En allant à la chasse aux matériaux, l’artiste derrière la ligne d’accessoires Chikiboom a tissé de véritables liens avec les propriétaires de cour à scrap.

Quelles sortes d’accessoires fais-tu?
Toutes sortes de choses. Des portefeuilles, des ceintures, des bracelets et des montres.

Et tout ça est fait à partir de matériaux recyclés?
Oui. Le cuir, ça vient de banquettes de restaurant. J’utilise aussi des vieilles bannières de vinyle et des ceintures d’auto.

Où trouves-tu tes matériaux?

Principalement dans les cours à scrap de régions. À Montréal, ils vendent très cher, de 20$ à 30$ la ceinture. En région, ils s’en foutent un peu. Ils sont moins conscients de la valeur de leur scrap. On trouve toutes sortes de personnages dans ces lieux-là. Il y en a qui tiennent vraiment à leur cour à scrap.

Te trouvent-ils bizarre de t’intéresser à des rebuts?

Au début, ils ne comprenaient pas. Je leur disais que c’était pour un projet d’école pour pas qu’ils sachent que c’était lucratif. Aujourd’hui, j’ai une affiliation avec Kenny pièces d’auto, à Laval.

Les accessoires faits à partir de matériaux recyclés sont-ils victimes de préjugés?

Oui. Beaucoup croient que c’est moins bon parce que c’est recyclé. Ils pensent qu’ils peuvent faire ça eux-mêmes. Mais dans les festivals, les gens trouvent encore ça ben original des ceintures faites avec des ceintures d’auto.

Mais c’est pas un peu vrai, que c’est facile à faire, une ceinture avec une ceinture d’auto?
Non! Les clients sont hyper exigeants. Ils veulent que ce soit fait en matériaux recyclés, mais s’il y a un petit bout de rouille ou que la ceinture est décolorée, ils n’en veulent pas.

Est-ce que c’est facile de vivre d’artisanat?
Non. J’y parviens parce que j’ai une tête de cochon. Le premier mois, j’étais vendue dans une vingtaine de boutiques, mais ça m’a pris un an pour entrer à la boutique du Musée d’art contemporain. Je les relançais chaque mois!

Y a-t-il une grosse compétition dans le domaine des accessoires recyclés?

Il y a de plus en plus de produits faits à partir de matériaux recyclés, mais ils sont tous différents.

Où trouves-tu ton inspiration?

Dans les situations, les textures. Quand j’arrive dans une cour à scrap, les autos me donnent des idées. Parfois, les matériaux restent vraiment longtemps dans mon garde-robe avant que je les utilise.

Es-tu une ramasseuse?

Oui! Tu devrais voir mon appart!


41 523 : nombre de vieux bazous recyclés par le programme «Faites de l’air». Les autos construites en 1998 ou avant produisent jusqu’à 39 fois plus de pollution que celles datant de 2004. Ces vieilles minounes constituent 10% du parc automobile québécois.

Vous avez une ceinture faite en ceinture d’auto? Parlez-nous en dans les commentaires!