Caribou

La première fois qu’un Français m’a traitée de caribou, je ne l’ai vraiment pas trouvée drôle. Pas dans le sens que j’étais fâchée. Dans le sens que ça ne me faisait juste pas rire.

Je suis pourtant très capable de rire d’un surnom bien trouvé. Prenez Brangelina, par exemple, ça c’est très drôle. Un surnom tout désigné pour un couple fusion de personnalités connues. PET? Assez drôle, quoique convenu et scatologique. Qu’on se fasse appeler los tabarnacos dans les stations balnéaires du Mexique, c’est insultant, c’est grave, mais c’est bien pensé en titi : notre juron préféré dont toute l’incongruité est révélée par une traduction bancale, c’est fort. On s’imagine le pauvre mexicain se demander c’est quoi, ça, une «bière tabarnak»?

Caribou? Pas drôle. Pas drôle, mais surtout, pas brillant.

Il y a des surnoms plus faciles à trouver que d’autres. Patrice Coquereau a dû se faire appeler Patrice Coquerelle à plus d’une reprise, et Macha Grenon, Macha Guenon. Désolée, Patrice et Macha, c’était pour l’exemple, mais j’imagine que vous êtes habitués de toute façon. Quand on a voulu se moquer de mon nom, au primaire, on s’est essayé sur «jeudi» parce que ça ressemble à «Judith» dans sa sonorité. J’ai vite fait comprendre à mes camarades de classe, avec mes yeux de fille du primaire blasée, qu’ils devraient trouver mieux.

Caribou, c’est presque comme «jeudi». Une bête association. Ça ne fait ni référence à notre caractère, ni à quelque chose qu’on aime faire, ni à quelque chose qu’on dirait ou qui serait inscrit dans nos us et coutumes.

<!–
/* Font Definitions */
@font-face
{font-family:Cambria;
panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4;
mso-font-alt: »Times New Roman »;
mso-font-charset:77;
mso-generic-font-family:roman;
mso-font-format:other;
mso-font-pitch:auto;
mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;}
/* Style Definitions */
p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal
{mso-style-parent: » »;
margin-top:0cm;
margin-right:0cm;
margin-bottom:10.0pt;
margin-left:0cm;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:12.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-ascii-font-family:Cambria;
mso-fareast-font-family:Cambria;
mso-hansi-font-family:Cambria;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-ansi-language:FR-CA;}
@page Section1
{size:612.0pt 792.0pt;
margin:72.0pt 90.0pt 72.0pt 90.0pt;
mso-header-margin:36.0pt;
mso-footer-margin:36.0pt;
mso-paper-source:0;}
div.Section1
{page:Section1;}
–>
Ça n’a rien à voir avec un empressement quelconque à faire la souveraineté ou à une réaction de surprise devant les phares d’une voiture arrivant à toute allure dans la nuit. Ça ne fait référence qu’au fait qu’il y a des caribous au Québec, et pas en France. Comme si on appelait les Australiens «kangourous», ou les Français, «sangliers» (pas facile, trouver un animal exclusif à un pays au climat tempéré).

Jusque là, je n’en faisais pas un plat, puisque je croyais que le phénomène était isolé. Qu’il n’y avait que moi qui était tombée sur une poignée de Français peu créatifs pour trouver des surnoms vraiment évocateurs. Je suis sortie de mes gonds quand j’ai réalisé que la tendance était généralisée. Que les Français nous appelaient vraiment «les caribous».

Si vous ne vous êtes jamais fait traité de caribou par un Français, allez-y, gâtez-vous ici.

Ça se passe au Petit Journal de Canal Plus, alors que notre Céline nationale était de passage dans la Ville Lumière. Notre Céline, évidemment, c’est le caribus maximus. Le caribou suprême, qui représente tous les Québécois. Elle qui vit dans le désert six mois par année et qui s’est déjà mariée sur un chameau.

Pour de vrai, j’aurais toutes les raisons de me réjouir qu’on se fasse appeler les caribous. C’est pas insultant, ça ne fait pas référence au fait qu’on maîtrise mal le genre des noms communs, et c’est mieux que n’importe quel sobriquet qui nous aurait réduits à des mangeurs de poutine. Et puis, un caribou, c’est un bel animal, un animal de tête, rapide et fonceur, et surtout, vaillant : ça aide le père Noël à livrer les cadeaux et ça vous ramène sain et sauf de votre party de bureau dans le temps des fêtes.

Je suis tout simplement déçue. Comme si ma cheftaine m’avait trouvé un nom de totem qui ne me représentait pas (taupe effarouchée, wapiti flexible, cobra attachant : c’est pas moi, ça), ou comme la fois où on m’a appelée «jeudi». Déçue du manque d’inventivité et de la mauvaise compréhension qu’ont de nous les Français. Inquiète aussi : vont-ils nous appeler de même pour les 25 prochaines années? Il faut absolument que ça s’arrête!

J’ai donc pensé à un plan. On pourrait leur suggérer des alternatives, les attirer avec un camembert… non, oubliez ça. Juste leur suggérer des alternatives. Je commence :
- les Québécoés (pour faire référence à notre accent);
- les tabernacles (parce que là on pourrait rire de leur façon XIXe siècle de prononcer les mots d’Église);
- les irréductibles Québécois (pour leur rappeler que nous, on garde le fort depuis 1759);
- les Français des neiges (ça les conforterait dans leur chauvinisme).

Accessoirement, il faudrait aussi expliquer au petit baveux du Petit Journal que rire de Céline, c’est vraiment 1998.

  • Pierre-Luc M

    @Julien

    Désolé si je t’ai insulté, franchement, ce n’était pas mon but, mais de dire les choses tel qu’elles le sont selon moi. J’adore la France, j’ai une maitrise en histoire relié à la France. Je suis désolé si je t’ai insulté sur l’humour, mais oui, de mon regard, vos blagues me font penser à ce que j’entendais dans les années 90 au Québec. Je pense que ce n’est pas pour rien que votre humour se pète les dents en venant ici, c’est qu’on trouve souvent vos sketchs ringards. Personnellement, mon film d’humour préféré reste OSS 117, c’est génial, mais sinon, pour le reste. Bienvenue chez les Ch’tis et le film sur la frontière Franco-belge, les Visiteurs, etc. Je me suis emmerdé, le festival du gros cliché sans subtilité. Franchement, il faut se l’avouer, culturellement, la France, ce n’est pas génial depuis 20 ans, par chance, vous avez le hip hop et l’électro pour vous sauver!

    Ensuite, t’es vraiment dur de la feuille le grand, on te dit qu’on ne le prend pas mal, on trouve ça banal, endormant. Tu sais comme les blagues du beau frère? Je pensais que tu comprendrais avec les extraits que j’ai mis, mais il semblerait que non. Je lis relis les commentaires, personne, mais absolument personne dit ici qu’il déteste le surnom, on le trouve ennuyant, c’est tout. Est-ce maintenant claire? Tu le comprends? Tu ne le redis pas hein?

    Puis, côté américanisation, franchement, nous, nous sommes en Amérique, nous sommes des américains. Je n’aurais pas l’hypocrisie de dire que les USA ne nous influence pas, ils influencent le monde entier. Pour le culte des USA, la France, en Europe, c’est le pays! J’accueille des colocataires français depuis plusieurs années, systématiquement, ils me demandent comment traverser la frontière, ils reviennent souvent avec une casquette des BlackSox. Puis, j’ai rarement vue des gens aussi fiers d’aller chez MacDo. D’ailleurs, quand j’étais en France, le retour de Burger King était vue comme le retour de l’enfant prodigue! The Artist, très bon film, excellente performance de Jean, mais j’aurais tellement honte que le Québec aurait produit un film du genre! C’est tellement colonisé et lèche cul américain comme film! En même temps, je n’ai jamais entendu des gens aussi critique des USA. Comme quoi l’amour et la haine sont proches…

  • Nico

    Pierre-Luc : « Allez, je vous aime pareil les français, mais c’est vrai que les surnoms c’est lourd et que caribou c’est poche. »

    C’est ton avis ça il me semble , que « les surnoms c’est nul » ?

    Bah tu vois moi j’aime bien ! Il y en a des meilleurs que d’autres, c’est sûr, et puis à la longue ça lasse en général, mais j’y vois rien de « nul ». On peut bien se lancer des petits surnoms non ?

    Personne ne va en mourir, non ? Y’a pas d’insulte, pas de jugement de valeur, alors… Voilà.

  • Julien

    @ Pierre-Luc M : Bon je continue parce que tu es toujours dans le coin et que moi aussi malgré les quelques 5 000 km qui doivent nous séparer!
    Jamais je me suis senti insulté !!! On doit avoir un problème de langue, on peut essayer en anglais si tu veux!? Je rectifie : je dis ne pas cautionner l’idée de larguer ce genre d’article et remuer le couteau dans la plaie d’une guéguerre franco-québecoise que je suis moi-même pas partisan !!! Et j’aime pas bons nombres de commentaires, des provocations faciles faisant allusion à des faux clichés !!! Des clichés sortis par des gens qui finalement connaissent rien des français de 2012 !
    Je te rassure, on aussi quelques soucis chez nous pour comprendre vos humoristes! mais c’est pas grave, moi j’adore votre festival Juste pour rire et cie… Et je te rejoins même sur tes avis concernant les Chtis, Les visiteurs, etc … J’ai moi-même pas spécialement aimé ces films !!! Question de goût ! Je te conseille « La cité de la peur »; qui date un peu déjà. De manière générale, culturellement, je peux te dire que tu te plantes complètement ! On a énormément de choses que ce soit en art, exposition, musique, architecture, cinema, etc…etc… par contre le hip-hop, je suis pas d’accord, ça fait longtemps que c’est plus ça ! je suis un nostalgique des années 90 !!! L’électro OK, je reviens plutard pour le suite …

  • Pierre-Luc M

    Mon point sur la culture française, ce n’est pas dire qu’il n’y a plus rien de bon, c’est de dire que vous n’avez définitivement plus l’influence culturel mondial que vous aviez. Après, ouais, encore des trucs super intéressants, mais comme on peut en trouver en Thaïlande, au Pérou… On est loin du début du XXe siècle avec la peinture ou l’architecture du XIXe. Quand Paris était le centre culturel du monde. D’ailleurs, des quartiers et des monuments réalisés par des architectes français tu peux en trouver même au Brésil! Ce n’est plus trop le cas aujourd’hui… La bédé franco-belge n’est plus ce qu’elle était, oui, il y a encore de la bonne bédé, mais mais son influence mondial n’est plus. Le cinéma, Godard, Truffaut, la nouvelle vague qui a encore une influence sur le cinéma mondial, mais sinon, actuellement?! The Artist ?! Singing in the rain version muet et n&b 60 ans plus tard, mouais… Jeunet avec Amélie?! Franchement, une carte touristique et factice de Paris avec une bonne musique et une très belle narration. Bref, non, définitivement, pour moi, culturellement, la France n’est plus ce qu’elle a été. Par chance, vous restez le centre des intellectuels humanistes, c’est pas mal tout… Même à ça, le Brésil va vous ravir le titre d’ici 20-30 ans.

    Pour le hip hop, c’est vrai, ce n’est plus ce que c’était, mais franchement, le hip hop mondialement, ce n’est plus ce que c’était, point. Pour moi, il reste que la France a gardé plus intacte l’essence d’origine du rap que les USA.

    Finalement, le surnom, vous pouvez en donner un, elle le dit aussi, on sait qu’on ne s’en sortira pas… Seulement, trouvez un autre, plus drôle, plus dans notre réalité, un truc qui nous touche. Le castor, c’est comme ça que les brits et les américains nous nomme. Ce n’est vraiment pas original, mais il y a une histoire, ça été le symbole des canadiens (qui désignait seulement les canadiens-français à l’époque), le québécois moyen est plus familier avec cet animal qui est pas mal plus intéressant d’ailleurs que le caribou.

  • céleste pierrot

    quelle magnifique photo d’un caribou

    quel magnifique blog

    je vous offre une de mes chansons

    qui parle de caribou:)))

    http://www.reveursequitables.com

    http://www.enracontantpierrot.blogspot.com

    http://www.demers.qc.ca

    chansons de pierrot

    paroles et musique

    nous fumes nomades Cassandre

    NOUS FUMES NOMADES CASSANDRE

    nous fumes nomades Cassandre
    nous fumes nomades Cassandre

    hier j’ai dormi
    dans la forêt du labrador
    j’ai fais un feu
    mais j’avais froid
    sans toi dehors

    nous fumes nomades Cassandre
    Nous fumes nomades Cassandre

    hier on m’avait
    donne deux sandwichs au poulet
    j’aurais aimé les partager
    tu me manquais

    REFRAIN

    tes 19 ans Cassandre

    c’etait la vie
    avant l’barrage de Manic 5

    c’etait l’mont Wright Cassandre
    avant l’enfer
    d’la mine de fer
    en plein hiver

    c’était surtout
    la jeune femelle caribou
    et le vieux mâle encore debout

    c’etait surtout
    la jeune femelle caribou
    et le vieux mâle
    vagabond fou

    COUPLET 2

    vieux mâle au doux regard
    celui d’monsieur Bernard

    qui s’est battu
    pour sauver son chalet du feu
    avec son fils
    4 nuits sans fermer les yeux

    c’est fascinant à voir
    un bout d’forêt toute noire

    y a des souvenirs de jeune femme
    qui s’enflamment au fond de soi
    se consumant tout comme
    un ancien feu de joie

    COUPLET 3

    debout je marche la vie
    debout je prie la vie

    pour que la riviêre de tes rêves
    soit aussi belle
    que la petite Manicouagan

    devant laquelle j’écris
    la tendresse de mes cris

    parce qu’une nuit
    t’as pris l’bateau
    qui t’a conduite
    de Bécomo à Rimouski

    Pierrot
    vagabond céleste

    Pierrot est l’auteur de l’Île de l’éternité de l’instant présent et des Chansons de Pierrot. Il fut cofondateur de la boîte à chanson Aux deux Pierrots, COFONDATEUR DU SITE http://WWW.REVEURSEQUITABLES.COM. Il fut aussi l’un des tous premiers chansonniers du Saint-Vincent, dans le Vieux-Montréal. Pierre Rochette, poète, chansonnier et compositeur, est présentement sur la route, quelque part avec sa guitare, entre ici et ailleurs…

    pierrot

    reveur equitable

    2013

  • Olivier
  • Laure

    C’est cool savoir qu’on est tous tanné de se faire appeler Caribou par les français.
    Première fois qu’on m’a appelée ainsi en riant je l’ai vraiment pas trouvé drôle, c’est peut-être pas méchant, mais ça a juste pas rapport! Les français, bien que j’ai beaucoup d’amis français que j’adore, adorent se moquer des québécois et c’est chiant à la longue! Revenez-en!!!!
    J’ai trop entendu de : Non nous on a pas d’accent, c’est vous qui en avez (très ouvert comme façon de penser .. On a tous un accent pour les autres tsé), vous parlez québécois pas français (ben oui toi, ya juste toi qui parle bien c’est sur ..) ou vous vous comprenez quand vous parlez comme ça ..

    Bon je devais passer ma frustration faut croire! Mais disons qu’ils ont pas beaucoup de québécois là bas comparativement à la tonne de français par chez nous, on est habitué alors les blagues de mauvais goût on en fait pas vraiment. Tsé leur Verlan et leur Ze Voice c’est laite en maudit mais on se la ferme nous hahah! Faut juste qu’ils s’ouvrent l’esprit et réalisent qu’ils sont pas les rois de la langue française.

  • Laure

    C’est cool savoir qu’on est tous tanné de se faire appeler Caribou par les français.
    Première fois qu’on m’a appelée ainsi en riant je l’ai vraiment pas trouvé drôle, c’est peut-être pas méchant, mais ça a juste pas rapport! Les français, bien que j’ai beaucoup d’amis français que j’adore, adorent se moquer des québécois et c’est chiant à la longue! Revenez-en!!!!
    J’ai trop entendu de : Non nous on a pas d’accent, c’est vous qui en avez (très ouvert comme façon de penser .. On a tous un accent pour les autres tsé), vous parlez québécois pas français (ben oui toi, ya juste toi qui parle bien c’est sur ..) ou vous vous comprenez quand vous parlez comme ça ..

    Bon je devais passer ma frustration faut croire! Mais disons qu’ils ont pas beaucoup de québécois là bas comparativement à la tonne de français par chez nous, on est habitué alors les blagues de mauvais goût on en fait pas vraiment. Tsé leur Verlan et leur Ze Voice c’est laite en maudit mais on se la ferme nous hahah! Faut juste qu’ils s’ouvrent l’esprit et réalisent qu’ils sont pas les rois de la langue française.