhone, et iPad. Une première version très simple, qui va évoluer, mais qui contient déja quelques petites surprises… Phaune radio est également dispo sur la plateforme Tune In.

Pour les amateurs de FM, que nous sommes aussi, nous travaillons avec plusieurs radios associatives pour proposer des mixs spéciaux, des fenêtres ouvertes sur l’univers de Phaune Radio. Avis aux radios curieuses !

Parlons-en des amateurs de FM que vous êtes! Qui êtes-vous donc? Qui collabore? De quels horizons provenez-vous?

Alors, Phaune Radio… Tout commence il y a 5 milliards d’années… En réalité, l’origine de l’aventure remonte à 2008, à Marseille, à Radio Grenouille, une radio associative historiquement liée aux arts sonores, très ancrée dans la ville et l’actualité musicale. Un jour, on s’est rendu compte que l’émetteur fm arrosait une zone de 30km alentour et donc, pour une bonne partie, la mer Méditerranée. Donc par respect pour la diversité de nos auditeurs, on s’est dit qu’il fallait créer des programmes spécifiques pour les planctons…

Avec Amélie Agut, qui était assistante de programmation et moi-même, en charge de projets de création et de projets pédagogiques avec l’université, on s’est mis en tête de « hacker » notre propre radio, toutes les nuits de pleine lune. Puisqu’il n’existait pas de programme spécifique après minuit à l’antenne de Radio Grenouille, nous avons investi cet espace en friche, de façon intuitive, dans un élan de jubilation et une synergie assez inédite, avec Tony Regnauld, ingé son ultra créatif qui n’a peur de rien. On ne cherchait pas vraiment à démontrer quelque chose de précis. Sinon inventer du temps, du temps d’écoute.

Entre 2008 et 2012, nous avons donc produit 7 « Nuits de la Phaune », 7 nuits de 6h de programmation et de création, pensées comme un parcours, une exploration spéciale d’un univers, d’une thématique liée au monde animal : du monde du silence au cosmos, des Grands Nords au monde des insectes… Chaque fois, les 6 heures -360 minutes- ont été diffusées les nuits de pleine lune et de lune noire sur Radio Grenouille puis une douzaine de radios dans tout l’espace francophone, de minuit à 6h du matin. Et souvent aussi en plein air, dans le cadre de festivals, de radio-balades, etc.

De ces expérimentations radiophoniques, nous avons gardé le goût du jeu avec toutes les formes sonores, une certaine endurance et force de travail (sic !) et surtout l’envie de continuer à bousculer les horloges, libérer des espaces de dérives destinés à la force de l’imaginaire, partager des sons réellement inouïs. Partager le plaisir d’une écoute avec des auditeurs donc, et aussi le plaisir de rencontrer et collaborer à chaque fois avec de nouvelles personnes : des artistes bien sûr, mais aussi des personnalités scientifiques, expertes de telles ou telles questions liées à notre thématique du moment.

Malgré la distance géographique, -nous nous sommes tous les 3 éloignés de Marseille-, nous avons continué à cultiver ces envies, en s’attachant aussi à exploiter au maximum les potentialités du web. Et peut-être justement à cause de la distance, les connexions se sont renforcées autour d’un nouvel objet de travail : Phaune Radio. L’esprit des Nuits de la Phaune, mais 24h sur 24h !

Aujourd’hui, la dream team de Phaune Radio, c’est aussi des complices essentiels comme Clément Baudet (Montréal) et Cédric Anglaret (Marseille) qui viennent enrichir une programmation en mouvement perpétuel et très recherchée. Et nous sommes très heureux d’associer une communauté exponentielle d’auteurs, preneurs de son et amoureux de radio, comme Etienne Noiseau, Alain Damasio, Marc Namblard, RadioMentale, Yannick Dauby, eRikm, Peter Cusack…

Voila qui correspond à notre idée de la radio comme lieu de passage, un lieu où les choses « se passent », se transmettent, un terrain de jeu où les règles sont sans cesse bousculées, pour faire entendre des valeurs réelles : liberté, partage, imagination, puissance de transformation.

Pour « Un faire-part en forme de condensé de ce qu’est Phaune Radio, une exploration ébouriffée des couffins de l’univers », on appuie sur Play!

http://phauneradio.com/